« Noir comme la mer », un savoureux roman pour les vacances !

« Noir comme la mer », le dernier roman de Mary Higgins Clark

L’été est le moment rêvé pour s’installer tranquillement sous son parasol et savourer un bon livre… C’est ce que je viens de faire sur ma terrasse les doigts de pied en éventail avec comme lecture le dernier roman de Mary Higgins Clark, « Noir comme la mer ».

Et, à peine débarquée à terre, la dernière page de ce savoureux livre avalée, je suis ravie de ce bon moment et je m’empresse de vous le conseiller pour les vacances !

Car avec ce dernier Mary Higgins Clark, vous ne serez pas déçu ! C’est du bon, du très bon thriller que les fans de la reine du suspense vont savourer.

En effet, comme toujours avec Mary Higgins Clark, tous les ingrédients sont réunis pour un agréable moment de lecture : une intrigue étonnante qui vous tient en haleine jusqu’au dénouement final, des personnages crédibles, de petites histoires de vie qui se croisent et s’entrechoquent… Le tout, écrit avec toujours beaucoup de fraîcheur et de finesse pour nous embarquer très loin, à bord du luxueux et somptueux paquebot de croisière, le Queen Charlotte.

 

Un cadre magnifique pour un thriller palpitant…

C’est le cadre maritime de ce roman que j’ai adoré découvrir : celui des croisières de luxe, sur un somptueux paquebot aux airs (dans la magnificence) du Titanic, où une centaine de riches privilégiés se retrouvent pour un voyage inaugural plutôt mouvementé. Car sur un paquebot voguant en pleine mer, le suspect du meurtre de la richissime Lady Em ne peut qu’être à bord…

Logique, non ? Et bien, pas tant que ça puisque Mary Higgins Clark nous fait, avec brio, douter tour à tour de quasiment tous les passagers…

 

Un suspense palpitant…

Alors, qui a tué la riche veille dame au caractère bien trempé ? Et qui a volé son magnifique collier d’émeraudes, censé avoir appartenu à Cléopâtre, et que l’octagénaire voulait remettre après ce voyage en mer au Smithsonian Institute ?

Ted Cavanaugh, le jeune et bel avocat participant à cette croisière dans le seul but de persuader lady Em de rendre le collier à l’Égypte, son propriétaire légitime ?

La fragile Célia Kilbride, experte en pierres précieuses, embarquée bien malgré elle dans une pénible affaire d’escroquerie à cause de son ex-fiancé ?

Roger Pearson ou sa femme Yvonne, tous deux proches de la vieille dame, mais jouant aussi jeu trouble ?

Brenda Martin, la dévouée dame de compagnie de Lady Em qui semble de plus en plus aigrie par sa situation et le caractère de sa patronne ?

Anna DeMille, cette divorcée cinquantenaire à la langue bien pendue, qui a gagné son billet pour cette croisière et rêve de trouver un beau parti ?

Devon Michaelson, aux raisons de voyager assez troublantes et qui s’enferme dans les mensonges ?

Et si c’était un autre personnage, noyant encore mieux son jeu dans les flots ?

L’auteure

Autant vous le dire de suite, ce n’est que dans les tous derniers paragraphes que vous découvrirez la vérité sur cette croisière si mouvementée. Avec bien sûr l’aide précieuse de deux personnages fétiches de Mary Higgins Clark que j’aime retrouver, de temps en temps, dans ses romans : Alvirah et Willy Meehan, les joyeux gagnants à la loterie à l’instinct de détectives amateurs très aiguisé.

Alors, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle (et un peu agitée) traversée avec ce délicieux « Noir comme la mer » !

 

L’auteure en quelque mots…

Depuis la publication de son premier best-seller, La Nuit du renard, publié chez Albin Michel en 1979, Mary Higgins Clark est la reine incontestée du suspense, vendue en France et dans le monde à des millions d’exemplaires.

 

Infos pratiques

« Noir comme la mer »

Mary Higgins Clack

Traduit en français par Anne Demour

Paru le 10 mai 2017 aux éd. Albin Michel (coll. Spéciale Suspense)

360 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 22,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl