« Noir comme la mer », un savoureux roman pour les vacances !

« Noir comme la mer », le dernier roman de Mary Higgins Clark

L’été est le moment rêvé pour s’installer tranquillement sous son parasol et savourer un bon livre… C’est ce que je viens de faire sur ma terrasse les doigts de pied en éventail avec comme lecture le dernier roman de Mary Higgins Clark, « Noir comme la mer ».

Et, à peine débarquée à terre, la dernière page de ce savoureux livre avalée, je suis ravie de ce bon moment et je m’empresse de vous le conseiller pour les vacances !

Car avec ce dernier Mary Higgins Clark, vous ne serez pas déçu ! C’est du bon, du très bon thriller que les fans de la reine du suspense vont savourer.

En effet, comme toujours avec Mary Higgins Clark, tous les ingrédients sont réunis pour un agréable moment de lecture : une intrigue étonnante qui vous tient en haleine jusqu’au dénouement final, des personnages crédibles, de petites histoires de vie qui se croisent et s’entrechoquent… Le tout, écrit avec toujours beaucoup de fraîcheur et de finesse pour nous embarquer très loin, à bord du luxueux et somptueux paquebot de croisière, le Queen Charlotte.

 

Un cadre magnifique pour un thriller palpitant…

C’est le cadre maritime de ce roman que j’ai adoré découvrir : celui des croisières de luxe, sur un somptueux paquebot aux airs (dans la magnificence) du Titanic, où une centaine de riches privilégiés se retrouvent pour un voyage inaugural plutôt mouvementé. Car sur un paquebot voguant en pleine mer, le suspect du meurtre de la richissime Lady Em ne peut qu’être à bord…

Logique, non ? Et bien, pas tant que ça puisque Mary Higgins Clark nous fait, avec brio, douter tour à tour de quasiment tous les passagers…

 

Un suspense palpitant…

Alors, qui a tué la riche veille dame au caractère bien trempé ? Et qui a volé son magnifique collier d’émeraudes, censé avoir appartenu à Cléopâtre, et que l’octagénaire voulait remettre après ce voyage en mer au Smithsonian Institute ?

Ted Cavanaugh, le jeune et bel avocat participant à cette croisière dans le seul but de persuader lady Em de rendre le collier à l’Égypte, son propriétaire légitime ?

La fragile Célia Kilbride, experte en pierres précieuses, embarquée bien malgré elle dans une pénible affaire d’escroquerie à cause de son ex-fiancé ?

Roger Pearson ou sa femme Yvonne, tous deux proches de la vieille dame, mais jouant aussi jeu trouble ?

Brenda Martin, la dévouée dame de compagnie de Lady Em qui semble de plus en plus aigrie par sa situation et le caractère de sa patronne ?

Anna DeMille, cette divorcée cinquantenaire à la langue bien pendue, qui a gagné son billet pour cette croisière et rêve de trouver un beau parti ?

Devon Michaelson, aux raisons de voyager assez troublantes et qui s’enferme dans les mensonges ?

Et si c’était un autre personnage, noyant encore mieux son jeu dans les flots ?

L’auteure

Autant vous le dire de suite, ce n’est que dans les tous derniers paragraphes que vous découvrirez la vérité sur cette croisière si mouvementée. Avec bien sûr l’aide précieuse de deux personnages fétiches de Mary Higgins Clark que j’aime retrouver, de temps en temps, dans ses romans : Alvirah et Willy Meehan, les joyeux gagnants à la loterie à l’instinct de détectives amateurs très aiguisé.

Alors, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle (et un peu agitée) traversée avec ce délicieux « Noir comme la mer » !

 

L’auteure en quelque mots…

Depuis la publication de son premier best-seller, La Nuit du renard, publié chez Albin Michel en 1979, Mary Higgins Clark est la reine incontestée du suspense, vendue en France et dans le monde à des millions d’exemplaires.

 

Infos pratiques

« Noir comme la mer »

Mary Higgins Clack

Traduit en français par Anne Demour

Paru le 10 mai 2017 aux éd. Albin Michel (coll. Spéciale Suspense)

360 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 22,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

 

 

 

 

Publicités

Gabrielle d’Estrées, une amoureuse étonnante de modernisme

Gabrielle d'Estrées

Gabrielle d’Estrées

En lisant des ouvrages historiques, on se dit souvent qu’à chaque époque des hommes et des femmes ont été des précurseurs de tout genre, en avance sur leur temps… Et c’est tout à fait le cas avec Gabrielle d’Estrées, l’une des plus grandes courtisanes de l’histoire de France, qui a manié avec clairvoyance l’art de la séduction.

Cette vie passionnante, je viens de la redécouvrir dans un livre tout aussi passionnant et qui se lit comme un roman, « Gabrielle d’Estrées ou les belles amours ». Un ouvrage étonnant qui nous prouve, une fois de plus, que la réalité de la vie dépasse très souvent la fiction.

Alors embarquez avec moi sur les traces de la belle, la sensuelle, la perspicace Gabrielle d’Estrées pour un voyage dans le temps à la rencontre d’une grande amoureuse…

 

Sur les traces d’une femme fatale…

C’est donc au XVIe que l’on découvre la sublime Gabrielle d’Estrées qui, ayant manié avec brio ses charmes, a réussi en quelques années à devenir la favorite du roi Henri IV.

D’une beauté exceptionnelle, la jeune Gabrielle possédait en effet tous les canons de beauté de l’époque pour rendre fou d’amour le roi : de longs cheveux aux reflets d’or incroyables, un teint immaculé de porcelaine, des yeux d’un bleu profond, et surtout un sacré caractère qui lui permit de ne pas trembler et de garder la tête froide en rencontrant pour la première fois le souverain à l’âge de 17 ans.

Tableau représentant,t les adieux du roi Henri IV à Gabrielle d'Estrées

Tableau représentant les adieux du roi Henri IV à Gabrielle d’Estrées

Mieux ! Plutôt que de se laisser tomber dans les bras du roi (ce qui assurait tout de même à l’époque l’aisance financière, la protection royale et tous les petits privilèges allant avec ce rang), la jeune Gabrielle résista aux avances plus qu’explicites d’Henri IV.

A la décharge de la belle, il faut tout de même concéder que le roi, malgré sa stature royale, n’était pas très attirant pour une très jeune fille…

Au moment de leur première rencontre, Henri IV avait tout de même vingt ans de plus qu’elle (et à cette époque, cela se voyait véritablement), il n’avait pas non plus un physique avenant, ni une éducation très fine, ni même une grande aisance dans l’art de la romance. Pour compléter ce tableau peu relisant, le roi grignotait de l’ail en permanence (ce qui lui donnait une haleine repoussante). Et puis surtout, Gabrielle en aimait un autre… plus jeune, plus beau, Roger de Saint-Lary, seigneur de la Bellegarde, le Grand-Écuyer du roi

Gabrielle possédait tous les canons de beauté de l'époque

Gabrielle possédait tous les canons de beauté de l’époque

Et c’est là que cette histoire d’amour entre Henri et Gabrielle est belle et romanesque à la fois.

En effet, le roi Henri de Navarre tomba donc fou amoureux de la belle Gabrielle et ne put se résoudre à la contraindre de l’aimer… Pourtant, le souverain n’était pas un débutant et les favorites se succédaient allègrement à ses côtés… Mais pour Gabrielle, il fut prêt à tout. Il choisit alors de se se faire aimer de sa belle en  se transformant en grand séducteur et en rivalisant d’imagination pour lui prouver sa passion, au point même de déposer son royaume à ses pieds.

Et transformer est le mot juste puisque le roi Henri IV, par amour pour sa belle, réussi un « relooking » qui n’aurait certainement pas déplu à Cristina Cordula… L’attitude, l’éloquence, la propreté, la coiffure, la barbe taillée de près, les gestes, l’apparence, la démarche… Henri IV changea totalement pour qu’enfin Gabrielle le regarde avec les yeux de l’amour.

Ainsi métamorphosé, le roi entraîna finalement dans sa couche royale sa belle et en fit sa maîtresse favorite, une courtisane devenue presque reine.

Et c’est alors une grande passion amoureuse qui unit, jusqu’à la mort (suspecte d’ailleurs) la belle courtisane à son amoureux de roi. Au point, comme très souvent, de déchaîner les critiques acerbes. Détestée dans tout Paris, Gabrielle n’en eu pourtant que faire, elle qui aima cette vie d’amoureuse choyée, couverte de bijoux et de cadeaux par son royal amant.

C’est donc cette vie romanesque à souhait que j’ai découverte (et vraiment savouré) dans ce livre passionnant qui vient de sortir aux éditions Albin Michel, « Gabrielle d’Estrées ou les belles amours ». Un ouvrage fourmillant de petits détails intéressants et souvent étonnants pour faire revivre cette époque royale. Un livre surtout qui parle d’amour, du grand, du bel amour. Bref, un livre qui se savoure au coin du feu et vous emporte très très loin dans le temps !51rtlr7sfsl-_sx339_bo1204203200_

 

Infos pratiques

« Gabrielle d’Estrées ou les belles amours »

De Isaure de Saint Pierre

Paru en février 2017 aux éd. Albin Michel

400 pages

Dimensions : 14 cm x 20,5 cm

Prix : 22 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

« Big little lies », une histoire charmante qui m’a -complètement- charmée !

"Big little lies"

Le roman « Big little lies »

C’est l’une des premières fois que cela m’arrive : ma grande fille de 16 ans s’est jetée sur un livre avant moi (alors que je devais tout de même le chroniquer pour vous…), m’interdisant même d’approcher sa chambre (de peur que je lui subtilise ledit livre) avant qu’elle n’est avalée la dernière page…

Heureusement, elle a adoré ce fameux « Big littles lies » et n’a mis qu’une grosse poignée d’heures pour le découvrir avant de me le remettre religieusement, tel le Saint Graal, en me disant simplement « Tu vas adorer !!! »

Bref, c’est avec ce très bon présage que j’ai à mon tour entamé la lecture de ce fameux roman « Big littles lies » qui vient de sortir aux éditions Albin Michel. Et, comme ma grande perche de fille chérie me l’avait prédit, j’ai adoré !

J’ai même encore plus adoré que la série TV sur cette même histoire, OCS, diffusée depuis peu en France. Car, vraiment, tout est charmant dans ce roman.

De l’histoire qui est fraîche, drôle et très convaincante. A l’écriture qui dépoussière le genre et croque avec brio (mais sans méchanceté gratuite) la société américaine. En passant par les personnages, souvent drôles, profonds, touchants aussi et même grinçants parfois. Bref, c’est bon comme un bonbon sucré, c’est frais comme le vent du printemps et ça fait du bien, beaucoup de bien !

Il y a un délicieux petit goût de « Desperate Housewife » dans cet excellente histoire. Mais avec ce petit quelque chose en plus qui lui donne ce petit air de nouveauté, de découverte et d’étonnement.

Les actrices Shailene Woodley, Nicole Kidman et Reese Witherspoon sont les rois héroïnes de la série pour Big Little Lies, une mini-série

Les actrices Shailene Woodley, Nicole Kidman et Reese Witherspoon sont les trois héroïnes de la série pour « Big Little Lies »

 

Un avant goût de l’histoire…

La fête de l’école tourne au drame… Meurtre ou tragique accident ?

Et cette mort va faire se fendiller la belle et si fragile harmonie qui semble régner dans ce quartier résidentiel, plutôt très chic, dans une banlieue cossue comme beaucoup d’autres aux USA. Derrière les jolies façades se cachent des secrets plus ou moins lourds…

A l’image de ceux que cachent trois femmes, trois jeunes femmes à qui tout semble réussir… enfin presque tout.

Car dans cet univers de la paraîtromania, où les apparences sont souvent très trompeuses, la pétillante et curieuse Madeline, la belle et très discrète Céleste, et la petite nouvelle du quartier, Jane, vont devoir se dévoiler plus ou moins volontairement pour ne pas sombrer dans cette sombre (justement) histoire de mort à la fête de l’école.

unknownuuuBref, vous l’aurez compris, avec « Big littles lies », la réalité est souvent déconcertante. Le monde chic dans lequel vive les trois héroïnes est plus un monde de carton plâtre qu’un monde réel, mais c’est tellement bien écrit, tellement fin, tellement drôle, tellement étonnant que tout passe… Même le dénouement plus qu’étonnant !

A lire absolument !

 

Infos pratiques

« Big littles lies »

De Liane Moriarty

Traduction (très fine traduction d’ailleurs) de Béatrice Taupeau

Paru en février 2017 aux éd. Albin Michel

473 pages

Dimensions : 15,5 cm x 22,5 cm

Prix : 22 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

unknown

 

« Nous tournons en rond dans la nuit », comme une claque qui fait du bien !

unknown« Nous tournons en rond dans la nuit » est un livre dont on ne sort pas indemne… C’est une fable politique puissante qui résonne terriblement avec notre époque si troublée.

C’est surtout un roman très ambitieux dans l’écriture avec, en prime, un travail étonnant et rare autour de la psychologie poussée et détaillée de chaque personnage.

« Nous tournons en rond dans la nuit », c’est un roman que je viens de terminer presque à bout de souffle, un roman véritablement passionnant à lire, un roman que je vous recommande vivement de découvrir !

 

L’histoire en quelques mots…

« Nous tournons en rond dans la nuit », c’est l’histoire de Nelson, un personnage vivant dans un pays imaginaire d’Amérique du Sud (et dont pourtant les accents ont de vraies résonances de vérités). Nelson, c’est donc l’histoire d’une jeune vie effacée, d’une vie qui n’est pas à la hauteur des espérances et des rêves du héros…

Et c’est vrai qu’au début du livre, rien ne va vraiment dans la vie de Nelson…

Sa petite amie couche avec un autre homme sans forcément se cacher.Son frère a abandonné l’Amérique du Sud et a laissé Nelson s’occuper seul de leur mère, veuve. Et ce, alors que sa carrière d’acteur ne décolle pas…

L'auteur

L’auteur

Jusqu’au jour où la chance semble enfin sourire à Nelson qui décroche l’un des principaux rôles dans une pièce de théâtre.

Et quelle pièce ! « Le Président idiot », une pièce de théâtre légendaire et emblématique de l’esprit libertaire qui semble souffler sur le pays. Une pièce écrite surtout par LE héros de Nelson, Henry Nuñez, qui est le leader de cette célèbre troupe d’acteurs un peu doux rêveurs.

Alors, pour Nelson qui a été bercé toute son enfance par le culte de la Révolution face à la tyrannie politique, cette rencontre avec Henry est le tournant de sa vie. Il le sent, il le sait…

Dans les villages de montagnes qui ressemblent à si méprendre à l'Amérique du Sud, Nelson est confronté à une cruelle réalité

Dans les villages de montagnes qui ressemblent à si méprendre à l’Amérique du Sud, Nelson est confronté à une cruelle réalité

Et Henry le sent aussi, lui qui se reconnait un peu dans ce jeune homme plein de fougue, d’audace et surtout d’espoirs (pas encore déçus). Alors que lui, Henry -ce vieux routard de la liberté- après un séjour en prison pour ses aspirations à la démocratie (dans ce pays imaginaire qui en manque cruellement), il a tout de même sérieusement plombé ses ailes…

Bref, Nelson fait maintenant parti de l’aventure « Un Président idiot » et il travaille comme un fou pour être à la hauteur.

Jusqu’au grand jour, celui d’une grande tournée lancée à travers tout le pays, là bas, très loin, dans les montagnes et les villages reculés qui portent encore les stigmates de la guerre civile… Un vrai choc des cultures et des espoirs pour Nelson !

Ambiance délétère donc dans un pays qu’il ne comprend pas… Ambiance de plus en plus délétère aussi au sein de la troupe, alors qu’une trahison enfouie refait surface et hérissent les acteurs les uns contre les autres.

Où est la frontière entre l’imitation et la réalité ? Ou est la frontière entre l’acceptation d’une guerre civile et la volonté d’en donner l’impression ? Ou est la frontière entre l’asservissement et l’espoir ? Ou est la frontière entre la dictature et la démocratie ?

Alors, dans ce pays d’Amérique du Sud imaginaire, les stigmates des pays encore privés de liberté nos sautent à la figure, nous, occidentaux, tranquillement installés dans nos petites vies tranquilles… Et cette claque littérature fait du bien, beaucoup de bien !

« Nous tournons en rond dans la nuit », un roman qui sonne et déboussole… pour la bonne cause.

L'auteur, Daniel Alarcón

L’auteur, Daniel Alarcón

L’auteur en quelques mots…

Né au Pérou en 1977, Daniel Alarcón a grandi en Alabama et vit actuellement en Californie.

En 2007, le magazine « Granta » la distingué comme l’un des dix meilleurs romanciers américains de l’année. Depuis son premier livre « La Guerre aux chandelles », l’auteur rencontre un large succès auprès de la critique et a reçu de nombreux prix littéraires.

Daniel Alarcón est aujourd’hui directeur adjoint de « Etiqueta Negra », prestigieux mensuel littéraire de Lima au Pérou.

 

Infos pratiques

« Nous tournons en rond dans la nuit »

De Daniel Alarcón

Traduction (très bonne traduction) de Nathalie Bru

Paru aux éd. Albin Michel en février 2017

416 pages

Dimensions : 20,5 cm x 14,5 cm

Prix : 24 €

unknownyyy

 

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Et si on parlait du coup de foudre ?

unknownuL’amour a toujours été le moteur de nos sociétés… Que ce soit l’amour du grand Ramsès II qui, à presque 60 ans, tomba follement amoureux au premier regard d’une jeune princesse hittite dont il fit aussitôt son épouse (qui rejoignit tout de même la dizaine d’épouses qu’il avait déjà), ou de Roméo et Juliette qui s’aimèrent à en mourir, le coup de foudre fascine, interroge, étonne, émoustille aussi… En, effet, comment deux êtres peuvent, en quelques secondes, être terrassés par le même sentiment amoureux, la même attirance incontrôlable, au point de tout plaquer (ou d’avoir très envie de le faire).

Et ce sont souvent des histoires de coups de foudre qui ont fait basculer ou trembler l’Histoire. Des histoires souvent intemporelles que l’on découvre dans  le très bon livre « Histoire du coup de foudre » qui vient de paraître aux éditions Albin Michel.

Un livre passionnant, qui se lit comme un roman, et permet de (re)vivre de grands et beaux coups de foudre à travers les siècles.

Peinture représentant Louis XIV et Mademoiselle de La valider

Peinture représentant Louis XIV et mademoiselle de La Vallière

 

Alors, saviez vous que ?

Saviez vous que l’expression coup de foudre (expression ô combien imagée et réaliste) a été employée pour la première fois en 1741, en pleine période des Lumières, mais aussi et surtout une période de grande libertinage amoureux. Le coup de foudre permettant donc aussi tous les excès propre à cette période…

Saviez vous aussi que ce n’est pas de l’apparence mais du son de la voix mélodieuse de mademoiselle de La Vallière que Louis XIV tomba d’abord follement amoureux, frappé en quelque sorte par un coup de foudre sonore.

Ou saviez vous encore qu’au Moyen Âge, on expliquait le coup de foudre par une attirance presque surnaturelle, souvent au-delà de la mort, comme deux âmes soeurs qui se retrouveraient et se reconnaîtraient de nouveau.

 

unknowniiiMais le coup de foudre, qu’est ce que c’est ?

Mais ce très bon livre « Histoire du coup de foudre » ne se borne pas à lister les grands coups de foudre qui ont fait le monde. Il va beaucoup plus loin en cherchant à comprendre surtout pourquoi notre coeur fait soudainement « boum » de façon si inexplicable.

Car oui, il faut bien le reconnaître, le coup de foudre n’est pas un phénomène s’expliquant scientifiquement. Et c’est tant mieux, d’ailleurs, car rien n’est plus beau, plus insaisissable, plus imprévisible que l’amour.

Tout inclassable qu’il est, le coup de foudre a pourtant fait couler beaucoup d’encre à travers les siècles…. Et c’est sur de grands textes que l’auteur, Jean Claude Bologne, se base pour tenter d’expliquer ce fameux coups de foudre. Nous offrent une balade littéraire étonnante à travers les époques. Une promenade amoureuse très instructive pour comprendre que l’amour n’a jamais pu être enfermé dans des carcans ou des dogmes. Que le coup de foudre est beaucoup plus subtil que la raison. Et c’est réjouissant comme idée !imagesooo

Alors oui, le coup de foudre a toujours beaucoup fait parler, écrire, dessiner, chanter, rêver… Et il continue aujourd’hui d’émouvoir nos sociétés.

Bref, « Histoire du coup de foudre », c’est un livre passionnant, instructif et très documenté qui fait du bien au moral et (re)donne foi en l’amour !

 

"Histoire du coup de foudre"

« Histoire du coup de foudre »

Infos pratiques

« Histoire du coup de foudre »

Jean Claude Bologne

Paru en février 2017 aux éd. Albin Michel

320 pages

Dimensions : 14,5 cm x 22,5 cm

Prix : 21,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

Où sont passés nos espions ?

unknownChristophe Dubois est grand reporter pour l’émission Sept à Huit sur TF1. Eric Pelletier est grand reporter au Parisien-Aujourd’hui en France. Et tous deux viennent d’écrire un livre passionnant dont j’ai envie de vous parler « Où sont passés nos espions ? Petits et grands secrets du renseignement français ». Tout est dit… Ou presque. Car dans cet ouvrage, vous allez découvrir énormément d’informations étonnantes, importantes, décisives pour mieux comprendre les arcanes, les rouages et les enjeux de notre monde.

Très documenté, ce livre permet en effet de découvrir le monde si secret des espions et du renseignement, ou plutôt des relations entre les services de renseignements à travers le monde. Avec un petit quelque chose d’excitant, avec cette étrange sensation de soulever une partie du voile sur cet univers d’ordinaire dans l’ombre. Les deux auteurs nous font donc revivre l’histoire assez récente du renseignement et de ses conséquences. De ces petits grains de sable qui vrillent une enquête (et conduisent même parfois malheureusement à la catastrophe) aux exactions stoppées avec succès dans le plus grand secret. Et c’est alors un monde par définition caché qui s’ouvre à nous au fil des pages, le tout dans un style simple, explicite et très efficace.

On se rend compte en découvrant ainsi le fil de l’histoire très récente de la France, de l’Europe et du monde que ce fil ne tient justement qu’à un fil. C’est d’ailleurs à la fois glaçant et impressionnant de découvrir et comprendre, par exemple, les liens si étroits qui existent entre les services secrets et les décisions des politiques au sommet du pouvoir. C’est par exemple parce que la DGSI alerta l’Elysée à l’été 2015 que la décision fut prise de frapper militairement la Syrie de façon ciblée (alors que ce n’était pas d’actualité et dans l’air du temps, la France se « contentant » jusqu’alors de frapper en Irak).

Les sous-sol des Invalides et leurs secrets...

Les sous-sols des Invalides et leurs secrets…

 

Comprendre et s’étonner…

Dans ce livre vraiment passionnant, vous irez certainement comme moi d’étonnement en étonnement. Découvrant un monde inconnu ou mal connu.

A l’image de la découverte d’un lieu dont j’ignorais complètement l’existence : le groupement interministériel de contrôle à Paris aux Invalides. Un site étonnant, très technique et technologique, totalement secret. Un bunker enterré sur plusieurs étages au pied du dôme des Invalides, où sont pourtant réalisés l’ensemble des écoutes pour la France. Un groupement avec une mascotte à nouveau étonnante mais aussi pleine de sens : un lapin… aux grandes oreilles. Les grandes oreilles de la France.

« Où sont passés nos espions ? Petits et grands secrets du renseignement français » est donc un livre passionnant pour les curieux, les passionnés, ceux qui ont envie de comprendre le monde et ses enjeux. A lire !

 

unknowny

Infos pratiques

« Où sont passés nos espions ? Petits et grands secrets du renseignement français ».

Des journalistes Christophe Dubois et Eric Pelletier

Parue ne janvier 2017 aux éd. Albin Michel (coll. Essais Doc)

336 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 21,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

La sophrologie, la relaxation et l’apaisement, c’est aussi pour les enfants !

ppm_medias__image__2016__9782226322302-xDepuis très longtemps, je suis une adepte de la sophrologie et de la relaxation. Pour me calmer, pour m’aider à analyser une situation difficile, pour me redonner le sourire, pour être plus à l’écoute de mon corps et des autres, je pratique quasi-quotidiennement. Et c’est donc très logiquement que j’essayais, à ma sauce, de transmettre ces techniques (et surtout cet art de vivre) à ma tribu. Mais ce n’était pas toujours facile…

C’est pourquoi j’ai découvert avec joie et soulagement un livre très bien fait sur la question : « Concentration et relaxation pour les enfants : 100 exercices ludiques à faire à l’école et à la maison ». Tout est dit !

C’est donc avec bonheur que je m’empresse de vous en parler tant il me sert plusieurs fois par semaine avec mes lutins pas toujours très sages, pas toujours très calmes, pas toujours très concentrés. Ce livre est même tellement ludique, didactique et clair que je l’ai conseillé à la directrice de l’école qui l’a elle-même conseillé à ses enseignantes !

Pourquoi est-ce important d’aider les enfants à trouver l’apaisement ?unknownpp

Notre monde, hyper connecté, est bardé d’écrans, de sons, de lumières, d’informations, qui permettent certes de se parler, de découvrir, de se découvrir. mais qui ont aussi une fâcheuse tendance à accélérer la notion même de temps. Tout doit aller très vite, trop vite. Et inconsciemment, les enfants sont entraînés dans notre spirale, ayant de plus en plus (comme nombre de parents et d’instit’ le remarquent) envie que tout aille plus vite, perdant le goût de l’effort, la notion même du temps nécessaire à l’apprentissage et à la réalisation d’un travail.

Happés dans ce monde ultra-rapide et hyper connecté, les enfants (de plus en plus jeunes) et les adolescents sont désormais sans cesse interrompus par des écrans, souvent hyperactifs et dispersés, voire incapables de se concentrer longtemps. Avec un tel constat (que, moi la première je fais avec mes lutins), il est à mon sens important (essentiel même) de leur (re)donner la notion du temps, la notion de leur propre corps (à commencer par leur respiration), la saveur des choses, le regard apaisé sur le monde… Bref, une forme de calme et d’apaisement propice au dialogue, à la concentration, à l’apprentissage, à l’écoute.

imagesccEt il est vrai que dans ce nouveau livre qui est sorti aux éditions Albin Michel, « Concentration et relaxation pour les enfants : 100 exercices ludiques à faire à l’école et à la maison », j’ai trouvé avec délice une mine d’informations, mais aussi d’exercices simples et clairs, adaptables en fonction de l’âge des enfants. C’est joyeux, facile à expliquer aux enfants, facile à montrer, facile à réaliser, pour leur donner le goût de la relaxation et, surtout, comprendre le pourquoi de tel ou tel exercice. Car, selon moi, il ne suffit pas de faire faire des exercices de relaxation aux enfants, il faut aussi qu’ils comprennent pourquoi ils les font et quels bienfaits ils peuvent en retirer dans leur vie d’aujourd’hui mais aussi leur vie future.

Les plus de ce livre…

Inspirée du yoga, cette approche est à la fois simple, claire et très pratique pour calmer les enfants, les détendre et favoriser leur attention.

J’aime aussi les illustrations très douces et très claires qui donnent à ce livre une vraie touche de poésie en plus.images

J’aime particulièrement la simplicité des exercices proposés qui ne nécessitent pas une grande connaissance du yoga ou de la sophrologie. Et qui peuvent se faire, très facilement, à l’école ou à la maison, sans demander beaucoup d’espace.

J’aime enfin le « mélange des genres » de ces exercices qui mêlent une certaine approche des techniques du yoga, mais aussi du stretching, de la sophrologie et de la gym douce. On y trouve des exercices simples et précis de respiration, concentration, relaxation et visualisation, présentés sous forme de jeux favorisant la créativité. Mais aussi une mine de conseils, de recommandations, d’exemples de séances types pour appliquer rapidement ces techniques, et en fin d’ouvrage, un tableau « bilan » pour mesurer la progression de l’enfant. Bref, c’est LE livre qu’il vous faut pour bien démarrer cette année !

Infos pratiques 
unknownu« Concentration et relaxation pour les enfants : 100 exercices ludiques à faire à l’école et à la maison »
De Jacques Choque
Paru en octobre 2016 aux éd. Albin Michel
128 pages
Dimensions : 17 cm x 21 cm
Prix : 12,90 €
Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl