« Noir comme la mer », un savoureux roman pour les vacances !

« Noir comme la mer », le dernier roman de Mary Higgins Clark

L’été est le moment rêvé pour s’installer tranquillement sous son parasol et savourer un bon livre… C’est ce que je viens de faire sur ma terrasse les doigts de pied en éventail avec comme lecture le dernier roman de Mary Higgins Clark, « Noir comme la mer ».

Et, à peine débarquée à terre, la dernière page de ce savoureux livre avalée, je suis ravie de ce bon moment et je m’empresse de vous le conseiller pour les vacances !

Car avec ce dernier Mary Higgins Clark, vous ne serez pas déçu ! C’est du bon, du très bon thriller que les fans de la reine du suspense vont savourer.

En effet, comme toujours avec Mary Higgins Clark, tous les ingrédients sont réunis pour un agréable moment de lecture : une intrigue étonnante qui vous tient en haleine jusqu’au dénouement final, des personnages crédibles, de petites histoires de vie qui se croisent et s’entrechoquent… Le tout, écrit avec toujours beaucoup de fraîcheur et de finesse pour nous embarquer très loin, à bord du luxueux et somptueux paquebot de croisière, le Queen Charlotte.

 

Un cadre magnifique pour un thriller palpitant…

C’est le cadre maritime de ce roman que j’ai adoré découvrir : celui des croisières de luxe, sur un somptueux paquebot aux airs (dans la magnificence) du Titanic, où une centaine de riches privilégiés se retrouvent pour un voyage inaugural plutôt mouvementé. Car sur un paquebot voguant en pleine mer, le suspect du meurtre de la richissime Lady Em ne peut qu’être à bord…

Logique, non ? Et bien, pas tant que ça puisque Mary Higgins Clark nous fait, avec brio, douter tour à tour de quasiment tous les passagers…

 

Un suspense palpitant…

Alors, qui a tué la riche veille dame au caractère bien trempé ? Et qui a volé son magnifique collier d’émeraudes, censé avoir appartenu à Cléopâtre, et que l’octagénaire voulait remettre après ce voyage en mer au Smithsonian Institute ?

Ted Cavanaugh, le jeune et bel avocat participant à cette croisière dans le seul but de persuader lady Em de rendre le collier à l’Égypte, son propriétaire légitime ?

La fragile Célia Kilbride, experte en pierres précieuses, embarquée bien malgré elle dans une pénible affaire d’escroquerie à cause de son ex-fiancé ?

Roger Pearson ou sa femme Yvonne, tous deux proches de la vieille dame, mais jouant aussi jeu trouble ?

Brenda Martin, la dévouée dame de compagnie de Lady Em qui semble de plus en plus aigrie par sa situation et le caractère de sa patronne ?

Anna DeMille, cette divorcée cinquantenaire à la langue bien pendue, qui a gagné son billet pour cette croisière et rêve de trouver un beau parti ?

Devon Michaelson, aux raisons de voyager assez troublantes et qui s’enferme dans les mensonges ?

Et si c’était un autre personnage, noyant encore mieux son jeu dans les flots ?

L’auteure

Autant vous le dire de suite, ce n’est que dans les tous derniers paragraphes que vous découvrirez la vérité sur cette croisière si mouvementée. Avec bien sûr l’aide précieuse de deux personnages fétiches de Mary Higgins Clark que j’aime retrouver, de temps en temps, dans ses romans : Alvirah et Willy Meehan, les joyeux gagnants à la loterie à l’instinct de détectives amateurs très aiguisé.

Alors, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle (et un peu agitée) traversée avec ce délicieux « Noir comme la mer » !

 

L’auteure en quelque mots…

Depuis la publication de son premier best-seller, La Nuit du renard, publié chez Albin Michel en 1979, Mary Higgins Clark est la reine incontestée du suspense, vendue en France et dans le monde à des millions d’exemplaires.

 

Infos pratiques

« Noir comme la mer »

Mary Higgins Clack

Traduit en français par Anne Demour

Paru le 10 mai 2017 aux éd. Albin Michel (coll. Spéciale Suspense)

360 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 22,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

 

 

 

 

« Mon carnet de mode », le livre que vos filles doivent avoir cet été !

Tous les parents le pensent : pas toujours facile d’occuper les filles dès 9/10 ans pendant les grandes vacances, surtout si on rêve de les décoller un peu de leurs écrans !

Mais depuis quelques jours, j’ai trouvé LA solution (testée sur ma propre grande princesse qui est aux anges), le livre « Mon carnet de mode » qui, comme son nom l’indique parle de mode ! Youpi !! Nos grandes filles adorent !

« Mon carnet de mode », c’est donc un ouvrage ultra féminin (jusqu’à l’élastique de fermeture qui est pailleté) pour faire découvrir la mode aux petites et aux plus grandes filles.

Et le petit plus, c’est que ce sont deux fashionatas qui ont concocté ce joli livre : Maggie et Bianca de la série (que les ados adorent) « Fashion Friends ».

Les conseils précieux de Maggie et Bianca vont forcément parler aux petites filles !

Dans ce livre d’activités, les petites fans de mode vont donc trouver les looks préférés de Maggie et Bianca, tous les conseils pour leur ressembler, tous les conseils pour se créer son propre look, tous les conseils pour changer de look en fonction de ses envies… Bref, des conseils de mode !

 

« Mon carnet de mode », mon ado et moi on adore ! 

Et j’adore (comme ma grande fille d’ailleurs) ce carnet, car il est très ludique et très bien fait.

Toutes les deux, on l’aime aussi parce qu’il est écrit toujours simplement, avec beaucoup de pep’s, avec aussi un petit côté confidences entre amies très sympa, et avec plein de petites indications (des flèches, des couleurs, des repères…) pour très vite trouver l’information concernant un look ou un détail tendance.

Des trucs et des astuces pour être tendance

On aime la grande liberté de « Mon carnet de mode » car il permet de se trouver son look, ses couleurs, ses propres détails…

Il permet aussi de dessiner son propre style, avec des modèles à créer, des stickers et des pochoirs.

On aime particulièrement tous les conseils chics pour chaque occasion : un joli sac pour un dîner entre amis, des mitaines à ne porter que sur une main (et à faire soit-même, très simplement), des strass que l’on peut coller partout pour personnaliser ses tenues…

On aime surtout les nombreux conseils, simples et efficaces pour se créer un look tendance, facile à vivre et simple à réaliser.

Des textes simples et très efficaces

Bref, pas à pas et toujours dans la bonne humeur, Maggie et Bianca entraînent les petites et grandes filles au coeur de la mode pour trouver son propre style.

Et je vous l’assure, Mesdames, vous ne tarderez pas, comme moi, à empreinter ce livret à vous filles!

 

Infos pratiques

« Mon carnet de mode »

Paru en mai 2017 aux éd. Les livres du Dragon d’Or

64 pages

Dimensions : 21,7 cm x 24 cm

Contient : 2 planches de 30 pochoirs en PVC, plus de 200 stickers, plus de 20 silhouettes à colorier et habiller…

Dès 9 ans

Prix : 12 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

 

Quel maillot de bain porter cet été ?

Parce que nous avons toutes des envies et une silhouette différentes, Glamuse, LE e-shop expert en lingerie féminine haut-de-gamme propose une large sélection de grandes marques qui nous transportent immédiatement vers des destinations ensoleillées.

Au travers de conseils morpho et shopping, Glamuse vous fait découvrir les dernières tendances de la mode balnéaire 2017 pour une sélection sur-mesure.

 Tout ces magnifiques maillots de bain ont été trouvé sur le site Glamuse, le grand site de lingerie. Alors retrouvez tous ces modèles (et bien d’autres encore) via https://www.glamuse.com

Alors voici, juste pour vous, notre sélection de maillots de bain qui illumineront votre été !

  • Envie d’un style « Belles plantes »sur la plage ? 

Ambiance botanique et fleurs délicates se déclinent sur des modèles tout en légèreté et romantisme…

Ce maillot de bain coques La Samarkand ANTIGEL se décline en différentes couleurs, toutes magnifiques, du rose, au bleu, en passant par le vert, le jaune…

On adore le côté luxuriant de ce maillot de bain Summer Lounge AUBADE à la fois idéal pour nager en souplesse et sexy avec son décolleté profond à l’avant et au dos.

Ce maillot Magie Végétale LISE CHARMEL est très tendance avec ses petits détails qui font toute la différence. Et on craque pour la maille drapée sur les bonnets et le bijou Swarovski à l’entre-bonnets.

  • Envie d’une « Invitation au voyage » ?

Les créations d’inspiration nomade nous parlent de terres lointaines, entre techniques artisanales et imprimés tribaux.

On veut se maillot de bain une pièce gainant Opposites Attract MIRACLESUIT. Car il a tout pour plaire avec ses bonnets à armatures intégrées semi rigides, pour un meilleur maintien, son léger décolleté, pour une poitrine galbée et mise en valeur en toute discrétion, et son effet amincissant.

Ambiance africaine avec ce maillot de bain coques Beauté Tribale LISE CHARMEL en maille balnéaire à imprimé graphique d’inspiration africaine.

Envie de « Graphisme vintage » ?

Les formes sont révélées par des imprimés iconiques et des géométries rétro. Les modèles de la saison en voient de toutes les couleurs.

Ultra sexy ce maillot de bain bandeau coques Hypnotise HUIT en maille balnéaire douce, à imprimé graphique !

Effet envoûtant avec ce maillot de bain plunge coques Ocean Bow AUBADE en maille balnéaire.

Magnifiques couleurs de ce maillot de bain triangle mousse La Botswana ANTIGEL !

  • Envie de « Fun in the sun » ?

Explosion de couleurs et d’imprimés pour une silhouette sporty et sexy. Le must de l’été pour les party girls stylées.

Somptueux maillot de bain une pièce Oceanus Night Lights MIRACLESUIT sans armatures et ultra sexy avec sa forme échancrée en forme de U dans le dos et son effet amincissant.

O adore les des détails qui subliment ce maillot de bain à armatures emboîtant Bossa Nova PRIMADONNA. Particulièrement le petit bijou à frange à l’entre-bonnets et le décolleté échancré.

  • Envie de se la jouer « In the navy » ?

Le nautique c’est chic ! Les rayures façon marinière dans une palette bleu, blanc, rouge.

Soyez étonnante sur la plage avec ce maillot de bain slip brésilien Agata ANDRES SARDA en maille balnéaire piquée à imprimé rayé.

Ce maillot porte bien son nom ! La Miss Matelot ANTIGEL a tout pour nous faire aimer la mer !

Osez mettre en valeur votre poitrine pour un bronzage maximal avec ce maillot de bain bandeau coques Be with You HUIT.

  • Envie de jouer la carte « Les indémodables unis » ?

Tantôt sages, tantôt punchy ou sexy, ils adoptent toutes les formes pour être vue. On ne peut pas passer à côté.

Quelle couleur somptueuse de ce maillot de bain gainant une pièce Rivage Solid One Piece MIRACLESUIT. On adore aussi l’effet sculptant renforcé par le drapé et le laçage au niveau du buste et par sa forme emboîtante au niveau des fesses.

Osez une magnifique poitrine avec ce maillot de bain balconnet rembourré Mambo PRIMADONNA !

Tout en séduction et en romantisme avec ce maillot de bain Ajourage Couture LISE CHARMEL et son dos échancré sublimé par un empiècement de maille élastiquée et ajourée.

  • Envie de rester dans le « Noir intemporel » ?

Sobre, naturel et élégant, il assure l’effet « whaou ». C’est la pièce indispensable à glisser dans sa valise.

Le chic absolu avec ce maillot de bain brassière coques Tresses Nautiques LISE CHARMEL !

Sublime maillot de bain push-up Caprera CHANTELLE !

Un maillot de bain une pièce tellement différent et classe ce Point Of View Solid One Piece MIRACLESUIT.

 

 

« La fille de Brooklyn » vient de sortir en format pocket !

Guillaume Musso

J’adore véritablement l’écriture de Guillaume Musso.

C’est vrai.
Mais c’est aussi à double tranchant car, à chacun de ses nouveaux romans, je tremble d’être déçue…

Heureusement, Guillaume Musso est un métronome de l’écriture à succès : sortant un livre par an, toujours excellent, palpitant, étonnant et enivrant.

Mieux même ! Car Guillaume Musso est de ces auteurs qui semblent réussir à nous embarquer toujours plus loin dans ses histoires. A l’image de « La fille de Brooklyn », son roman totalement addictif sorti en 2016 et qui vient de paraître en format pocket.

 

Une fille de Brooklyn qui sonne tellement vrai…

En format pocket

La force de Guillaume Musso, c’est certainement qu’il arrive avec maestria à mêler des faits ancrés dans le réel et son imagination débordante. Le résultat est époustouflant, comme le scénario de ce roman, « La fille de Brooklyn ».

Anna est en effet une jeune femme comme tant d’autres. Elle se trouve sur la Côte d’Azur avec son fiancé, Raphaël. Ils vont se marier dans trois semaines… Bref, c’est le bonheur sous le soleil méditerranéen.

Le bonheur parfait ? Pas tout à fait… Car Raphaël suspecte que sa fiancée lui cache un secret. Il ne sait pas exactement quoi, mais il cherche et cherche encore, questionnant Anna sans relâche…

Il insiste tant, qu’elle finit par craquer, sortant fébrilement de son sac son téléphone sur lequel elle fait défiler des photos. Puis s’arrête sur une photo. LA photo.

Il regarde cette image d’un triple crime abominable et entend ces mots terribles prononcés par Anna : « C’est moi qui ai fait ça ». Abasourdi, sous le choc, Raphaël ne pense qu’à une seule chose : fuir cette vision horrible. Il se lève donc, part sans un mot. Puis revient au bout de quelques minutes pour laisser à Anna une chance de s’expliquer. Mais la jeune femme a disparu. Et c’est le début d’une enquête palpitante concentrée sur trois jours intenses pour mieux comprendre qui est véritablement Anna.

 

Un duo étonnant et une femme… invisible

Ce que j’aime particulièrement avec Guillaume Musso, c’est qu’à chacun de ses livres, il se renouvelle, ne tombant jamais dans les mêmes facilités d’écriture ni de scenario.

Dans « La fille de Brooklyn », c’est donc un duo étonnant et novateur qui va mener l’enquête de la France aux Etats Unis.

Il y a Raphaël, le fiancé, l’écrivain sensible, qui va considérer les faits et ses rencontres comme des personnages tout droit sortis d’un livre. Et il y a l’autre, Marc Caradec, un ancien flic de la Brigade de répression du banditisme, son voisin et ami policier, qui va remonter le fil de l’histoire de façon plus méthodique et scientifique.

Et c’est la rencontre de ces deux hommes à la fois si différents et si complémentaires qui donne à ce roman un souffle étonnant. Avec, en plus, de très nombreux flash-back (si chers à Guillaume Musso) qui font revivre Anna, la grande absente (mais ô combien présente) de ce thriller psychologique si palpitant avec un finish époustouflant !

 

Mais que montre cette photo ?

Chut ! Je ne dirais rien…images

Mais sachez que cette image (qui cloue littéralement Raphaël de stupeur) le basculer avec brio dans une enquête palpitante et parfois effrayante.

Cette photo replonge en effet Raphaël, puis son ami Marc, dans un vieux cold-case, un vieux dossier non élucidé. Celui d’un fait divers qui, au milieu des années 2000, concernait une jeune étudiante américaine, enlevée alors qu’elle était en voyage scolaire en France du côté de Bordeaux. Et un peu comme Anna, cette étudiante semble avoir totalement disparue…

Mais comme toujours avec Guillaume Musso, il n’y a pas une mais plusieurs histoires qui se mêlent, se croisent et souvent se rejoignent dans son roman… Au fil de pages, on découvre donc que ce fait divers bordelais semble avoir des ramifications vers Brooklyn sur les traces d’un passé sombre d’Anna, cette femme invisible et si présente.

imagesiiComme une araignée maline, Guillaume Musso tisse alors sa toile, nous emmenant au fil des pages de la Côte d’Azur à Harlem, en passant par le milieu des policiers, celui des écrivains, celui aussi des toxicos avec la mère d’Anna, et même du côté de la face la plus sombre de la politique américaine.

Bref, c’est très brillamment écrit, totalement jouissif et véritablement addictif !

 

L’auteur en quelques mots…

Guillaume Musso est l’auteur français le plus lu. Traduit en 40 langues, il s’est fait connaître avec succès grâce à ses romans à la tonalité surnaturelle.

L’auteur

Depuis plusieurs années, il s’installe comme l’un des auteurs incontournables du suspense français, avec des titres tels que L’Appel de l’ange, Central Park et plus récemment L’instant présent. Son thriller fantastique, Et après…, a été porté à l’écran avec Romain Duris et John Malkovich.

 

Infos pratiques

« La fille de Brooklyn »

Guillaume Musso

Paru le 30 mars 2017 aux éd. Pocket

576 pages

Dimensions : 11,3 cm x 17,8 cm

Prix : 8,20 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

« Eliott a une petite soeur », un livre pour apprendre à grandir

« Eliott a une petite soeur »

J’aime la collection « Eliott » aux éditions Gallimard Jeunesse car les aventures du petit Eliott sonnent toujours très justes. Et ressemblent à s’y méprendre à la vie de famille avec des petits. Et oui, Eliott boude parfois, Eliott ne veut pas grandir, Eliott n’écoute pas toujours, Eliott fait des petites colères… Bref, Eliott est un petit héros qui ressemble à nos lutins ! Et cela fait du bien !

Cette fois-ci, « Eliott a une petite soeur » qui s’appelle Klara. Mais aujourd’hui est une drôle de journée car maman et papa lui demandent de devenir grand en donnant son petit lit à barreaux à sa petite soeur. Et ce n’est pas tout, ils lui expliquant aussi qu’il va devoir accueillir Klara dans sa chambre ! Oh la la… Toutes ses nouveautés ne sont pas du tout du goût d’Eliott qui veut garder son lit et sa chambre pour lui tout seul !

C’est l’heure de la sieste de Klara qui va dormir, pour la première fois, dans le lit d’Eliott

Alors Eliott râle, boude, pleure… C’est clair, il ne veut pas laisser Klara faire sa sieste dans son lit. Il trouve surtout que sa petite soeur pleure elle aussi beaucoup… trop !

Bref, Eliott ne comprend vraiment pas pourquoi il doit donner son lit à Klara ? Alors il le crie haut et fort : il ne veut pas grandir ! Il veut rester petit pour que maman s’occupe de lui comme elle s’occupe de sa petite soeur !

Heureusement, papa et maman sont là pour lui expliquer que sa petite soeur, comme lui, grandit. Et c’est pour cette raison qu’elle va maintenant dormir dans le petit lit à barreaux (devenu beaucoup trop petit pour lui), tandis que lui, comme un vrai grand frère, va maintenant dormir dans un lit de grand spécialement installé dans leur chambre.
Et puis, grandir, c’est bien aussi… La preuve : on peut aller acheter le pain avec maman, et même mettre ses chaussures tout seul. On peut aussi choisir un gâteau à la boulangerie. On peut surtout commencer de premières belles parties de cache-cache avec Klara qui grandit elle aussi…

Eliott n’est pas content…

En, fait, grandir, c’est drôlement chouette aussi découvre finalement Eliott au fil des jolies pages colorées de ce livre très tendre. C’est tellement bien de grandir que, désormais, ce que préfère sa petite soeur, c’est lorsque que son grand frère Eliott lui lit, comme un grand, une histoire.

Bref, Eliott apprend a être un super grand frère. Et un super grand frère a, le soir avant de dormir, de grands câlins de maman !

 

Pourquoi j’aime ce livre « Eliott a une petite soeur » ?

J’aime particulièrement cette histoire qui ressemble terriblement à la vraie vie avec, dans les fratries, parfois quelques petites jalousies, quelques incompréhensions, quelques tiraillements…

J’aime aussi le côté ludique de cet ouvrage qui cache au fil des pages de nombreux petits volets à soulever pour aider Eliott à devenir grand. Et pour l’avoir testé avec mes bambins, ils ont adoré découvrir ce qui se cachait sous chaque volet, éclatant de rire et tapant des mains comme des petits fous !

Que se cache-t-il derrière chaque petit volet à soulever ?

J’adore les dessins à la fois très colorés et très tendres qui apaisent les petits bambins et donnent à cette histoire une tessiture particulièrement attachante.

J’adore aussi les regards très expressifs et tendres des petits héros, surtout du petit Eliott aux deux yeux noirs et ronds tellement attendrissants ! Et de sa petite soeur, tout mimi… comme une petite soeur !

Enfin, j’aime la forme même de ce livre où tout a été pensé et adapté pour les très jeunes lecteurs dès 2 ans : les coins arrondis, les pages en carton renforcé (très solide), les textes courts, simples et efficaces, les nombreux petits détails qui rendent cette histoire très crédible.

Bref, « Eliott a une petite soeur » est un joli livre à lire en famille pour évoquer, avec les petits, leur place dans la fratrie et le partage entre frères et soeurs.

 

Infos pratiques

« Eliott a une petite soeur »

Dès 2 ans

Paru en mars 2017 aux éd. Gallimard Jeunesse

20 pages en carton renforcé

Dimensions : 21 cm x 19 cm

Prix : 9,90 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

Et si les petits aidaient Eliott à faire la chasse aux oeufs ?

Les fêtes de Pâques sont enfin arrivées avec leurs joyeuses récoltes d’oeufs, de poules, de poissons et de lapins en chocolat !

Mais pour joindre l’utile à l’agréable, j’aime bien aussi cacher parmi tous ces délices sucrés, de petits livres pour les enfants sur le thème de Pâques.

Et en voici un, justement, sur le thème de Pâques… Le livre pour les petits « Eliott fait la chasse aux oeufs », un livre qui sonne vrai !

« Eliott fait la chasse aux oeufs »

« Eliott fait la chasse aux oeufs »

Eliott et Coco sont invités chez Chaïma pour une grande chasse aux oeufs dans son jardin. Mais comme toujours dans la vie, la vraie, les choses ne se passent pas totalement comme prévues dans un monde idyllique.

Oh que non !! Coco et Chaïma ne sont pas contents parce que le panier d’Eliott est le plus grand… Coco fini par pleurer, caché derrière un grand arbre, parce qu’il ne trouve rien… Pendant que Chaïma et Eliott se disputent une énorme poule en chocolat que tous les deux ont vu en même temps… Les enfants s’énervent parce que le jardin est trop grand… Bref, comme dans la vie réelle, la chasse aux oeufs est parfois un peu plus compliquée que prévue !

Grâce à de nombreux petits volets, les enfants peuvent aider Eliott et ses amis à faire de belles découvertes

Heureusement, maman est là pour apaiser les tensions, en aidant les enfants dans leurs recherches et surtout, en les encourageant au partage. Et c’est vrai, quel meilleur moment que le grand partage final de la collecte tout en dégustant de délicieuses trouvailles gourmandes !

Une histoire qui sonne vraie

C’est d’ailleurs pour cette raison que j’aime particulièrement ce livre « Eliott fait la chasse aux oeufs » car il sonne vrai. Et il permet aussi de rire avec les petits de leurs petits travers : les pleurs, les bouderies, les peurs, les petites colères même…

Il permet aussi de les encourager car, comme Eliott et ses amis, en étant persévérant et en s’entraidant, on peut faire de belles découvertes !

J’aime aussi cet ouvrage très coloré et tendre à la fois car il comporte plein de petites cachettes, un peu comme la chasse aux oeufs elle même. A chaque page, le petit lecteur va en effet trouver de nombreux petits volets à soulever pour découvrir, lui aussi, des merveilles chocolatées dans le grand jardin de Chaïma.

Et pour l’avoir testé avec mes bambins, ils ont adoré découvrir eux aussi de nombreux trésors, éclatant de rire à chaque volet soulevé !

J’aime aussi les regards très expressifs et tendres des petits héros, surtout du petit Eliott aux deux yeux noirs et ronds tellement attendrissants !

Des visages très expressifs

Enfin, j’aime la forme même de ce livre où tout a été pensé et adapté pour les très jeunes lecteurs dès 2 ans : les coins arrondis, les pages en carton renforcé (très solide), les textes courts, simples et efficaces, les couleurs printanières et apaisantes…

Bref, « Eliott fait la chasse aux oeuf » sera caché dans mon jardin pour la grande chasse aux oeufs de Pâques !

Infos pratiques

« Eliott fait la chasse aux oeufs »

Heureusement que maman est là !

Dès 2 ans

Paru en mars 2017 aux éd. Gallimard Jeunesse

20 pages en carton renforcé

Dimensions : 21 cm x 190 cm

Prix : 9,90 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

« 3 histoires pour Pâques » pour trois fois plus de doux moments de lecture !

Les fêtes de Pâques arrivent à grands pas avec leurs joyeuses récoltes d’oeufs, de poules, de poissons et de lapins en chocolat.

Mais pour joindre l’utile à l’agréable, j’aime bien aussi cacher parmi tous ces délices sucrés, de petits livres pour les enfants sur le thème de Pâques.

Et en voici un, justement, sur le thème de Pâques et du printemps… Le livre pour les petits « 3 histoires pour Pâques » pour attendre la grande chasse aux oeufs et multiplier les plaisirs avec trois belles histoires.

« 3 histoires pour Pâques »

Votre petit lutin ne sait jamais quoi choisir ? Il hésite des heures au rayon livres de votre librairie ? Alors j’ai LA solution ! Un livre avec trois histoires et surtout trois petits héros adorés des enfants !

« 3 histoires pour Pâques »

Car avec « 3 histoires pour Pâques », ce n’est pas un mais trois petits personnages que les petits vont retrouver avec joie ! Et quels personnages ! L’âne Trotro (l’âne trop rigolo ! Youpi !), Pierre Lapin (et ses aventures toujours aussi tendres et poétiques ! Youpi !) et Adrien le lapin (en compagnie de Mireille l’abeille toujours aussi dégourdie et joyeuse ! Youpi !)

Bref, avec ce très joli livre d’histoires, de très belles et douces histoires, vos bambins vont aimer attendre la grande chasse aux oeufs de Pâques en compagnie de trois petits amis !

Et j’aime particulièrement cette idée de regrouper, en un joli livre, trois belles histoires, toutes très tendres, douces et apaisantes.

Dans ce livre coup de coeur pour moi, vous retrouverez donc avec plaisir le petit âne Trotro en pleine chasse aux oeufs dans le jardin avec sa petite soeur Zaza.

Mais alors que le petit âne remplit son panier de délices chocolatés, sa petite soeur fait elle de drôles de découvertes : un escargot, une fleur, un nid, et même les billes que Trotro avaient perdu… Vite, il faut remettre à leur place tous ces trésors !

Trotro et Zaza en pleine chasse aux oeufs

Heureusement, Trotro est un petit âne qui aime partager et c’est donc avec gourmandise qu’il déguste, avec sa petite soeur, tous les trésors en chocolat qu’il a ramassé dans le jardin.

Comme toujours avec les histoires imaginées par Bénédicte Guettier, c’est la tendresse, la poésie et la joie de vivre qui résument parfaitement cette histoire « L’Âne Trotro : Zaza et les oeufs de Pâques » avec des dessins tendres et joyeux à la fois, et des textes parfaitement adaptés aux tous petits.

Changement d’univers avec les aventures de Pierre Lapin de Beatrix Potter ! Car c’est avec délicatesse que cette très jolie histoire évoque le printemps et surtout l’importance de respecter les règles dictées par maman.

J’aime surtout retrouver avec plaisir l’imagerie de cette auteure, véritable madeleine de Proust pour moi qui lisait déjà ses histoires enfant…

Des dessins très délicats et tendres

Dans cette aventure, Pierre Lapin et ses frères profitent du printemps pour se promener et aller cueillir des mûres. Mais, comme très souvent, Pierre désobéit à maman et part seul explorer le jardin de l’affreux Monsieur MacGregor…

Il grignote d’abord avec délice les carottes et les laitues dans le potager du fermier. Avant d’être découvert et poursuivit par cet horrible personnage ! Il court, court dans tous les sens au point d’en perdre son chemin… Pierre est terrifié ! Il croise alors une petite souris, puis un chat, avant de finir, après bien des péripéties dans l’immense jardin du fermier, par retrouver le chemin du terrier où maman et ses frères l’attendent, inquiets.

Et j’aime particulièrement la morale de cette histoire puisque, comme très souvent, désobéir n’était vraiment pas une bonne idée : Pierre le petit lapin, harassé de fatigue, se couche en effet très vite un peu malade tandis que ses trois frères grignotent quelques délicieuses mûres avec du bon lait préparés par maman.

Une histoire tendre et printanière aux délicats dessins détaillés, apaisants et poétiques.

Enfin, encore un autre univers avec la troisième histoire qui nous emmène dans le monde floral et coloré du jardin vu par les petits animaux.

Que de couleurs joyeuses dans le jardin de Mireille et ses amis

Dans cette jolie histoire « Adrien le Lapin » d’Antoon Krings, vous retrouverez donc avec joie la petite Mireille l’abeille s’affairant dans le jardin luxuriant au printemps. Mais que fait-elle de si bon matin ? Elle compte les fleurs ! Et elle est tellement absorbée par sa tâche qu’elle n’est même pas surprise de croiser, dans cette explosion de senteurs et de couleurs, un étrange lapin en… chocolat.

Mais que fait-il là ce drôle de lapin avec son joli noeud autour du cou ? Il n’y pas jamais de lapin comme cela dans le jardin ? « Chut » lui répond le petit lapin apeuré, je suis le Lapin de Pâques et je ne veux pas être découvert… Et oui ! Le petit lapin est en chocolat et il a peur d’être mangé par les monstres à deux pattes !

Les monstres à deux pattes ? Les enfants bien sûr ! Qui poussent des cris de joie en les découvrant lui et ses congénères chocolatés puis les croquent car ils adorent le chocolat !

Et j’aime vraiment cette idée d’inverser les rôles en transformant nos petits lecteurs en affreux jojos de monstres gourmands ! Alors ? Que va-t-il arriver à Adrien le lapin en chocolat ? Va-t-il être découvert ? Etait-il réel ? Et bien c’est un vrai mystère dans le jardin… Que seules quelques petites crottes de lapin en chocolat peuvent encore expliquer !

Infos pratiques

« 3 histoires pour Pâques »

Dès 3 ans

Paru en mars 2017 aux éditions Gallimard Jeunesse (Coll. « Le trésor de l’heure des histoires »)

96 pages colorées

Dimensions : 21,7 cm x 17,5 cm

Prix : 8,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl