Découvrez de jolis coffrets Montessori pour les petits : « Les formes à toucher » et « Les couleurs »

« Les formes à toucher » et « Les couleurs », les deux nouveaux coffrets de la collection Tout-petit Montessori

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir ». Telle est la philosophie de l’éducation de Maria Montessori, première femme médecin d’Italie au début du siècle dernier et qui a mis son savoir et ses connaissances pour créer ce que l’on connait aujourd’hui sous le nom de pédagogie Montessori.

Sans entrer dans une présentation compliquée et détaillée, la pédagogie Montessori (dont je suis fan) défend une éducation non pas contrainte mai, au contraire, basée sur le libre-choix des enfants qui retrouvent alors le goût d’explorer, le goût d’apprendre et ce, sur des temps de concentration beaucoup plus longs qu’avec d’autres méthodes d’apprentissage plus contraignantes.

« Les formes à toucher »

Avec la pédagogie Montessori, l’apprentissage se fait donc pas l’enfant lui-même qui, guidé par l’adulte, va découvrir, explorer, toucher, tripoter, manipuler concrètement, soupeser, comparer (…) et intégrer ainsi, grâce à ses sens, différentes notions. Et ce, à son rythme, seul ou en groupe.

Développant ces principes Montessori, les éditions Nathan ont créé une gamme de jeux particulièrement adaptés aux plus jeunes (dès 15 mois) : la collection tout-petit Montessori. Et je suis vraiment heureuse de vous présenter les deux petits nouveaux, que j’ai testé en famille et que j’adore déjà : « Les formes à toucher » et « Les couleurs ».

« Les formes à toucher », un coffret pour découvrir les formes qui nous entourent

Ce que j’adore dans ce coffret, c’est le lien évident que le tout petit (dès 15 mois d’après la notice, mais mon piou-piou de 14 mois a adoré) va pouvoir faire entre des formes abstraites de géométrie (un cercle, un triangle, un carré…) et les formes qui l’entourent (une orange, un carré de chocolat, une montagne, un cahier, un oeuf…). Cette idée permettant de mettre en pratique l’apprentissage des formes et donnant lieu à de grands jeux en famille (parfaits pour les journées de pluie) comme « trouve toutes les formes ovales dans la maison » !

Comme très souvent avec la pédagogie Montessori, c’est aussi par le toucher que le bambin va appréhender et intégrer les formes, en promenant (autant de fois qu’il le veut, dans le sens qu’il veut, à la rapidité qu’il veut…) son doigt sur des cartes rugueuses pour identifier l’ovale, le cercle, le carré, le rectangle et le triangle.

Et puis, vous trouverez aussi dans ce coffret 25 cartes toutes douces au toucher avec de jolies images d’éléments qui ont une forme et que le petit va découvrir, ou reconnaitre, identifiant ainsi plus facilement les formes géométriques : un ballon de plage, un oreiller, un visage d’enfant, une équerre, un soleil, une enveloppe, un cahier, un cube…

Enfin, le petit plus de ce coffret est un livret pour les parents qui vous aidera à guider les activités de l’enfant et à vous donner des idées de jeux.

« Les formes à toucher » – Coffret de jeu paru en février 2019 aux éditions Nathan (Collection : Tout-petit Montessori). Dimensions : 15 x 18 cm. Contient : 5 cartes rugueuses, 25 cartes images à classer, 1 livret parent. Prix : 11,90 €

« Les couleurs », où comment découvrir la beauté des couleurs et de leurs multiples nuances

J’adore ce coffret « Les couleurs » pour son originalité. Car des jeux ou des livres pour faire découvrir les couleurs les plus communes aux enfants, cela existent ! Mais ce jeu va plus loin en abordant les couleurs, bien sûr, mais aussi la palette de leurs multiples nuances.

« Les couleurs »

Et ça, c’est vraiment super ! Surtout pour enrichir véritablement le vocabulaire des enfants en matière de couleurs !

Adorant les puzzles, mon pou-piou a donc adoré recréer le soleil de couleurs principales (formés par 9 cartes triangulaires : rouge, bleu, jaune, orange, violet, vert, rose, brun et noire). Puis, ô émotions, cris et applaudissements du jeune intéressé, il s’est amusé à créer des rayons au soleil de couleurs avec les 63 cartes représentant les nuances des neufs couleurs principales.

Mon piou-piou a adoré recréer le soleil de couleurs

A nouveau, le petit plus de ce coffret : un livret pour les parents qui vous aidera à guider les activités de l’enfant et à vous donner des idées de jeux.

« Les formes à toucher » – Coffret de jeu paru en février 2019 aux éditions Nathan (Collection : Tout-petit Montessori). Dimensions : 15 x 18 cm. Contient : 63 cartes, 1 livret parent. Prix : 11,90 €

Les auteures de ces deux coffrets en quelques mots…

Delphine Roubieu est l’auteure des textes de ces deux coffret. Diplômée de l’Institut supérieur Maria Montessori pour les 0-3 ans, elle est la fondatrice de Baby Montessori, premier réseau de micro-crèches bilingues Montessori de France. Elle est aussi maman de trois petites filles.

De jolis visuels

L’illustratrice de ces deux coffret est Mizuho Fujisawa. Elle est née et a grandi au Japon dans une petite ville située au pied du Mont Fuji. Après des études de biologie, elle décide de réaliser son rêve : suivre des cours d’illustration en France. Elle vit aujourd’hui en Alsace avec son mari et ses deux enfants. Et, véritablement, j’adore la poésie et la tendresse de ses dessins.

Infos pratiques

Retrouvez ces coffrets, et bien d’autres encore, via http://www.nathan.fr/catalogue/fiche-produit.asp?ean13=9782092789407

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Crédits photos Editions Nathan et Eve Mag

Publicités

Rêves de libellule, le lit évolutif qui rêv’olutionne la vie des parents !

Une chambre évolutive qui s’adapte à chaque âge de l’enfant de la naissance à l’adolescence… Il fallait y penser ! Et c’est ce qu’a fait Sophie Hermine, une maman de deux petites filles, qui a conçu un concept unique rêv’olutionnant le mobilier pour enfant. La marque Rêves de libellule était née !

Et parce qu’une vidéo vaut parfois mieux que des mots, voici en 1 petite minute et 25 secondes ce concept génialissime en images !

Pourquoi j’adore Rêve de libellule ?

Parce que, comme la conceptrice de ce concept, j’en ai assez que mes enfants respirent des produits nocifs pour leur santé. J’adore donc ce concept qui est fabriqué en panneaux de bois nouvelle génération « écologie ».

Des rangements bien pensés

Parce que, moi aussi, j’en ai assez de changer de mobilier dès que bébé grandit, j’adore donc cette jolie chambre de bébé qui évolue en chambre d’enfant puis en bureau, coin repos et rangements pour une chambre d’ado tendance et sympa.

Parce que, moi aussi, j’en ai assez de ne pas trouver de mobilier de qualité, j’adore le fait que ce mobilier évolutif soit créé par un fabricant français qui travaille avec des matières « premium » de qualité.

Parce que, moi aussi, j’en ai assez des meubles dont il est très difficile de connaître la provenance et donc la garantie réelle de sécurité, j’adore que ce mobilier soit certifié Normes Françaises (et non pas juste « CE » ce qui change tout !) dans une démarche de sécurité et de qualité globale. Le lit ayant été testé durant 8 mois.

Parce que j’aime enfin quand tout est bien pensé par de vrais utilisateurs qui apportent donc leur propre vécu, j’adore tous les petits détails qui font la différence comme le fait que les barrières de protection du lit de bébé soient surélevées de 20 cm ou que l’espace entre les barreaux soit diminué. Et puis, j’adore le côté ergonomique de ce concept, parfait pour le dos des parents lorsque bébé est petit.

Un concept adaptable pour garçon ou fille

Infos pratiques

Retrouvez toutes les infos sur ce lit évolutif, mais aussi de la déco et des articles divers et variés toujours dans le thème de l’enfance via https://www.revesdelibellule.fr

Crédit photo : Rêves de libellule 

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Découvrez un livre vraiment différent : « La grande famille »

J’adore les livres, j’adore lire, et j’adore faire découvrir de nouvelles histoires à ma marmaille. C’est pourquoi je profite toujours du temps qui ralenti en période de vacances pour m’installer en famille (sur la terrasse au début de ces vacances de la Toussaint et au coin du feu depuis hier matin) avec un bon livre.

Alors voici, juste pour vous, une sélection de livres « coups de coeur » que j’ai découvert ces derniers jours avec mes petits et grands lutins et que je m’empresse de vous présenter !

Et voici un livre vraiment différent, une histoire que j’ai a-do-ré : « La grande famille ».

« La grande famille »

Simon est un chaton tout mignon mais un brin têtu : lorsqu’il a une idée nichée dans sa petite tête, il l’a défend avec force.

Et une idée, il en a une, et une sacrée, qui fait hurler de rire les grands fauves : Simon le petit chaton tout mimi est en effet persuadé d’être de la famille des félins !

Prenant son courage à deux (petites) pattes, il l’annonce donc très fièrement au lion, au puma, au tigre, à la panthère et au guépard qui… hurlent de rire.

Et chacun y va de son explication pour persuader Simon qu’il est tout sauf un félin. Il suffit de se comparer tout de même !

Simon est persuadé d’être un… félin !

Simon n’émet en effet aucun grognement effrayant, il n’a pas non plus une petite touffe au bout de sa longue queue, il ne possède même pas de crinière comme le lion. Il est aussi plutôt rondouillard, rien à voir donc avec l’allure élancée et féline (justement) du guépard. Et puis, le chaton ne vit pas dans les montagnes et ne fait peur à personne renchérit le puma. D’ailleurs, ils est gris et non pas orange lui explique aussi le tigre. Bref, chacun des félins y va de sa litanie de différences évidentes entre eux et Simon pour prouver à ce chaton très têtu que non, vraiment, il n’appartient pas à leur famille des félins.

Mais je vous l’ai dit, Simon le chaton est très, très, très têtu…

A peine décontenancé par toutes ces explications sur les différences entre lui et les félins, le chaton s’assoit alors fièrement en face d’eux pour leur prouver qu’une famille est faite de différences et de points communs, souvent moins évidents à voir. Et c’est même cela qui fait la force d’une famille. Et oui ! les félins sont en effet très différents les unes des autres mais aussi très semblables.

Alors, parce que Simon possède lui aussi des moustaches, des griffes au bout de ses pattes ou des yeux qui voient dans la nuit, il est aussi un félin, en plus petit.

Simon ? Un félin ? Une affirmation qui fait hurler de rire les grands fauves

Alors, face à cette explication très logique, le lion, le puma, le tigre, la panthère et le guépard sont bien embêtés… Car ce petit chaton leur ressemble en fait, un peu, beaucoup même. C’est donc maintenant une certitude, Simon est lui aussi un félin !

Et comme toujours dans les jolies histoires, c’est en passant une folle (et épuisante aussi) journée à jouer ensemble que se termine ce très beau livre sur l’acceptation de la différence, sur cet autre qui nous ressemble, sur la force de l’amitié.

Mention spéciale enfin aux illustrations de l’auteure, Galia Bernstein, qui sont d’une drôlerie et une poésie sublimes.

J’adore les expressions particulièrement bien croquées des personnages de cette histoire

Infos pratiques

« La grande famille »

Dès 3 ans

Galia Bernstein

Paru en août 2018 aux éd. Nathan

32 pages

Prix : 11,50 €

Retrouvez EVE MAG sur Facebook via le lien =>  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Crédit photos : Editions Nathan 

Et c’est ensemble, par delà les différences et les apparences, que se termine ce magnifique livre

« Splat et le bébé surprise ! », un livre tendre et drôle pour de jolies vacances

J’adore les livres, j’adore lire, et j’adore faire découvrir de nouvelles histoires à ma marmaille. C’est pourquoi je profite toujours du temps qui ralenti en période de vacances pour m’installer en famille (sur la terrasse au début de ces vacances de la Toussaint et au coin du feu depuis hier matin) avec un bon livre.

Alors voici, juste pour vous, une sélection de livres « coups de coeur » que j’ai découvert ces derniers jours avec mes petits et grands lutins et que je m’empresse de vous présenter !

Et le premier de cette série est un livre que mes lutins ont a-do-ré : 

« Splat et le bébé surprise ! »

« Splat et le bébé surprise ! »

Je suis toujours attendrie par les facéties du petit chat Splat.

Avec son grand regard si expressif, ce matou tout mignon au pelage tout doux nous emporte à la fois dans un univers tendre, poétique et malicieux. Et c’est à nouveau cette jolie magie qui fonctionne avec ce très récent « Splat et le bébé surprise ! » où le chaton  apprend une grande nouvelle : un bébé va arriver à la maison.

Alors, fou de joie, Splat s’affaire pour l’arrivée du nourrisson. Il repeint sa chambre, retrouve et dépoussière son vieux berceau, met à contribution toute la famille, à commencer par papa… Bref, il est fin prêt lorsqu’enfin bébé arrive. Mais, patatra ! Ce n’est pas un petit frère ou une petite soeur chat qui fait une entrée fracassante dans la maison, c’est un bébé… crocodile !

Vite ! Il faut tout préparer pour l’arrivée du bébé !

Il s’appelle « Greuh », explique papa, et nous le gardons quelques jours.

Même s’il est tout mignon, Greuh est tout de même un crocodile…

Oui mais voilà, même si ce petit Greuh a l’air plutôt mignon avec son bonnet en laine sur la tête, sa salopette orange et sa tétine dans la bouche, même s’il a un grand sourire (annonciateur de grandes dents tout de même), même si sa peau est d’une jolie couleur verte pomme très rassurante, c’est tout de même un crocodile qui pourrait dévorer le petit Splat soudain très inquiet.

Pourtant, le jeune chaton téméraire prend son courage à deux pattes et décide de devenir un grand frère d’adoption pour Greuh qui est, comme lui, fils unique. Et même si la cohabitation avec un crocodile joueur n’est pas de tout repos, Splat finit par devenir le meilleur des grands frères ! Alors, lorsque les parents de Greuh viennent le rechercher, Splat est un peu triste…

Heureusement, maman a encore une belle surprise pour Splat : un bébé va bientôt arriver à la maison, mais cette fois-ci, c’est promis, c’est un bébé chat comme lui !

« Splat et le bébé surprise ! », une belle histoire tendre et drôle à la fois avec des illustrations comme je les aime : bourrées de détails désopilants, colorées et poétiques. Une histoire sur la découverte et l’acceptation de l’autre, celui qui est différent qui prend tout son sens en ce moment.

J’adore particulièrement le regard toujours expressif de Splat !

Infos pratiques

« Splat et le bébé surprise ! »

Dès 3 ans

De Rob Scotton

Paru en octobre 2018 aux éd. Nathan

Dimensions : 16,5 cm x 21 cm

32 pages

Prix : 13,95 €.

Retrouvez EVE MAG sur Facebook via le lien =>  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Crédit photos : Editions Nathan et Eve Mag

Et si on retrouvait l’authenticité d’une éducation calme ?

« Slow », un ouvrage qui vient de paraître aux éditions Nathan

Je suis certaine que toutes et tous, épuisés par une journée infernale, nous avons rêvé de ralentir le rythme. A commencer par le rythme de fou que nous imposons à nos enfants. Oui mais voilà, de la théorie à la pratique, il y a un pas (et un sacré pas de géant). Pour ma part, c’est donc par petites touches que je tentais de ralentir, mais sans forcément que cela soit très concluant…

Mais depuis quelques semaines, j’ai découvert un livre vraiment différent, un livre qui (et ma marmaille le confirme autour de moi) m’a permis de trouver de vraies astuces simples pour ralentir et retrouver le temps de partager avec mes enfants au quotidien. Ce livre (qui porte merveilleusement bien son nom) s’appelle « Slow ».

En fait, « Slow » est même plus qu’un livre, c’est plutôt la parole délicate et bienveillante d’une maman, Isabelle Huiban, qui vit au quotidien avec ses trois enfants une éducation inspirée par la pédagogie Steiner Waldorf. C’est surtout un livre « à tiroirs »dans lequel il est passionnant de puiser une foultitude d’idées pour mieux vivre son quotidien en famille, que l’on soit en ville ou à la campagne, mère ou père travaillant ou au foyer.

Bref, sans forcément adopter le mode de vie de l’auteure, j’ai aimé cette possibilité de m’inspirer de ses conseils pour les reproduire ensuite à ma sauce personnelle.

Vivre au rythme des saisons est un vrai moyen de se reconnecter en famille avec la nature.

Mais au fait, qu’est-ce que cette pédagogie Steiner Waldorf ? 

Pour faire simple, cette pédagogie est fondée sur la liberté, le retour à la nature, l’amour, l’enthousiasme, la confiance, le calme, la sérénité. En opposition avec l’ambition, la crainte, la perte de repère et la compétition trop souvent reine dans notre société.

Mais pour revenir à ce livre, plutôt qu’un long discours, je vous propose de le découvrir à travers les très belles illustrations de l’auteure, Isabelle Huiban.

A chaque mois une couleur, pour mieux appréhender le temps qui passe et le rythme biologique de chaque mois.

C’est en famille et avec beaucoup de minutie que nous avons choisi dans notre maison le lieu où installer notre « table des saisons ». Et, depuis quelques semaines, c’est en peu de la nature qui est entrée dans notre salon.

Bien sûr, au départ, mes enfants ont été quelque peu étonnés de ces nouveaux « jouets » en bois. Mais désormais, l’écurie, la ferme et la maison de poupée sont maintenant leurs jeux préférés !

Repenser ses produits ménagers, c’est en fait assez facile et beaucoup mois onéreux.

Le feu de cheminée, la flamme d’une bougie… C’est autour de ces petites lumières qui réchauffent que la cellule familiale se retrouve.

Lire une histoire avec une petite bougie allumée près de soi… Un moment de détente absolu avec les enfants !

Retrouver la simplicité et l’authenticité pour rythmer la vie, voilà ce que j’ai le plus compris dans ce livre « Slow ».

Pourquoi j’aime ce livre (et pourquoi je le refile à toutes mes amies) ?

Retrouver les plaisirs simples du jeu…

Comme je vous le disais plus haut, ce que j’ai adoré dans ce livre « Slow », c’est que ce n’est pas un énième guide compliqué, mais plus un ouvrage de conseils vécus que chacun d’entre nous pourra utiliser ou pas, adapter à sa propre vie, améliorer même, ou simplement suivre naturellement.

Bref, sans bouleverser totalement mon mode de vie, sans quitter mon travail, en laissant mes enfants à l’école ou à la crèche, j’ai réussi à améliorer de nombreux moments et gestes de la vie quotidienne, j’ai surtout compris l’importance de, au moins par moment, RALENTIR pour PROFITER et SAVOURER en FAMILLE. Et ça, ça chance beaucoup de choses !

L’auteure en quelques mots…

Isabelle Huiban est maman de trois enfants. Elle vit au quotidien l’éducation Steiner-Waldorf, jusqu’à instruire à la maison.
Fondatrice du blog journaldeschamps.fr, elle partage quotidiennement son savoir et ses bons conseils auprès de sa communauté.

Elle est également créatrice de poupées en laine Waldorf et d’accessoires en bois pour les tout-petits, en vente sur son site mainsdelaine.fr

Ce livre « Slow » est le fruit de deux ans de travail, dans lequel elle partage ses conseils et beaucoup de ses (magnifiques et touchantes) photos.

Informations pratiques

… qui favorise l’imaginaire.

« Slow »

Sous titre : 50 idées et activités pour une enfance naturelle, inspirées par la pédagogie Steiner-Waldorf

Paru en septembre 2018 aux éd. Nathan

205 pages

Dimensions : 20 cm x 14,5 cm

Prix : 12,95 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Crédit photos : éditions Nathan

Une table des saisons automnale

La collection P’Tit Loup, des livres doux, choux pour de jolis calinous !

P’Tit Loup, une jolie collection d’éveil pour vos loulous

L’été, c’est la période propice au farniente, au repos, au calme, aux petits moments de lecture en famille.

C’est pourquoi, alors que le mois d’août s’étire lentement, j’ai très envie de vous parler d’une collection que j’adore (et dont mes pioupious raffolent), la collection P’Tit Loup des éditions Auzou éveil.

P’tit Loup, c’est un petit loup tout gentil qui ressemble aux enfants d’aujourd’hui. Et le fait que ce soit un louveteau (et non pas un délicieux chaton ou un adorable chiot) qui ait été choisi comme petit héros me plait énormément, car, pour une fois, le loup est pas un grand méchant loup mais un gentil P’Tit Loup.

Et puis j’adore aussi les thèmes abordés par chaque ouvrage, des thèmes très réalistes, variés, qui sentent le vécu et permettent donc d’évoquer avec les plus petits des situations de la vie courante.

Des thèmes joyeux comme une fête d’anniversaire, une sortie à la piscine, une journée de jardinage, un départ en vacances…

Des thèmes très réalistes comme ici « P’Tit Loup veut être le chef »

Des thèmes marquant les grandes étapes de développement d’un bambin comme le jour de la rentrée des classes, l’arrivée du pot dans la vie d’un petit, le moment où l’enfant apprend à se passer de la tétine, la naissance d’un petit frère ou d’une petite soeur, une visite chez le docteur…

Mais aussi des thèmes liés à la sociabilité des petits comme un enfant qui veut être le chef, l’apprentissage de la politesse…

Une collection adaptée à l’éveil des pioupious

Vraiment, cette collection P’Tit Loup a été pensée pour les plus petits !

De la taille (16,7 x 0,7 x 16,7 cm) des livres adaptée aux petites mains, aux couvertures suffisamment cartonnées pour la solidité, en passant par les bouts arrondis, les pages solides et légèrement plastifiées, c’est l’aspect de chaque ouvrage qui est en harmonie avec les très jeunes lecteurs.

Des textes adaptés aux petits comme dans « P’Tit Loup apprend à jardiner »

Et puis, j’aime aussi le contenu de chaque livre de cette collection avec de jolis dessins tendres, réalistes et joyeux, et des textes adaptés aux plus jeunes, tant en terme de taille que de vocabulaire.

Bref, j’adore la collection P’Tit Loup et je ne résiste pas à vous présenter quelques coups de coeur parus récemment ou à paraître pour de jolis moments de partage avec les petits.

P’Tit Loup va à la piscine

Aller à la piscine est toujours un moment important dans la vie d’un enfant. Ludique et joyeuse, la sortie piscine peut devenir terrifiante.

« P’Tit Loup va à la piscine »

C’est pourquoi je vous conseille ce livre « P’Tit Loup va à la piscine » dans lequel toutes les étapes de cette belle sortie sont évoquées : la préparation du sac à la maison, le passage par les cabines pour se changer, l’arrivée devant les bassins, le bruit, l’eau un peu froide, les éclaboussures, les plongeons, la sécurité, le jeu, l’appréhension face à l’élément liquide… Bref, autant de pages dans lesquelles vous pourrez, en fonction de votre propre expérience, expliquer et raconter ce qui vous semble le plus probants lors d’une sortie piscine.

Et avec papa et P’Tit Loup, les petits vont découvrir qu’à la piscine on peut s’amuser, barboter, plonger, éclabousser et même mettre la tête sous l’eau tout en sécurité et en s’amusant.

« P’Tit Loup va à la piscine ». De Orianne Lallemand (l’auteure) et Éléonore Thuillier (l’illustratrice). Paru le 18 mai 2017 chez Auzou Editions (Auzou éveil), collection P’Tit Loup, 24 pages, dimensions : 16,7 x 0,7 x 16,7 cm. Prix : 4,95 €

Se jeter à l’eau peut être effrayant… Heureusement que papa est là !

P’Tit Loup fête son anniversaire 

« P’tit Loup fête son anniversaire »

Fêter ses trois ans, quelle aventure !

Et aujourd’hui, justement, c’est le grand jour ! Mais P’Tit Loup est un peu inquiet… Est-ce que papa et maman n’en font pas un peu trop ? Trop de paquets de bonbons, trop de déco, trop de gâteaux petits et gros ?

Bref, P’Tit Loup ne le dit pas mais il est inquiet : est-ce que tous ses amis seront au rendez-vous pour une belle fête d’anniversaire ?

Et ils sont tous là, il n’y en a pas trop ! Au contraire ! Ils font les fous, jouent au chamboule-tout, se déguisent, font un grand cache cache dans toute la maison… Puis, P’Tit Loup souffle enfin ses trois bougies avec tous ses amis avant de découvrir tous ses cadeaux. Et là, c’est certain, il n’y en pas pas trop !

« P’Tit Loup fête son anniversaire »De Orianne Lallemand (l’auteure) et Éléonore Thuillier (l’illustratrice). Paru le 13 avril 2017 chez Auzou Editions (Auzou éveil), collection P’Tit Loup, 24 pages, dimensions : 16,7 x 0,7 x 16,7 cm. Prix : 4,95 €

Tous les amis de P’Tit Loup sont arrivés pour fêter son anniversaire

P’Tit Loup veut être le chef

« P’Tit Loup veut être le chef »

Nombre d’enfants déteste être dirigé et déteste encore plus perdre (j’en ai un comme ça à la maison et ce n’est pas toujours facile de trouver le juste équilibre). C’est pourquoi je lis et relis souvent avec mon petit entêté ce très joli livre « P’Tit Loup veut être le chef ». Car, dans cette histoire, P’Tit Loup fini par comprendre qu’à n’écouter personne et à tout vouloir commander et bien on perd ses amis et on se retrouve tout seul, tout triste, et tout malheureux.

Et j’aime beaucoup cette idée que ce soit P’Tit Loup (et donc le petit lecteur) qui va découvrir tout seul la « morale » de cette histoire. Et pas un grand qui lui explique.

C’est donc en vivant sa propre expérience de jeux à la récréation et de situations de vie et de partage à l’école que le louveteau découvre les difficiles équilibres de la socialisation.

Une découverte importante mais tout en tendresse, avec en plus une petite pointe d’humour qui fait que l’on peut parler de ce sujet (pas si simple) avec un bambin dans le calme et l’écoute.

« P’Tit Loup veut être le chef »De Orianne Lallemand (l’auteure) et Éléonore Thuillier (l’illustratrice). Paru le 24 août 2017 chez Auzou Editions (Auzou éveil), collection P’Tit Loup, 24 pages, dimensions : 16,7 x 0,7 x 16,7 cm. Prix : 4,95 €. Un livre à gagner sur la page Facebook de Eve Mag ! Alors, rendez-vous sur https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles/

Dans « P’Tit Loup veut être le chef », Gaspard n’est pas très content d’être le prisonnier de P’Tit Loup

P’Tit Loup apprend à jardiner

« P’Tit Loup apprend à jardiner »

J’adore jardiner avec mes enfants !

Outre le fait que c’est toujours un joli moment à vivre ensemble, j’aime l’idée de partager avec eux ce miracle de la vie qui, d’une petite graine devient plante, légume, fruit ou fleur.

J’aime aussi l’idée d’apprendre aux enfants quels sont les aliments qu’ils dégustent, comment ils arrivent dans leur assiette… C’est une façon de leur parler du respect de la nourriture et de l’importance du bien manger, sain et bon.

J’aime enfin la notion de patience (pas toujours facile à assimiler pour les plus petits) : la patience de préparer le potager, la patience de planter une à une les graines, la patience d’enlever les mauvaises herbes ou d’arroser ses plantations, la patience d’attendre que de jolies tomates, laitues et carottes poussent comme dans le jardiner de P’Tit Loup.

Bref, j’adore cette histoire que j’ai découvert avec délice en avant première (ce livre « P’Tit Loup apprend à jardiner » paraissant le 20 août prochain).

« P’Tit Loup apprend à jardiner »De Orianne Lallemand (l’auteure) et Éléonore Thuillier (l’illustratrice). A paraître le lundi 20 août 2018 chez Auzou Editions (Auzou éveil), collection P’Tit Loup, 24 pages, dimensions : 16,7 x 0,7 x 16,7 cm. Prix : 4,95 €

Je suis fan de tous les petits détails qui se cachent à chaque page

Les auteures en quelques mots…

L’auteure, Orianne Lallemand, est amoureuse des mots et s’amuse énormément à inventer des histoires drôles et originales. Des textes surtout à la fois simples (mais sans être trop bébé), justes et réalistes.

J’adore les dessins toujours très détaillés, joyeux et colorés de cette collection

L’illustratrice, Éléonore Thuillier est une ancienne styliste de mode. Avec cette collection P’Tit Loup, elle anime avec tendresse et originalité Loup et ses amis avec ses pinceaux.

Retrouvez ces quatre ouvrages (et beaucoup d’autres) et beaucoup d’autres informations sur http://www.auzou.fr

Suivez aussi les aventures de P’Tit Loup sur la page Facebook des éditions Auzou via https://www.facebook.com/auzoujeunesse/

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Merci aux éditions Auzou pour l’envoi de ces ouvrages !

Et si on apprivoisait nos zèbres ?

« Comprendre l’adolescent surdoué – Comment apprivoiser mon zèbre »

Avant toute chose, je dédis cette chronique à mon grand fils, ce grand machin de 17 ans et demi (il tient à ses 6 mois) qui reste mon gros bébé mais aussi un personnage étonnant, déconcertant et totalement « zébrant ». Car oui, mon grand ado est un enfant avec ce petit quelque chose de différent. Appelez ça surdoué, précoce, à haut potentiel… Comme vous voulez. Personnellement, je préfère parler de « zèbre » surtout depuis que je viens de lire un ouvrage formidable : »Comprendre l’adolescent surdoué – Comment apprivoiser mon zèbre » de Corinne Droehnlé-Breit.

Un fils-zèbre ?!?!?!

Non, je ne compare pas mon fils chéri à un animal (même si j’adore encore l’appeler « mon lapin » et qu’il déteste cela…), mais le terme de « zèbre » pour évoquer ce phénomène de précocité a été créé par Jeanne Siaud Facchin en 2002 et colle, je trouve, plutôt bien aux enfants surdoués à la fois si semblables aux autres mais aussi si différents. Et oui, comme le zèbre, mon fils est souvent difficile à apprivoiser et à comprendre, comme le zèbre il est unique avec des rayures uniques, comme le zèbre l’enfant surdoué revendique sa différence avec ce pelage si particulier mais se cache aussi derrière ses rayures. Et puis, surtout, comme pour le zèbre, la vie d’adolescent déjà pas facile est encore plus compliquée pour ces jeunes hyper-sensibles et souvent en décalage avec leur entourage.

Un livre avec beaucoup de conseils pratiques…

« Comprendre l’adolescent surdoué – Comment apprivoiser mon zèbre », un livre pour mieux communiquer

Pour le vivre au quotidien, être parent d’un enfant précoce n’est pas chose simple… Et cela devient titanesque lorsque l’adolescence pointe le bout de son nez renfrogné et boutonneux !

C’est pour cette raison que j’ai adoré la lecture (providentielle et salvatrice) de cet ouvrage qui vient de paraître : « Comprendre l’adolescent surdoué – Comment apprivoiser mon zèbre ».

Car, de façon très simple, avec beaucoup d’images concrètes et d’exemples se référant à la vie quotidienne et aux relations parents-ados habituelles, l’auteure, Corinne Droehnlé-Breit, apporte un éclaircissement et des explications pour mieux communiquer avec son fils ou sa fille. Et mieux connaître, mieux comprendre ce que vivent et ressentent ces enfants avec ce petit quelque chose de différent, c’est déjà un pas dans la communication apaisée.

J’ai beaucoup aimé aussi le large panel d’émotions et d’exemples de la vie qui est évoqué dans cet ouvrage permettant que chaque parent trouve un peu de sa vie au travers du livre.

…Mais aussi des témoignages souvent touchants

Et c’est ce qui s’est passé pour moi car, bien sûr, mon fils est unique, mais j’ai pu trouver dans cet ouvrage beaucoup d’éléments me permettant de mieux comprendre et appréhender son sens aigu (à l’extrême même) de la justice et sa réaction épidermique souvent incontrôlée face à l’injustice sous toutes ses formes, mais aussi sa curiosité dévorante depuis son plus jeune âge (et la multiplicité des questions dont nous sommes, nous ses parents, assaillis pour répondre à son besoin de tout comprendre), son hypersensibilité souvent déconcertante, son incroyable mémoire, mais aussi sa solitude morale et réelle face à ses congénères dont il se sent à la fois proche et tellement éloigné. 

Un livre comme un défi

Et puis, j’ai adoré le concept de ce livre qui fonctionne aussi avec des défis lancés à l’ado, à ses parents et à son entourage au sens large. Des défis du quotidien, des défis concrets, des défis pratiques, mais aussi des défis plus dans l’émotion pour tous, les uns et les autres, mieux se connaître, mieux se comprendre et mieux se respecter.

Enfin, personnellement, j’ai été touchée par les nombreux témoignages qui permettent de se sentir moins seule face à un enfant aussi étonnant et déconcertant.

Bref, si vous avez envie de mieux comprendre votre adolescent qui a grandi trop vite, je vous recommande vivement le livre « Comprendre l’adolescent surdoué – Comment apprivoiser mon zèbre » de Corinne Droehnlé-Breit.

L’auteure Corinne Droehnlé-Breit

L’auteure en quelques mots

Corinne Droehnlé-Breit est docteure en psychologie, diplômée de l’université Paris V – Sorbonne et spécialiste de l’enfance et de l’adolescence.

En 2012, elle crée le cabinet Psy n Co, une structure pluridisciplinaire pour les enfants et adolescents à haut potentiel. Elle donne des conférences et participe des émissions télévisées sur le sujet.

Infos pratiques

« Comprendre l’adolescent surdoué – Comment apprivoiser mon zèbre » de Corinne Droehnlé-Breit

Paru en avril 2018 aux éd. De Boeck Supérieur (coll. Parentalités)

160 pages

Dimensions : 24 cm x 16 cm

Prix : 14,95 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=