Agatha Raisin, une héroïne So British à l’humour désopilant

Village anglais

Village anglais

Il aura fallu attendre 24 longues années pour que la série « Agatha Raisin enquête » débarque enfin en France !

C’est donc en anglais (Yes, I did !) que j’avais tout d’abord découvert le personnage d’Agatha Raisin dans « La quiche fatale » en 1992. Puis, j’avais rapidement enchaîné en lisant la vingtaine de titres qui ont suivi et composé cette série ô combien réjouissante et tellement So British.

Une grosse poignée d’années plus tard, c’est donc avec beaucoup de joie que j’ai (re)découvert avec bonheur (et en français) les deux premiers opus de la série Agatha Raisin fraîchement parus chez Albin Michel, « Quiche fatale » et « Remède de cheval ».

Deux ouvrages véritablement désopilants, teintés de cet humour et de ce second degré anglais que j’aime particulièrement, deux comédies policières très british et totalement déjantées que je vous recommande.

 

Un avant goût de « La quiche fatale »…couv24185285

Agatha Raisin est un sacré personnage, bousculant sans trembler tous les codes du bon chic bon genre à l’anglaise. Elle aime fumer, elle aime boire. Tonitruante, elle est capable de faire trembler des montagnes pour arriver à ses fins, ne semble pas vraiment étouffée par les scrupules et la peur du « qu’en dira-t-on »… Bref c’est une Lady très rock and roll !
Alors, lorsque la cinquantaine avalée, elle décide de vendre sa société de relations publiques à Londres pour réaliser son rêve d’enfance et d’acheter un cottage dans la région verdoyante des Cotswolds, elle ne s’imagine pas tout ce qui va lui tomber sur la tête…

Car dans ce coin de campagne entre Oxford et Bristol, le tempérament d’Agatha fait des étincelles et effraie plus d’un habitant. Pour se faire accepter de ses nouveaux voisins, voilà donc notre bouillonnante toute jeune retraitée s’inscrivant à un concours local de confection de quiches.

Un brin sournoise, Agatha décide alors qu’elle remportera coûte que coûte le concours et choisit de tricher en achetant sa quiche à Londres… Oui mais voilà, son beau plan de bataille s’écroule avec le juge qui, à peine goûté sa quiche, s’écroule, mort sur le coup.

Démarre alors une étonnante, désopilante et inclassable histoire policière avec une Agatha bien décidée à trouver qui est l’assassin à la quiche.

Etonnant, addictif et vraiment drôle !

 

remede-de-cheval-t2-de-m-c-beaton-min-820x1198… Et de « Remède de cheval »

Après bien des difficultés, Agatha Raisin a décidé de s’accrocher à son bout de terre en restant dans son petit cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats, Hodge et Boswell. Mais elle doit bien le reconnaître, la vie trépidante de Londres lui manque quelque peu et elle se sent désespérément seule… En un mot, elle ne serait pas contre un poil de romantisme.

Alors, lorsqu’un cabinet vétérinaire flambant neuf ouvre ses portes dans sa bourgade et que, cerise sur le pudding, le véto est un beau quadra fraîchement divorcé au regard de biche, Agatha se prend à rêvasser d’une belle romance… Un étrange rendez-vous avec le beau Paul plus tard, voilà qu’on le découvre raide mort, une seringue de tranquillisant pour cheval enfoncé dans le coeur…

L’enquête conclut rapidement à un accident. Mais Agatha n’y croit pas. C’est donc avec passion (et une grande envie de rompre l’ennui) que la retraitée toujours aussi pétillante et tonitruante se lance dans une nouvelle enquête en compagnie du très séduisant (ce qui n’est pas pour lui déplaire) colonel James Lacey.

Romance désopilante et bourrée de rebondissements, humour toujours aussi grinçant comme le manie si bien les Anglais, enquête policière étonnante… Vous trouverez tout cela (et beaucoup plus encore) dans ce deuxième opus de la série « Agatha Raisin enquête », « Remède de cheval ».

 

Infos pratiques

  • « La quiche fatale »agatha-raisin-enquete-1-1-e1470898104497

De  M.C. Beaton – Paru en juin 2016 aux éd. Albin Michel (coll. « Agatha Raisin enquête »), 319 pages, Dimensions : 18,3 cm x 12,5 cm. Prix :  14 euros.

  • « Remède de cheval »

De M.C. Beaton – Paru en juin 2016 aux éd. Albin Michel (coll. « Agatha Raisin enquête », T.2), 256 pages, Dimensions : 18,3 cm x 12,5 cm. Prix :  14 euros.

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s