« Portrait de Groupe avec parapluie », un Polar étonnant !

L'ouvrage

L’ouvrage

Attention ! Polar décoiffant et rafraîchissant en vue !

Et oui, avec cet étonnant (et très réussi) « Portrait de Groupe avec Parapluie », Violette Cabesos m’a cueillie à froid, étonnée, emportée dans une histoire tout aussi étonnante que fascinante, tout aussi intrigante que souvent piquante (d’humour).

Bref, avec « Portrait de Groupe avec Parapluie », ne vous attendez pas à marcher dans les sentiers battus… Non, c’est au contraire un livre comme il en existe peu, un livre qui réveille les sens et intrigue jusqu’à la dernière ligne.

 

Un avant goût…

C’est donc au côté de Marthe Bothorel, une retraitée très active de soixante-dix ans, que je me suis embarquée dans cette lecture (réjouissante) de « Portrait de Groupe avec Parapluie ».unknownr

Et figurez-vous que Marthe s’est trouvée une nouvelle passion depuis le décès de son mari Ambroise et la vente de leur droguerie qui fut, pendant longtemps, le centre de leur vie (avec leurs trois enfants partis vivre leurs propres vies)… Marthe peint ! Autodidacte, elle s’est lancée depuis peu avec avidité dans cette nouvelle passion pour l’art, courant les expos, les salons de peinture, les cours de dessins… Et c’est donc très logiquement qu’elle se retrouve par un dimanche tout ce qu’il y a de plus ordinaire inscrite à un concours de peintres amateurs dans la bourgade de Provins… Cherchant l’inspiration dans la découverte des lieux, la journée de Marthe vire à la mélodie en sous-sol lorsqu’elle tombe par le plus grand des hasards sur le corps sans vie d’une jeune femme. Passée la vision d’effroi devant ce cadavre, la pétillante retraitée comprend rapidement que la scène de crime reproduit le célèbre tableau d’Edgar Degas, « La danseuse ».

Mais cette première « danseuse éternelle  » n’est malheureusement que le premier crime d’une longue série, toujours « artistiquement » mis en scène, qu’un drôle de quatuor va tenter de comprendre et d’arrêter. Et vous vous doutez bien que Marthe serait de la partie… Accompagnées de ses amies d’enfance et voisines, Nastia et Jacote, et d’un policier un brin mélomane, la tout aussi déjantée retraitée s’embarque donc dans un thriller aussi fou, qu’étonnant et désopilant.

"Ballet de l'Opéra à Paris", par Édgar Degas

« Ballet de l’Opéra à Paris », par Édgar Degas

Et cette écriture étonnante, cette enquête tout aussi étonnante, est une vraie réussite ! C’est fin, drôle, cocasse, bien mené, très enlevé… Bref, j’ai adoré ce livre « Portrait de Groupe avec Parapluie » de Violette Cabesos !

Quant à la trame de l’histoire, elle est passionnante, puisque l’auteure nous emporte avec elle dans les pas des grands peintres de la fin du XIXè et du début du XXe siècle. Du Bateau-Lavoir de Montmartre à la Ruche de Montparnasse, de la Belle Époque aux années folles, on croise au fil du récit Apollinaire, Picasso, Modigliani, Utrillo, Soutine, et bien d’autres, qui reprennent vie sous la plume experte de Violette Cabesos. PASSIONNANT !

 

Infos pratiques 

"Deux danseuses", par Édgar Degas

« Deux danseuses », par Édgar Degas

« Portrait de Groupe avec Parapluie »

Violette Cabesos

Paru aux éd. Albin Michel le 1er septembre 2016

368 pages

Dimensions : 15,5 cm x 22,5 cm

Prix : 20,90 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s