« Petits secrets, grands mensonges »… Ou comment tranformer en extraordinaire des vies ordinaires !

1540-1Si vous aimez les livres qui vous scotchent d’effroi au fond de votre fauteuil et vous étourdissent à chaque page d’un nouveau rebondissement étouffant… Alors tout ce que je vais dire maintenant ne vas pas vous intéresser. Par contre, si vous aimez l’écriture fine et savamment maîtrisée, si vous aimez les livres qui émoustillent la curiosité, qui grattouillent nos sens et font de vies très ordinaires des romans extraordinaires, alors… Restez !

Car « Petits secrets, grands mensonges » est comme le bon vin… Il se savoure un peu plus à chaque page, se délecte, se déguste avec le regard averti de ceux qui savent reconnaître un vrai très bon roman.

Dans cette histoire étonnante et brillante, on découvre Jane, une mère célibataire, qui vient d’emménager à Sydney avec, dans ses bagages, un petit garçon de 5 ans et un gros secret bien encombrant… Le jour de la rentrée scolaire à l’école publique de Pirriwee, elle rencontre deux autres mamans, Céleste aussi belle que peu sûr d’elle même, et Madeline, une pétillante jeune femme aussi détonnante qu’étonnante. Toutes trois deviennent amies jusqu’à ce qu’un incident impliquant chacun de leur enfant ne vienne, comme un petit caillou dans la chaussure, faire mal là où on ne s’y attend pas. Rumeurs, ragots, regards insidieux, jalousie, histoires d’adultère se greffent alors autour de ces trois femmes pas si ordinaires.imagesc

Et cette terrible rumeur qui tourne et tourne encore autour de Jane, Céleste et Madeline va mettre à jour bien des petits et des gros secrets, des petits et de grands mensonges. A commencer par ceux que portent en elles ces trois femmes. Il y a donc Jane qui tente de cacher un (trop ?) lourd secret sur son fils. Mais aussi Céleste qui a subi en silence des violences conjugales. Et encore Madeline que sa fille a quitté pour aller s’installer chez son père… Autant de petits et de grands secrets qu’elles ne voulaient pas dévoiler mais qui vont  totalement leur échapper, ajoutant encore au suspense très psychologique et étouffant de cet excellent roman.

Et comme souvent dans les très bons livres, c’est donc une bombe à retardement que vous tenez dans vos mains en découvrant « Petits secrets, grands mensonges »… Un livre sur la vie ordinaire de personnes pas si ordinaires… Un livre qui démarre comme une belle histoire de femmes et se termine avec un finish qui me laisse encore sans voix…

A lire, absolument !

 

imagesInfos pratiques

« Petits secrets, grands mensonges »

Liane MORIARTY

Traduit par Béatrice Taupeau

Paru aux éd. Albin Michel le 1er septembre 2016

480 pages

Dimensions : 15,5 cm x 22,5 cm

Prix : 14,99 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s