Tous nos conseils pratiques pour partir en vacances avec bébé

Partir en vacances est toujours un moment de plaisir. Alors que les vacances d’été ont commencé, voici quelques conseils pour que cette plénitude ne vire pas au cauchemar en famille.

Et ce, que vous conjuguiez été avec mer, montagne, campagne, exotisme, soleil ou aventure.

bébévacances2

 

  • Quelles sont les précautions de base ?

Veillez à ce que le calendrier de vaccinations de bébé soit à jour. Et ajoutez dans la valise son carnet de santé. Ainsi que votre carte vitale, votre livret de famille et les numéros d’urgence de votre assurance. Pensez à demander auprès de votre CPAM une carte vitale internationale si vous partez à l’étranger. Ces cartes sont nominatives, gratuites et très pratiques pour être remboursé des éventuels frais médicaux sur place.

Si vous partez à l’étranger et que bébé présente une allergie, une pathologie particulière ou qu’il a pris un traitement juste avant le départ, demandez à votre pédiatre d’expliquer cela sur une ordonnance dans la langue du pays. Cela vous permettra de communiquer plus facilement, au besoin, avec un médecin ou un pharmacien sur place.

Evitez la plage bruyante et ventée avant six mois.

Avant les 18 mois de bébé, évitez les décalages horaires de plus de trois heures. Ne partez pas non plus à la conquête des sommets, en restant en dessous de 1800 mètres d’altitude en montagne.

Avant deux ans, préférez les destinations tempérées aux pays tropicaux.

bébévacances1

 

  • Soleil, attention !

 Au bord de la mer comme à la montagne, n’exposez pas un petit au soleil entre 11h et 17h. Et ce, même en été comme en période hivernale.

Préférez l’ombre. Et protégez sa peau avec de la crème solaire adaptée, une tenue adaptée et des lunettes de soleil. Pensez aussi aux parasols ou aux petites tentes anti UV étudiées pour les plus petits.

Avec des températures estivales, hydratez très régulièrement bébé. Pensez aux biberons d’eau, au brumisateur…

S’il fait très chaud, mouillez-lui régulièrement le cou et la tête. Un enfant n’a pas la sensation de soif, il est donc essentiel de le faire boire souvent, même s’il ne le réclame pas.

Au bord de l’eau, soyez très vigilant, un petit pouvant se noyer dans quelques centimètres d’eau.

S’il y a du vent ou que vous avez la sensation de températures qui se rafraîchissent, hydratez-le aussi.

 

  • Une trousse à pharmacie 

Pour partir sereinement, emportez avec vous une trousse à pharmacie pouvant parer à tous les petits bobos.Unknown

Pensez à y glisser : un thermomètre, des pansements, une petite paire de ciseau à bouts ronds, un antiseptique cutané, de l’arnica (à partir de un an), du paracétamol, de quoi parer aux poussées dentaires (crème, gel, homéopathie…), des médicaments pour la diarrhée et la déshydratation, du sérum physiologique, de quoi parer aux vomissements, nausées et mal des transports, un insecticide adapté l’âge de bébé (en fonction de votre destination), ainsi que tous ses traitement habituels.

Pour ne rien oublier et partir sereinement, demandez conseil à votre pédiatre et votre pharmacien avant de boucler vos valises.

 

  • Vaccinations

Certaines destinations exotiques vous font rêver… Pourtant, dans la mesure du possible, soyez patient et attendez que bébé est soufflé sa deuxième bougie avant de partir.

Si vous partez vers des destinations exotiques, renseignez-vous sur les vaccins obligatoires avant le départ. Vers les pays africains, par exemple, de nombreux vaccins sont obligatoires : la fièvre jaune (à faire à partir de 9 mois), la typhoïde (à partir de 2 ans)…

Unknowniii

 

  • Carte d’identité

Si vous voyagez en France ou dans l’Union européenne, la carte d’identité de bébé n’est normalement pas demandée. Votre livret de famille pouvant suffire.

Par contre, pour tous voyages hors de l’Union européenne, votre enfant devra avoir les mêmes pièces d’identités personnalisées que vous vous. Renseignez-vous auprès de votre agence de voyage, votre Préfecture ou le Consulat de votre destination. La carte d’identité est gratuite.

UnknownoooEt pensez à le faire au moins deux mois à l’avance pour préparer ces documents dans la sérénité.

Si vous souhaitez partir à la dernière minute vers une destination lointaine, optez alors pour le passeport, plus rapide à obtenir, mais payant.

 

  • En voiture

C’est toujours compliqué de faire un long trajet avec un petit, particulièrement dans les embouteillages. 
Si vous vous en sentez capable, il est préférable de rouler de nuit. Bébé, confortablement installé dans son siège adapté, dormira pendant que vous avalez les kilomètres. Les températures seront aussi plus supportables.

Si vous roulez de jour, arrêtez-vous très régulièrement (au moins toutes les deux heures) et faites boire bébé. Respectez ses heures de repas.imagesqqq

Pour le confort des enfants, installez des pare-soleil latéraux et arrière, même en hiver lorsque le soleil brille. Certes, ce n’est pas toujours du meilleur goût mais c’est très efficace.

Même s’il fait très chaud, n’abusez pas de la climatisation dans la voiture, car cela a tendance à assécher l’air.

Si vous voyagez en voiture avec des enfants plus grands, prévoyez des petits jeux. Et les lecteurs de DVD portables, ultra pratiques !

 

  • En train

L’avantage du train est que vous avez à portée de main toutes les affaires de bébé pour parer à quasiment toutes les situations.

Gardez tout de même à proximité son doudou ainsi qu’une petite couverture ou une turbulette, la climatisation étant souvent poussée de façon excessive dans les wagons.

Prévoyez aussi de quoi donner à boire et à manger à votre enfant. En prenant un repas de plus en cas de retard du train.

Unknownzzz

  • En avion

Il n’y a pas de contre-indications réelles à prendre l’avion avec un enfant.

Parlez-en tout de même avec votre médecin, particulièrement si bébé est sensible aux otites.

UnknownhhPour le vol, prévoyez une petite couverture ou une turbulette, car la climatisation excessive des avions n’est pas toujours agréable pour un petit.

Pensez aussi à prendre en cabine quelques couches de rechange, le nombre de repas nécessaires (biberons, petits pots…) et le doudou. Prenez un repas de plus en cas de retard du vol.

Prenez aussi un biberon d’eau pour faire boire bébé pendant le décollage et l’atterrissage.

 

  • La nourriture sur place

Si vous êtes à l’étranger, soyez vigilant en matière de nourriture.

Dans la mesure du possible, ne lui donnez pas de lait cru, de fromage, de légumes et fruits crus.

UnknowniiiooPour la viande, et en fonction de votre destination, veillez à ce qu’elle soit bien cuite.

Le plus simple (surtout avec les enfants avant 1 an) étant de partir avec la quantité nécessaire de petits pots que vous n’aurez plus qu’à faire réchauffer sur place. Et d’emmener aussi ses biscuits.

Si bébé est encore au biberon, le plus rassurant si vous partez à l’étranger est encore de partir avec son eau minérale. Mais ce n’est pas toujours très facile. Et prévoyez aussi la quantité suffisante de lait en poudre pour le séjour.

Il ne me reste plus qu’une chose : vous souhaiter de très belles vacances en famille !

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien : https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s