« La fille de Brooklyn », un roman addictif !

1507-1J’adore véritablement l’écriture de Guillaume Musso.

C’est vrai.
Mais c’est aussi à double tranchant car, à chacun de ses nouveaux romans, je tremble d’être déçue…

Heureusement, Guillaume Musso est un métronome de l’écriture à succès : sortant un livre par an, toujours excellent, palpitant, étonnant et enivrant.

Mieux même ! Car Guillaume Musso est de ces auteurs qui semblent réussir à nous embarquer toujours plus loin dans ses histoires. A l’image de « La fille de Brooklyn », son nouveau roman totalement addictif.

 

Une fille de Brooklyn qui sonne tellement vrai…

La force de Guillaume Musso, c’est certainement qu’il arrive avec maestria à mêler des faits ancrés dans le réel et son imagination débordante. Le résultat est époustouflant, comme le scénario de ce dernier roman, « La fille de Brooklyn ».banniere-fille-brooklyn-version-definitive

Anna est en effet une jeune femme comme tant d’autres. Elle se trouve sur la Côte d’Azur avec son fiancé, Raphaël. Ils vont se marier dans trois semaines… Bref, c’est le bonheur sous le soleil méditerranéen.

Le bonheur parfait ? Pas tout à fait… Car Raphaël suspecte que sa fiancée lui cache un secret. Il ne sait pas exactement quoi, mais il cherche et cherche encore, questionnant Anna sans relâche…

Il insiste tant, qu’elle finit par craquer, sortant fébrilement de son sac son téléphone sur lequel elle fait défiler des photos. Puis s’arrête sur une photo. LA photo.

Il regarde cette image d’un triple crime abominable et entend ces mots terribles prononcés par Anna : « C’est moi qui ai fait ça ». Abasourdi, sous le choc, Raphaël ne pense qu’à une seule chose : fuir cette vision horrible. Il se lève donc, part sans un mot. Puis revient au bout de quelques minutes pour laisser à Anna une chance de s’expliquer. Mais la jeune femme a disparu. Et c’est le début d’une enquête palpitante concentrée sur trois jours intenses pour mieux comprendre qui est véritablement Anna.

 

Un duo étonnant et une femme… invisible

CdP45_oUkAESGJPCe que j’aime particulièrement avec Guillaume Musso, c’est qu’à chacun de ses livres, il se renouvelle, ne tombant jamais dans les mêmes facilités d’écriture ni de scenario.

Dans « La fille de Brooklyn », c’est donc un duo étonnant et novateur qui va mener l’enquête de la France aux Etats Unis.

Il y a Raphaël, le fiancé, l’écrivain sensible, qui va considérer les faits et ses rencontres comme des personnages tout droit sortis d’un livre. Et il y a l’autre, Marc Caradec, un ancien flic de la Brigade de répression du banditisme, son voisin et ami policier, qui va remonter le fil de l’histoire de façon plus méthodique et scientifique.

Et c’est la rencontre de ces deux hommes à la fois si différents et si complémentaires qui donne à ce roman un souffle étonnant. Avec, en plus, de très nombreux flash-back (si chers à Guillaume Musso) qui font revivre Anna, la grande absente (mais ô combien présente) de ce thriller psychologique si palpitant avec un finish époustouflant !

 

Mais que montre cette photo ?

Chut ! Je ne dirais rien…images

Mais sachez que cette image (qui cloue littéralement Raphaël de stupeur) le basculer avec brio dans une enquête palpitante et parfois effrayante.

Cette photo replonge en effet Raphaël, puis son ami Marc, dans un vieux cold-case, un vieux dossier non élucidé. Celui d’un fait divers qui, au milieu des années 2000, concernait une jeune étudiante américaine, enlevée alors qu’elle était en voyage scolaire en France du côté de Bordeaux. Et un peu comme Anna, cette étudiante semble avoir totalement disparue…

Mais comme toujours avec Guillaume Musso, il n’y a pas une mais plusieurs histoires qui se mêlent, se croisent et souvent se rejoignent dans son roman… Au fil de pages, on découvre donc que ce fait divers bordelais semble avoir des ramifications vers Brooklyn sur les traces d’un passé sombre d’Anna, cette femme invisible et si présente.

imagesiiComme une araignée maline, Guillaume Musso tisse alors sa toile, nous emmenant au fil des pages de la Côte d’Azur à Harlem, en passant par le milieu des policiers, celui des écrivains, celui aussi des toxicos avec la mère d’Anna, et même du côté de la face la plus sombre de la politique américaine.

Bref, c’est très brillamment écrit, totalement jouissif et véritablement addictif !

 

L’auteur en quelques mots…

Guillaume Musso est l’auteur français le plus lu. Traduit en 40 langues, il s’est fait connaître avec succès grâce à ses romans à la tonalité surnaturelle.

L'auteur

L’auteur

Depuis plusieurs années, il s’installe comme l’un des auteurs incontournables du suspense français, avec des titres tels que L’Appel de l’ange, Central Park et plus récemment L’instant présent. Son thriller fantastique, Et après…, a été porté à l’écran avec Romain Duris et John Malkovich.

 

Infos pratiques

la-fille-de-brooklyn-musso-avis-critique-ebook-500x383« La fille de Brooklyn »

Guillaume Musso

Paru le 24 mars 2016 aux éd. XO

473 pages

Dimensions : 15,4 cm x 22,3 cm

Prix : 21,90 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

3 réflexions sur “« La fille de Brooklyn », un roman addictif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s