« Les monstres », un livre monstrueusement bien fait !

"Les monstres"

« Les monstres »

Dès que j’ai l’occasion de découvrir une nouveauté de la collection « La grande imagerie » des éditions Fleurus, pas de soucis, ma progéniture se jette toujours dessus avant même que j’ai le temps de réagir, dévorant le livre d’un bout à l’autre !

La (bénite) collection « La grande imagerie » a donc un énorme pouvoir : celui de ramener instantanément le calme dans la maison ! Et rien que pour cette raison, j’adore cette collection très diversifiée et toujours très bien faite des éditions Fleurus.

Voici donc, en partenariat avec ma marmaille « testeuse », la présentation des quatre dernières nouveautés de cette belle collection passionnante : « La lune », « Les chats », « Les experts scientifiques » et les « Monstres ».

Une présentation en quatre articles pour avoir le loisir de vous faire longuement découvrir ces quatre (très belles) sorties. Voici donc le dernier de la série, et il est monstrueux !

 

« Les monstres »

Le Ladon, un dragon effrayant aux cent têtes dont chacune parle une langue différente

Le Ladon, un dragon effrayant aux cent têtes dont chacune parle une langue différente

Attention ! Ce livre monstrueusement bien fait n’est pas à mettre entre toutes les petites mains !

Enfants sensibles ou adeptes des cauchemars, s’abstenir !

Je l’ai moi-même testé avec mon bambin de 5 ans : il a certes adoré se faire peur, mais la nuit suivante a été un peu plus mouvementée…

Bref, ce livre « Les monstres », qui vient de paraître aux éditions Fleurus, est, à mon sens, plutôt à conseiller à des petits curieux de 9/10 ans au moins. Car, dès la couverture avec un effet 3D, le ton est donné : ce livre parle de monstres ! De monstres tous plus affreux les uns que les autres (c’est d’ailleurs le principe des monstres…). De monstres très méchants. De monstres très… monstrueux !

 

Un sujet monstrueusement original !

Le sphinx qui hanta la ville antique de Thèbes

Le sphinx qui fit trembler la ville antique de Thèbes

Rarement le thème des monstres est abordé dans la littérature enfantine. C’est pourquoi ce livre est si intéressant.

Et, en plus, il ne se contente pas de survoler les montres avec quelques visuels. Non ! Comme toujours avec la collection La grande imagerie, cet ouvrage « Les monstres » aborde longuement le thème et entre, véritablement, dans les détails.

C’est donc un livre passionnant. Un livre si passionnant que je me suis littéralement plongée dedans !

 

Des monstres de toutes les époques et tous les styles…

Les effrayantes et sournoises sorcières...

Les effrayantes et sournoises sorcières…

Ce livre « Les monstres » propose donc une rétrospective des monstres à travers le temps, les lieux et les genres.

Et toute la galerie des affreux monstres y passe : du yéti, au bigfoot, en passant par le golem de la culture juive, les cyclopes de la mythologie grecque, les ogres des contes de notre enfance, les monstres aquatiques (à commencer par la fameuse Nessy qui a donné son nom au Loch Ness), ou encore les monstres des enfers, les sorcières…

Les cyclopes ont hanté la mythologie grecque

Les cyclopes ont hanté la mythologie grecque

Bref, toute la petite famille monstrueuse est là, et c’est cette diversité que j’ai particulièrement aimé retrouver. L’ouvrage allant même jusqu’à évoquer les monstres célèbres de la littérature (Dracula, Frankenstein…), leurs collègues du cinéma ( Godzilla, King Kong…), sans oublier les humains qui se métamorphosent en monstre à l’image de la Bête dans « La Belle et la Bête ».

Une galerie riche et variée de portraits monstrueux accompagnés de textes toujours pertinents et passionnants.

Mention spéciale enfin aux dessins magnifiques et très détaillés de Davide Corsi et Leaf Illustration qui donnent à ce livre un côté monstrueusement effrayant !

 

Infos pratiques

« Les monstres »

Le Golem que l'on ne peut détruire qu'en effaçant la lettre E de son front

Le Golem que l’on ne peut détruire qu’en effaçant la lettre E de son front

Collection « La grande imagerie »

Paru en février 2016 aux éd. Fleurus

Conception : Jacques Beaumont

Auteur : Sabine Boccador

Illustrations : Davide Corsi et Leaf Illustration

Dimensions : 24 cm x 30 cm

Couverture cartonnée, 28 pages

Prix : 6,95 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Unknown

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s