« 2084 La fin du monde », un livre qui résonne

Unknown2Je viens à peine de terminer le dernier roman de Boualem Sansal, « 2084 La fin du monde », et je m’empresse de vous en parler, tant il résonne encore en moi…

Il résonne en moi tout d’abord parce l’écriture est si forte, si puissante que chaque mot cogne.

Il résonne en moi aussi parce qu’il offre une vision extrémiste et effrayante de ce qui pourrait être le futur du monde.

Il résonne en moi surtout parce qu’il propose une analyse quasi-clinique et salvatrice des mécanismes si perfides, odieux et classiques des répressions, de la désinformation, de l’aliénation mentale, de la folie humaine, de la bêtise humaine.

 

Un avant goût du roman…

Les humains, en 2084, ont continué leur long cheminement destructeur…

L'auteur

L’auteur

La Terre explose d’une surpopulation incontrôlable, les ressources sont épuisées, le rationnement systématique condamne à la pauvreté et la mort lente une partie des humains, le climat est totalement déréglé, les démocraties sont à bout de souffle… Seuls des régimes totalitaires d’une férocité extrême s’imposent pour sauver ce qui peut encore l’être…

Dans une telle situation proche de l’apocalypse, la vie est devenue un combat total pour survivre. La loi du plus fort est devenue un instinct de survie.

C’est donc dans cette ambiance de fin du monde que nous plonge de Boualem Sansal avec « 2084 La fin du monde ». Un roman qui est véritablement le prolongement avoué et assumé d’un autre (excellent) livre « 1984 » de George Orwell. Un ouvrage dans lequel l’auteur nous offrait déjà une violente satire des dictatures incontrôlable et toujours déraisonnables.

 

Un livre comme une onde de choc…

UnknownEt ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre « 2084 La fin du monde », c’est que l’auteur nous offre une double vision : une satire violente, nécessaire et salvatrice des dictatures (à commencer par les dictatures religieuses qui font tant trembler le monde actuellement), mais aussi et surtout une analyse sans concession des démocraties et de leurs écueils, qui, inexorablement, conduisent le monde à sa perte.

Une remise en question et un questionnement de notre monde qui fait du bien et permet de s’interroger, sans concession ni faux semblants.

Enfin, j’ai été particulièrement intéressée par le questionnement que nous propose l’auteur, Boualem Sansal, sur ce qu’il appelle les « dictatures islamistes radicales » dont le seul nom fait froid dans le dos.Unknownççç

Comme le disait si justement Albert Camus, « Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde », c’est certainement pour cette raison essentielle que l’auteur a écrit ce livre. Pour mettre un nom sur nos peurs, sur cet étranger étrange qu’on connaît trop peu et trop mal, pour nous permettre de réagir avec tolérance et humanité avant que sa vision de la fin du monde ne soit inéluctable.

Vous l’aurez compris, « 2084 La fin du monde » est un livre puissant, fort, un livre où chaque mot fait mouche. Un livre pour réveiller les consciences et l’Humanité (avec un grand H) que chacun a encore au fond de lui !

 

L’auteur en quelques mots…

tumblr_nu5qcjSH5C1uaumnoo1_1280Né en 1949, Boualem Sansal vit à Boumerdès, près d’Alger.

Son œuvre a été récompensée par de nombreux et prestigieux prix littéraires, en France et à l’étranger.

Ce dernier roman, « 2084 La fin du monde » a obtenu le Grand Prix de l’Académie Française 2015.

 

Infos pratiques

« 2084 La fin du monde »)))))

Boualem Sansal

Paru en août 2015 aux éd. Gallimard

288 pages

Dimensions : 14 cm x 20,5 cm

Prix : 19,50 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s