« Les délices de Tokyo »… De la poésie à l’état pur !

Unknown))))Fatigués Messieurs d’offrir un énième bouquet de roses à votre chérie pour la Saint-Valentin ?

Et bien j’ai certainement la solution qui vous convient pour séduire, (re)conquérir et surprendre votre dulcinée : un livre !

Mais pas n’importe quel livre, un livre choisi et calibré juste pour ELLE… Pour qu’elle ait l’impression que cette année, vous vous êtes vraiment creusé la tête pour lui trouver LE cadeau qu’il lui fallait.

Alors voici, pour vous faciliter la vie, un ouvrage choisi rien que pour ces dames.Unknown

Un livre surtout que vous pourrez ensuite discrètement lui emprunter pour quelques heures de lecture bien agréables…

 

« Les délices de Tokyo »

Voilà un livre improbable, un livre incroyable, un livre à l’écriture poétique et fleurie… Un livre comme jamais encore je n’avais lu.

Oui, vraiment, « Les délices de Tokyo » est un livre un peu magique en fait !

 

La genèse de ce livre…

Scène extraite du film du même

Scène extraite du film du même nom

A l’occasion de la sortie en France (le 27 janvier 2016) de l’adaptation cinématographique du livre « Les délices de Tokyo », les éditions Albin Michel ont eu la très belle idée de publier le livre dont est tiré le film.

Un livre portant le même savoureux titre alléchant : « Les délices de Tokyo ». Et franchement, cette lecture se déguste sans modération.

 

L’histoire en quelques mots…

Tokue est une femme de 73 ans qui porte vraiment son âge, même plus… Certainement à cause de ses doigts étrangement déformés.

Mais malgré ses mains si étranges, Tokue aime cuisiner. Et c’est donc dans l’univers odorant, coloré et pittoresque de la cuisine traditionnelle nippone que nous entraîne le bien nommé, « Les délices de Tokyo ».

Tokue

Tokue

Ce livre étonnant, c’est aussi la rencontre entre deux personnages : Tokue, cette femme aux mains particulières, et Sentarô, le patron d’une petite échoppe de dorayakis (les pan-cakes garnis de pâte sucrée de haricots rouges, une des spécialités de la cuisine japonaise).

Comment se rencontrent ces deux personnages que la conception de la cuisine oppose ?

Et bien c’est Tokue qui, voyant une affichette indiquant que Sentarô recherche quelqu’un pour l’aider, pousse la porte de sa boutique.

Et à force de ténacité, la vieille femme arrive à se faire engager. Mais elle ne doit pas être vue des clients, à cause de ses mains.

Pourtant, à force de courage, Tokue prouve à son patron qu’il y a bien meilleur que sa recette de dorayakis fourrés avec de la pâte industrielle insipide. Elle lui fait en effet découvrir sa recette : celle des haricots qui chantent.

 

Une histoire d’amitié, une histoire de courage

Et ce que j’ai particulièrement aimé dans cet ouvrage si étonnant, c’est l’histoire d’amitié si particulière qui, lentement, se noue entre les deux héros.

Un magnifique voyage au Japon

Un magnifique voyage au Japon

Une amitié en forme de passage de témoin.

Une amitié en forme de découvertes de l’autre.

Une amitié qui devient respect de l’autre.

Une amitié qui rime alors avec solidarité.

Surtout lorsque Sentarô finit par comprendre que les doigts déformés de Tokue sont dus à une terrible maladie dégénérative : la maladie de Hansen. Un mal qui, proche de la lèpre, isole du monde et de la vie ceux qui en sont atteints.

Et c’est ainsi, sans en avoir l’air, que ce roman en forme d’ode au Japon et à sa cuisine devient, au fil des pages, une ode à la vie, à l’amitié et au respect.

Un texte magnifique, fort et émouvant, empreint d’une poésie particulière, une poésie rare et éphémère comme le somptueux fleurissement des cerisiers du Japon.

 

Infos pratiques

« Les délices de Tokyo »

Cerisiers en fleurs au Japon

Cerisiers en fleurs au Japon

L’auteur : Durian Sukegawa

La traductrice : Myriam Dartois-Ako

Paru en février 2016 aux éd. Albin Michel

240 pages

Dimensions : 20,5 cm x 14 cm

Prix : 17,50 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s