Pourquoi les filles jouent à la poupée et les garçons aux voitures ?

UnknownC’est presque de façon innée que nous offrons des poupées aux fillettes et des petites voitures aux garçons. C’est ainsi, dès notre plus jeune âge, la société nous enferme dans un déterminisme social sexué. Alors, que révèlent tous ces cadeaux qui joncheront le pied du sapin au matin du 25 décembre ?

 

Pourquoi les garçons ne jouent pas forcément à la poupée ?

Depuis quelques semaines, les rayons des grands magasins se métamorphosent en caverne d’Ali Baba du jouet. Un véritable paradis pour les enfants qui  passent de longues minutes à regarder toutes ces montagnes de trésors.images4444

Et dans les magasins, comme d’ailleurs dans les pages des publicités, la séparation entre les jouets de garçons et ceux de filles est très nette. D’un côté les poupées et les dinettes, de l’autres les voitures et les établis.

Mais ce qui est très étonnant, c’est de regarder les réactions des enfants devant les jouets. Alors que vers l’âge de 1 à 2-3 ans, ils ne montrent pas d’emblée de préférence très marquée entre jeux de filles et de garçons. Plus tard, vers 4-6 ans, les petites filles sont plutôt attirées vers les rayons débordant de rose et de poupons, les garçons vers les rayons à tendance bleue regorgeant de deux et quatre roues.

Mais cette réaction est-elle innée ? Ou sommes-nous, si petits, déjà formatés ?

 

enfantsjouetsNoël4Et si tout commençait bien avant la naissance ?

Avec les progrès médicaux, à commencer par l’échographie, les parents savent généralement au cinquième mois de grossesse s’ils vont avoir une petite fille ou un petit garçon. Avant même sa naissance, bébé a donc sa place dans la filiation et la société. Les parents s’imaginent déjà cet enfant à naître, ils se projettent, préparent son arrivée, en pensant garçon ou fille. Et dans beaucoup de cas, les chambres sont bleus ou roses, les tenues et les jouets aussi.

Les jouets sexués ne sont donc qu’un prolongement de cette différenciation sexuée que la société façonne. Et cela va très loin. En effet, on dira souvent d’un garçonnet qu’il est « grand » et d’une fillette qu’elle est « mignonne ». On interprètera les pleurs d’un garçon comme une « colère » et ceux d’une fille comme un « caprice ». On inscrira plus facilement une fille à la danse et un garçon au football. Et moins souvent l’inverse. Inconsciemment, les parents projettent donc sur leur enfant des stéréotypes en fonction de leur sexe. Et ce, volontairement ou pas.

images33333

Des jouets depuis quand ? 

A quand remontent les premiers jouets ? Difficile à dire. Même s’il est probable que les petits aient toujours eu tendance à jouer.

Unknown%22D’ailleurs, si on remonte autour de 3 à 4000 ans avant notre ère, des poupées en bois et des représentations d’enfants en train de jouer ont été retrouvés. En Egypte, en Mésopotamie et un peu partout où il y a des fouilles. Des trouvailles qui renseignent sur la fonction très sexuée du jouet.

Le jouet n’était donc déjà pas anodin. Et cette différenciation sexuelle a perduré au fil des siècles.

Pendant l’Antiquité par exemple, les jeux permettaient d’initier les petits à leur futur métier. Dès cette époque, filles et garçons n’avaient donc pas les mêmes occupations.

Au Moyen Âge, les garçons avaient de petites épées et les filles des poupées. Plus tard, au XIXe siècle, les jeux de filles les préparaient à devenir de bonnes mères et les garçons de bons guerriers.

 

Des jouets en phase avec le partage des tâches ?enfantsjouetsNoël1

Aujourd’hui encore, les jeux sont un outil d’imitation. Les enfants voulant faire comme les grands.

Pourtant, alors que le partage des tâches quotidiennes tend à s’équilibrer un peu plus ces dernières décennies (les hommes s’occupant tout de même plus des enfants et tâches ménagères que leurs parents), ils semblent que les fabricants de jouets continuent dans leur ensemble à penser que maman repasse pendant que papa répare la voiture.

 

Les jouets sont-ils sexistes ?

La très grande majorité ses jouets ne sont pas sexistes en eux même, mais le deviennent. Sur le packaging par exemple ou dans les publicités, des fillettes sont forcément en photos avec le fer à repasser et des garçons avec le garage. Très très rarement l’inverse. Ainsi, insidieusement et très rapidement, les petites filles et les petits garçons sont conditionnés.

images%22%22%22

Et puis il faut bien le reconnaître : dans les faits, sommes-nous prêts, en tant que parents, à offrir un costume de cow-boy à une fillette et un costume de princesse à un garçon ? Pas si facile…

Et, à ce petit jeu, les garçons semblent d’ailleurs les plus pénalisés dans notre esprit collectif. En effet, une petite fille qui joue avec et comme les garçons est qualifiée avec affection de « garçon manqué ». Alors que l’inverse est encore difficile à accepter par les parents, les copains et l’entourage. Comme si le petit d’homme, dès son plus jeune âge, devait endosser les valeurs ancestrales de l’homme fort, guerrier.

 

enfantsjouetsNoël6Mon fils adore jouer à la poupée, est-ce grave ? 

Votre petit dernier délaisse ses petites voitures pour les poupées de sa sœur. Laissez-le faire. Peut-être est-il intimidé ou apeuré par les jeux plus « violents » des garçons de son âge ? Peut-être joue-t-il aussi à imiter son papa qui change les couches et s’occupe des enfants ? Pourquoi les petits garçons devraient-ils forcément jouer aux jeux dits plus masculins ?

A l’inverse votre fille adore jouer aux petites voitures et construire des avions ? Elle aussi est en plein rôle d’imitation. Maman tond bien la pelouse et bricole dans la maison. Alors, pourquoi pas elle ?

Notre société évolue, le partage des tâches ménagères, sans être encore à l’équilibre, y tend lentement. De plus en plus d’enfants sont élevés dans des familles monoparentales où le papa endosse aussi le rôle de la maman et inversement. Il n’est donc plus si étonnant de voir sa maman bricoler ou son papa faire le ménage.

Unknown2222

Les enfants qui sont donc en plein rôle d’imitation de l’adulte peuvent donc aussi reproduire cela dans leurs jeux.

D’ailleurs, petits, les enfants s’intéressent aux mêmes jeux. En crèche, chez la nounou, dans une salle des jeux, ils ne se dirigent pas forcément vers les jouets qui leur sont « prédestinés ». C’est plus tard, vers 4 à 6 ans, que les filles se dirigent plus facilement vers les poupées et dinettes à l’inverse des garçons qui leur préfèrent les voitures et épées. Influencés par la société, la publicité, les propos de leurs parents, de leurs familles, des copains de l’école…

 

Comment prendre le contre-pied des jouets sexués ?enfantsjouetsNoël3

Si les jouets sexués vous agacent et que vous souhaitez sortir du rose pour les filles et bleu pour les garçons, optez pour des jouets de couleurs plus neutres. De même pour la chambre d’enfant ou la salle de jeux.

Si vous avez un garçon et une fille, vous pouvez aussi, dans la salle de jeux, leur faire un coffre à jouets communs.

Et rien ne vous empêche, si vous avez que des garçons ou que des filles, de leur payer une poupée à l’un ou une voiture à l’autre. Surtout s’ils vous le réclament.

Alors, quels jouets le Père Noël va-t-il leur amener cette année ? Vaste question…

enfantsjouetsNoël2

« 3 contes chrétiens de Noël », magnifique, tout simplement !

5ga618orNoël, c’est la période faste des cadeaux, des guirlandes, des dépenses, de la famille, des repas… C’est une période d’abondance qui illumine et réchauffe l’hiver.

Mais c’est aussi une période religieuse très importante : celle de la naissance de Jésus. Un temps religieux essentiel qui se retrouve dans de nombreux ouvrages à partager et lire avec les plus jeunes. Alors voici, juste pour vous, un très joli ouvrage sur Noël religieux.

Un livre magnifique, plein d’espérance, de joie, un livre passionnant à partager en famille

 

« 3 contes chrétiens de Noël »

Je dois vous l’avouer, depuis que j’ai découvert cet ouvrage « 3 contes chrétiens de Noël », je suis sous le charme. Totalement sous le charme.3-contes-chryotiens-noyol-cd

Car c’est un magnifique livre qui parle de l’espérance de Noël, mais en sortant des sentiers battus. Et cette façon très novatrice d’aborder la nativité est agréable, étonnante, très fraîche, vivante et parfaitement adaptée aux jeunes lecteurs dès 5/6 ans.

Au travers de trois contes, très différents les uns des autres, c’est donc l’espérance et la magie de Noël qui brillent.

Le livre s’ouvre donc sur les aventures du quatrième roi mage de Bethléem, Cyrius, le petit roi de Perse, venu de très loin pour rendre hommage à l’enfant né dans une crèche. Arrivé trop tard, il manque les trois autres rois mages, certes… Il n’a pas non plus de riches présents à offrir, mais ce qu’il reçoit fut le plus beau des cadeaux. Un très joli conte se passant au temps de la Nativité, mais abordant le sujet d’une façon très originale.

Le petit roi de Perse en route vers Bethléem

Le petit roi de Perse en route vers Bethléem

Changement d’univers, d’époque, de ton et d’illustrations dans le deuxième conte qui nous transporte à Saint-Petersbourg, la vieille de Noël, dans le froid de l’hiver. Dans une cave en sous-sol, on découvre l’atelier de Martin, un cordonnier qui ne voit du monde que les chaussures des passants. Et à quelques heures des réjouissances de cette nuit si particulière, Martin n’est guère joyeux. Il est seul dans son atelier, seul dans la vie. Cette vie qui l’a si durement frappée puisqu’il a perdu ses cinq enfants et son épouse… Et pourtant, cette nuit de Noël, des gens égarés et aussi perdus que lui vont frapper à sa porte, lui montrant que l’entraide, le bonheur et l’espérance se cachent derrière chaque regard, chaque geste, même un sourire, même une simple main tendue. Oui, cette nuit de Noël, le monde va frapper à sa porte et changer à jamais sa vision de la vie. Un conte beau et doux, certainement celui qui est le plus chargé d’espérance dans ce livre.

Unknowntt

Enfin, le troisième conte est certainement, à mon sens, le plus étonnant. C’est aussi mon coup de cœur. C’est en effet  l’histoire de trois arbres qui coulent des jours de moins en moins heureux sur la Butte Montmartre à Paris. Ils sont en effet devenus aigris, tristes de vieillir, tellement tristes qu’ils en oublient de savourer les petits bonheurs simples de la vie.

De magnifiques illustrations

De magnifiques illustrations

Mais un jour, la scie des bucherons passe par là, réduisant les trois arbres au silence, les transformant en chevalet de bois ou en un joli berceau d’enfant… La fin d’une vie pour ces trois arbres ? Non, au contraire, le début de nouvelles et merveilleuses vies !

 

Pourquoi j’aime ce livre ?

J’adore cet ouvrage « 3 contes chrétiens de Noël » car il comporte trois histoires radicalement différentes, tant aux niveau de l’écriture, que des illustrations, des époques, des lieux, des personnages… C’est donc la sensation d’avoir trois livres en un qui surprend et séduit dans ce magnifique recueil de contes.

Et pourtant, ces trois contes sont très complémentaires. Car, malgré les apparences, il y a un fil rouge commun à ces trois histoires : l’espérance, la magie, le merveilleux, le bonheur de Noël.

Le petit roi de Perse va se démener pour apporter un présent à l'enfant né dans la crèche

Le petit roi de Perse va se démener pour apporter un présent à l’enfant né dans la crèche

J’aime aussi la fraîcheur, l’humour, le rythme, l’entrain mais aussi la tendresse que dégagent ces trois contes. C’est novateur, original et très bien fait. Un style très tonique et joyeux qui transpire encore plus dans le CD racontant les trois histoires. Des contes qu’il est donc possible de lire ou d’écouter.

Unknown222Mention spéciale d’ailleurs à Damien Ricour pour avoir mis en voix avec brio et justesse ces trois contes.

« 3 contes chrétiens de Noël », c’est donc un magnifique livre qui fait du bien, qui rend joyeux et a parfaitement sa lace au pied du sapin !

 

Infos pratiques

« 3 contes chrétiens de Noël »

Livre + CDUnknown

De Luc Adrian, Damien Ricour, Raphaël Gauthey et Sybille Delacroix

Paru en octobre 2015 aux éd. Mame

48 pages

Dimensions : 23 cm x 30 cm

Prix : 17,50 euros.

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Des cartes créatives pour créer des histoires

UnknownDepuis que j’ai découvert le coffret de cartes créatives imaginé par Lise Bartoli, j’en suis fan !

Car ces jolies cartes (magnifiquement illustrées par Lucie Yonnet) sont précieuses et utiles à de multiples niveaux.

Tout d’abord, pour favoriser la créativité des enfants qui, avec ce support, vont pouvoir se raconter des milliers d’histoires. Et c’est quand même mieux que de buller, inerte, devant la télé !

Mais aussi les aider à développer leur vocabulaire en jouant à décrire les cartes.

Et puis les aider aussi à mettre des mots sur des maux plus ou moins graves qui les importunent.

Bref, j’adore ce coffret de cartes créatives, un joli jeu bien pensé, instructif, ludique, créatif et sans fioritures bruyantes ou excitantes à souhait !

 

Les cartes créatives en détail

Des cartes colorées et magnifiquement illustrées par

Des cartes colorées et magnifiquement illustrées par Lucie Yonnet

Dans ce très joli coffret de cartes créatives, vous trouverez donc 48 cartes, toutes plus colorées les unes que les autres.

  • Parmi ces 48 cartes, 12 sont des cartes dites « héros » représentant le personnage ou l’animal qui servira de base au conte imaginé par l’enfant. Une carte que l’enfant peut choisir selon son envie du moment ou tirer au hasard, c’est comme on veut. Un personnage auquel l’enfant, inconsciemment aussi, s’identifiera, ce qui lui permettra une dissociation plus facile, une expression plus déliée, une facilité à mettre des mots sur ce qui pourrait le gêner (une peur justifiée ou non, un complexe, une incompréhension, une colère, une mauvaise note, un cauchemar…) Quelques exemples : la carte « le prince » ou la carte « la licorne ».
  • Unknown222212 autres cartes sont des cartes dites « problème du héros ». Des cartes très joliment dessinées qui, sans en rajouter, illustrent les difficultés ou l’émotion du personnage fictif en lien avec ce que l’enfant vit dans la réalité. Quelques exemples de cartes : « il est en colère », « il est stressé », « il est déçu », « il se sent indifférent », « il est triste »…
  • 12 cartes dites « allié » représentant l’inconscient de l’enfant, la force qu’il a en lui, l’énergie dont il est capable, la bulle de bonheur qu’il ne sait plus forcément où trouver. Un exemple : « Pégase, le cheval ailé »…
  • Et enfin, 12 cartes dites « objet magique », des objets qui vont aider l’enfant (comme des béquilles inconscientes) à résoudre tous ses petits et grands problèmes. Un exemple : « le sablier d’étincelles »…

 

Et comment jouer ?

"Il est en colère", "il est stressé"... Autant d'émotions que peut ressentir et comprendre l'enfant

« Il est en colère », « il est stressé »… Autant d’émotions que peut ressentir et comprendre l’enfant

En fait, il y a de multiples façon de jouer. L’enfant peut choisir (ou tirer au hasard) une carte de chaque catégorie et décider de raconter une histoire inventée à partir de ces quatre cartes. Tout simplement.

D’ailleurs, mes propres enfants qui ont testé (et adoré) ce coffret s’amusent parfois seuls à se raconter des histoires, parfois aussi en ma présence, parfois aussi je joue le jeu avec eux.

Dans ce cas-là, le rôle de l’adulte est alors (surtout) d’écouter le petit conteur, de lui accorder du temps, de jouer avec lui, de l’encourager à décrire les cartes pour gagner en vocabulaire…

En accompagnant l’enfant dans la création imaginaire de ce conte métaphorique, le jeune conteur (re)découvre le monde merveilleux du rêve et des contes (sans jeux de guerre, sans cris, sans stress…) Il n’y a pas d’enjeu, il n’y a pas de gagnant ni de perdant, l’idée étant juste de faire parler son imagination.

Et le truc pour les parents ? Si l’enfant a du mal à raconter une histoire, encouragez-le à donner le plus de détails possibles sur son histoire en lui demandant comment les personnages sont habillés ? Ce qu’ils faisaient avant selon lui ? ce qu’ils pensent-ils selon lui ? Où habitent-ils ?…

images4444L’autre façon de jouer est de travailler sur les émotions de l’enfant. C’est intéressant lorsque vous sentez votre enfant stressé, anxieux, déçu, en colère…

Je l’expérimente désormais lorsqu’une difficulté se présente : une dispute avec un copain, une punition de la maîtresse (ou de moi-même), une mauvaise note, une peur liée à un cauchemar, un copain de classe qui vient de perdre sa mamie, la voisine dont le petit chat est mort, un film qui a fait peur, une moquerie, des difficultés pour apprendre à lire, les parents d’un copain qui se séparent…

Dans cette façon d’aborder le jeu, les cartes « problème du héros » serviront de support pour aider l’enfant à verbaliser ses émotions et à acquérir du vocabulaire pour cela. Mon petit truc, ou aider l’enfant à mettre des mots sur ses maux est de mimer et de faire deviner les émotions des cartes tirées.

 

Pourquoi j’aime ce coffret ?IMG_8073-1024x768

Ce coffret est un support de jeu formidable.

Tout d’abord et surtout parce qu’il stimule sans forcer la créativité de l’enfant. En effet, sans lui donner la sensation d’être dans l’apprentissage scolaire traditionnel (jeu de lettres, jeu de chiffres, jeu de calcul…), c’est l’imaginaire d l’enfant qui est sollicité. Et cette notion, je l’adore.

De plus, en schématisant les épreuves (plus ou moins grandes) rencontrées par les héros, l’enfant extériorise les conflits provenant de son monde intérieur, puis les dépasse en explorant de nouvelles stratégies qu’il aura en plus trouvé, ce qui montre au jeune que rien n’est impossible et qu’à tout problème il y a une solution.

 

Les créatrices en quelques mots

Lise Bartoli

Lise Bartoli

Lise Bartoli est psychologue, clinicienne, psychothérapeute et hypnothérapeute formée aux
techniques énergétiques.
Lucie Yonnet, artiste peintre, a sublimé les cartes grâce à des couleurs lumineuses en respectant la symbolique propre au jeu, tout en laissant assez d’ouverture pour que l’enfant puisse s’en inspirer en y ajoutant ses propres codes de lecture intuitive.

 

Infos pratiques

« Cartes créatives »Unknown22

Pour inventer des histoires et grandir en confiance

De Lise Bartoli (auteur) et Lucie Yonnet (illustrice)

Paru en novembre 2015 aux éd. Courrier du Livre

48 cartes

Dimensions du coffret : 18,7 cm x 15,3 cm

Prix : 24,90 euros.

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Des sablés de Noël succulents !

images2Noël est la période délicieuse où la gastronomie est à l’honneur. Huitre, chapon, foie gras, saumon fumée, bûches, truffes, caviar… Il y en a pour toutes les papilles. Et l’un des produits phares des fêtes, c’est aussi les sablés de Noël !

De jolis et délicieux sablés que l’on peut accrocher dans le sapin (et déguster au fur et à mesure) ou conserver dans une belle boîte à biscuits pour les savourer avec un petit café, un thé ou un odorant chocolat fumant.

Voici donc, juste pour vous, cette recette très facile à faire et à parfumer selon toutes vos envies.

Alors aujourd’hui, ne cherchez plus, c’est « atelier sablé de Noël » avec les enfants !

images6

LES INGREDIENTS 

  • Ingrédients pour la préparation des sablés

    Pour la décor, laissez parler votre créativité et celle de vos bambins

    Pour la décor, laissez parler votre créativité et celle de vos bambins

250 g de farine

50 g d’amandes en poudre

200 g de beurre ramolli (sortez-le du frigo trente minutes avant)

80 g de sucre glace

1 jaune d’oeuf (le blanc peut se congeler pour faire des friands aux amandes plus tard)

1 pincée de sel

  • Pour parfumer vos sablés, le choix est vaste…

images3– A la clémentine avec le jus d’une demi clémentine, le zeste d’une clémentine

– Aux épices avec 2 cuillères à café de mélange quatre épices (que l’on trouve un peu partout). Personnellement, j’ai une préférence pour les épices de Noël.

– A la vanille avec 1 sachet de sucre vanillé et avec les graines d’une gousse de vanille

– A la cannelle avec 2 cuillères à café de cannelle en poudre

– etc…

  • Ingrédients pour les glaçages 

– 3 cuillères à soupe de sucre glaceimages4

– 1 cuillère à soupe d’eau

– des colorants alimentaires de votre choix

  • Pour la déco des sablés

– de la pâte à sucre ou de la pâte d’amande de la couleur de votre choix que vous découpez pour former des yeux, des boutons, un chapeau…

– des bonbons (type Smarties)

– du cacao en poudre, du chocolat fondu (et jouez sur toutes les gammes : chocolat blanc, au lait, noir, au caramel…), de la pâte à tartiner

– de la confiture (de fraises, de lait…)

– etc…

  • Temps 

– Préparation : 30 mn

– Cuisson : 10 à 12 mn (en surveillant la coloration des sablés)

images5

LA RECETTE

  1. Dans un saladier, versez la farine, la poudre d’amandes, le sel et le sucre glace. Mélangez délicatement avant d’incorporer le beurre, le jaune d’oeuf. Lorsque le mélange est homogène, ajoutez avec délicatesse les épices ou la vanille ou le jus de clémentine et son zeste (etc…). Formez alors une boule de pâte sans trop la travailler pour ne pas qu’elle devienne du chewing-gum.
  2. images8Couvrez la boule de pâte de film alimentaire et réservez au frais pendant 1 heure.
  3. Au moment de retravailler la pâte, préchauffez le four à 180°C.
  4. Avec un rouleau à pâtisserie, étalez la pâte sur un plan de travail fariné. Veillez à ce que la pâte est une épaisseur de 3 à 5 mm. Puis découpez des formes à l’aide d’emporte-pièces de votre choix. Si vous souhaitez accrochez les sablés dans le sapin, pensez à faire un petit trou dans le sablé pour passer, à la fin de la recette, un joli ruban de couleur.
  5. Déposez les sablés sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé et enfournez pendant 10 à 12  minutes à 180°C en surveillant pour ne pas que les sablés noircissent.images66
  6. Pendant ce temps, préparez les glaçages en mélangeant le sucre glace avec l’eau. Lorsque le sucre est dissout, divisez le glaçage dans plusieurs bols ou ramequins auxquels vous ajoutez quelques gouttes de colorant de différentes couleurs. Et laissez parler votre créativité en jouant sur toutes les gammes : quelques gouttes de bleu et quelques gouttes de jaune forment par exemple une jolie couleur verte !
  7. Sortez les les biscuits du four et laissez-les tiédir au moins 10 mn sur une grille avant de les décorer avec les différents glaçages. pour ce faire utiliser une cuillère, un pinceau et/ou une poche à douilles. Puis, ajoutez  les décorations en pâte à sucre (ou en pâte d’amande) que vous aurez préalablement préparés (des yeux, une bouche, des boutons…).
  8. images44Laissez sécher les sablés à température ambiante avant de conserver les biscuits dans une belle boîte hermétique ou de les accrochez dans le sapin avec un joli ruban coloré.
  9. Et dégustez !

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Et pourquoi pas un livre religieux pour Noël ?

5ga618orNoël, c’est la période faste des cadeaux, des guirlandes, des dépenses, de la famille, des repas… C’est une période d’abondance qui illumine et réchauffe l’hiver.

Mais c’est aussi une période religieuse très importante : celle de la naissance de Jésus. Un temps religieux essentiel que l’on retrouve dans de nombreux ouvrages à partager et lire avec les plus jeunes. Alors voici, juste pour vous, une sélection de deux très jolis ouvrages pour un Noël religieux.

Des livres doux, tendres et passionnants à partager en famille

images

  • « L’histoire de Noël »

J’aime beaucoup ce livre car il est parfaitement adapté aux tous petits.

Ses textes sont courts, écrits avec des mots simples et clairs.Unknown

Les dessins sont très doux, très enfantins, avec de douces couleurs comme les aiment les petits.

Pourtant, ce livre est passionnant, car il reprend l’histoire de la naissance de Jésus, permettant une première approche avec bébé. De l’annonciation de l’ange Gabriel à Marie, à la naissance à Bethléem jusqu’à la venue des Rois Mages, voici un très joli livre tout doux, parfait pour un premier Noël !

Le plus de ce livre 

UnknownttCe livre est parfait pour le toutes petites mains avec ses pages très solides en carton et aux coins ronds pour ne pas blesser l’enfant. La couverture mousse est facile à attraper et à tenir.

C’est donc un premier livre de Noël idéal pour les tous petits.

Un cadeau parfait à déposer au pied du sapin de Noël, mais aussi un cadeau de naissance ou de baptême idéal.imagesii

Infos pratiques

« L’histoire de Noël »

De Mélanie Grandgirard

Paru en octobre 2015 aux éd. Mame (coll. Premières histoires)

20 pages

Dimensions : 15 cm x 15 cm

Prix : 9,90 euros.

images

  • « La Belle Nuit de Noël »

Je fonds totalement pour ce magnifique livre aux textes et aux dessins extrêmement poétiques. Tout n’est que tendresse et douceur dans ce livre, particulièrement le choix des couleurs, le choix des dessins et les mots à la fois simples et instructifs.

I-Autre-24599_360x440-belle-nuit-de-noel-ed-mame.netReprenant avec finesse l’histoire de la naissance de Jésus, ce très bel ouvrage nous transporte à Nazareth au temps de l’empereur romain Hérode.

Et lorsque la première page s’ouvre, Joseph est charpentier et travaille avec ardeur dans son atelier. Quant à Marie, c’est une jeune fille qui rêve du jour prochain où elle va épouser Joseph. Mais arrive un élément essentiel (véritable fil conducteur de ce livre poétique) : un ange. En l’occurrence ici l’ange Gabriel venu annoncer la naissance prochaine de Jésus à Marie.

Et ainsi, au fil des pages, les anges sont présents, apportant encore beaucoup de douceur et de plénitude à ce très beau livre, doux comme un baiser.

Oui, vraiment, « La Belle Nuit de Noël » est un joli livre, un livre d’espérance, un livre poétique, un livre merveilleux à offrir aux enfants à partir de 6/8 ans.images2

Le plus de ce livre

Ce qui est très original et très bien fait dans ce livre, c’est que les dessins nous transportent plutôt au Moyen Âge avec des éléments qui parlent donc aux plus aux jeunes lecteurs, des éléments qui attirent aussi leur attention. Un château fort au loin sur une verte colline, des maisons aux toits de chaume, un paysage enneigé, des tenues moyenâgeuses… Des éléments de décors, certes anachroniques avec l’histoire de la naissance de Jésus il y a plus de 2000 ans à Bethélem, mais qui fonctionnent pourtant parfaitement avec les textes proches des textes bibliques.

images3Et ce très beau livre mise complètement sur l’originalité en jouant la carte des anges. Des anges présents quasiment à chaque page et qui renforcent la magie et le merveilleux de cet ouvrage magnifique.

Infos pratiques
« La Belle Nuit de Noël »

De Lois Rock (auteur) et Alison Jay (illustrice)

Paru en octobre 2015 aux éd. Mame (coll. Premières histoires)

30 pages

Dimensions : 22 cm x 30,5 cm

Prix : 11,90 euros.

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

images

 

« 49 comptines au rythme des saisons », un cadeau poétique et musical !

Unknown222En panne d’idées de cadeaux à déposer sous le sapin pour les petits ? Pas très envie (comme moi d’ailleurs) de les inonder de cadeaux électroniques et bruyants ?

Alors j’ai LA solution ! Offrez-leur un livre… Mais pas n’importe quel livre : un livre musical qui leur permettra de ne pas oublier la magie de Noël pendant toute l’année à venir.

Et pour vous faciliter la vie, voici, juste pour vous, nous avons effectué une petite sélection pour vous recommander nos livres de Noël préférés !

 

« 49 comptines au rythme des saisons »49-comptines-au-rythme-des-saisons

Je fonds littéralement pour ce très joli et pétillant livre-CD car il est à l’image de Noël : délicieux, savamment dosé, drôle, doux et instructif. Bref, « j’achète ! »

Avec 49 comptines (parfaitement calibrées pour le jeune public), ce livre tout doux et très musical aborde, sans en avoir l’air, de nombreux sujets au fil des saisons : « le bourdonnement des abeilles au printemps », « les giboulées », « les hirondelles de Paris » et « la berceuse des fleurs » au printemps. Le « retour au port », « la forêt des parasols » et « le crabe et l’étoile de mer » en été. « La girafe qui a froid », « l’amanite » et « la dernière pomme » en automne. Ou encore « rêves glacés », les « chiens de traîneau » et « la marmotte est partie » en hiver.

De jolis dessins tendres et colorés

De jolis dessins tendres et colorés

Sans oublier des bonus pour marquer chaque saison comme les sorcières d’Halloween et leurs drôle d’histoires de « famille de sorcières » et de « sorcier indien ». Ou encore la période de Pâques avec la « cocotte en chocolat », « la poule étonnée ou « le petit œuf ». Sans oublier le temps magique de Noël avec « le sapin déraciné », « les cadeaux » ou « il est passé ».

Et c’est vraiment très bien fait ! Toujours bien écrit, avec beaucoup de finesse, une pointe d’humour et une bonne dose de poésie.

Quant à la musique de ces comptines, elle est vraiment étonnante, particulièrement travaillée, juste et touchant à toutes les palettes musicales. C’est bon, très bon même, et cela s’écoute merveilleusement en famille.

Musicalement parlant, c’est fin et joyeux à la fois.

Et j’aime particulièrement la voix d’Alexandre Astier qui raconte (et magnifie) ces comptines avec le talent qu’on lui connaît.Unknown

Bref, voici un très joli livre-CD à offrir à Noël (mais aussi toute l’année !) aux petits bambins pour les aider à grandir en chantant.

 

Quelques extraits rien que pour vous…

Voici juste pour vous mes comptines préférées !

  • « L’arbre à œufs »

Unknown2Par une journée chocolatée

Un arbre étrange avait poussé

Devant les yeux émerveillés

De tous les enfants rassemblés

Dans ce décor de chocolat

Les œufs poussaient par-ci par-là

Ils souriaient, se balançaient

Devant les bouches qui salivaient.

  • « Retour au port »

Portz49-comptines-au-rythme-des-saisons

Portique de la plage

Plage bordée de rochers

Rochers où s’échouent les vagues

Les vagues te ramèneront comme tous les bateaux

Tous les bateaux sont rentrés au port.

  • « Il est passé »

imagesDans la rue, je ne l’ai pas vu !

Dans le jardin, je l’ai cherché en vain !

Alors je me suis couché

Et il est passé !

Je ne parle pas d’un ouistiti,

Je parle du Père Noël, pardi !

 

Infos pratiquese49-comptines-au-rythme-des-saisons

« 49 comptines au rythme des saisons »

Pascal Boille et Alexandre Astier, illustrations Marion Billet

Livre-CD paru en octobre 2015 aux éd. Eveil et Découvertes

Ce livre compte 7 comptines dans chacun des 7 chapitres

52 pages, couverture cartonnée, pages toutes douces

Dimensions : 24 cm x 24 cm

Prix : 14,90 euros.

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Unknown222

« Dim Dam Doum Au dodo les doudous », la bonne idée cadeau de Noël !

Unknown222En panne d’idées de cadeaux à déposer sous le sapin pour les petits ? Pas très envie (comme moi d’ailleurs) de les inonder de cadeaux électroniques et bruyants ?

Alors j’ai LA solution ! Offrez-leur un livre… Mais pas n’importe quel livre : un livre musical qui leur permettra de ne pas oublier la magie de Noël pendant toute l’année à venir.

Et pour vous faciliter la vie, voici, juste pour vous, nous avons effectué une petite sélection pour vous recommander nos livres de Noël préférés !

 

« Dim Dam Doum Au dodo les doudous »dim-dam-doum-au-dodo-les-doudous

J’adore ce très joli livre-CD car il est parfait pour les petits, et ce, dès la naissance.

Avec neuf histoires et dix petites comptines (parfaitement calibrées pour le très jeune public), ce livre tout doux et très musical aborde, sans en avoir l’air, de nombreux sujets cruciaux de la petite enfance : les cauchemars, maman n’a pas de chouchou, la maladie, la beauté de l’arc-en-ciel, la chambre mal rangée…

Et c’est vraiment très bien fait !

Toujours joyeux, sensible, doux et bien écrit.

UnknownJ’aime particulièrement cette façon chantante d’aborder des sujets importants avec bébé. Comme le fait que ce n’est pas drôle d’être malade dans la chanson « Les petits boutons » où « Quand on est malade, marmelade. Après on guérit, ouistiti ». C’est drôle et ingénieux à la fois.

Ou cette chaussette devenant un « Méchant serpent » qui fait peur la nuit « dans un cauchemar ».

Ou encore cette jolie comptine pour aider bébé à s’endormir en comptant « Un, deux, trois » car « Si tu n’as pas sommeil, tu peux compter les abeilles, qui se promènent la nuit ».

Bref, « Dim Dam Doum Au dodo les doudous » est un très joli livre-CD à offrir à Noël (mais aussi toute l’année !) aux petits bambins pour les aider à grandir en chantant.

 

 

Auteur et illustratriceUnknown22

Katherine Roumanoff, la célèbre créatrice de mobilier et textile pour enfants, a imaginé un univers tout doux et plein de tendresse.

Grâce à Dim Dam Doum, trois petites chenilles (qui habitent avec leurs parents papillons dans un champ de fleurs) et à leur ami le Petit Roi (qui descend de son étoile filante pour les aider à surmonter tous leurs tracas et à les accompagner vers le sommeil), l’auteur évoque avec toute la douceur nécessaire le monde de l’enfance.

 

dim-dam-doum-au-dodo-les-doudousLe plus de ce livre ?

Tout est bien pensé dans ce très joli livre-CD !

Les dessins sont joyeux, colorés et doux à la fois.

Les textes des chansons sont calibrés pour les petits avec des phrases courtes, simples et musicales.

Les voix et musique sont soignées, travaillées, cristallines et lumineuses comme de jolis flocons de Noël.

Bref, c’est un magnifique livre-CD que je vous recommande !

 

Infos pratiquesUnknown222

« Dim Dam Doum Au dodo les doudous »

Livre-CD paru en octobre 2015 aux éd. Eveil et Découvertes

32 pages, couverture cartonnée, pages toutes douces

Dimensions : 24 cm x 24 cm

Prix : 14,90 euros.

 

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl