« Méfiez-vous des femmes exceptionnelles »… Jubilatoire !

Unknown« Méfiez-vous des femmes exceptionnelles », un roman au titre remarquable, un roman au titre qui m’a d’emblée plus et interpelé, un roman écrit par une femme (Claire Delannoy) pour les femmes… Mais pas seulement.

« Méfiez-vous des femmes exceptionnelles » nous offre (comme un joli et savoureux présent de rentrée) les portraits croisés de cinq amies, cinq femmes libres et indépendantes que le lecteur suit sur plusieurs décennies de vie. Et comme dans un grand jeu de la vérité (ou pas), chacune se livre sur sa vie personnelle mais aussi sur leur histoire commune.

Et comme toujours, chaque regard est différent, éclairé par une histoire propre. Les omissions, les mensonges, les paradoxes, les contradictions, les fâcheries, les réconciliations, les éloignements, les retrouvailles côtoient la vérité et leur propre vérité.

Au travers de cette amitié au long cours, c’est le cheminement même des femmes (et de l’héritage de mai 68) au sein de notre société en ébullition qui nous saute au visage. Un livre à la fois pudique et très libéré.

 

Pourquoi je vous recommande ce roman ?Unknown4

J’ai particulièrement aimé ce livre de Claire Delannoy car, derrière un roman féminin (certes bien écrit) mais revendiquant son côté roman, il porte aussi une vraie réflexion plus profonde sur la condition des femmes d’aujourd’hui.

En effet, au travers de cette histoire d’une longue amitié d’une trentaine d’années, ces cinq femmes osent se confier, osent être elle-même, avec tout le paradoxe de l’image que l’on souhaite renvoyer aux autres. Et ce, certainement beaucoup plus facilement qu’en famille, surtout dans notre société où le modèle familial est sérieusement malmené.

imagesAu côté de ces cinq femmes qui se revendiquent  (sans toujours y arriver) indépendantes, mais aussi libres, s’assumant financièrement, et vivant leurs amours comme elles l’entendent, on entrevoit la difficulté d’être femme aujourd’hui, la difficulté de se créer un personnage sans véritable modèle. En effet, alors que les hommes ont des générations d’hommes affranchis et libres à se mettre sous la dent pour se construire (en se conformant ou pas à ces modèles), les cinq femmes de ce roman n’ont pas des générations de femmes libres comme modèle à construire ou déconstruire. Certes il y a bien quelques exceptions, mais la découverte de la liberté féminine et l’apprentissage de la liberté féminine sont tout de même encore naissant et balbutiant dans notre société.

Et c’est cette réflexion plus profonde sur la condition même des femmes d’aujourd’hui, sur leurs aspirations et leurs paradoxes qui m’a particulièrement séduite dans ce très bon roman annonçant la couleur avec ce titre si original : « Méfiez-vous des femmes exceptionnelles ».

 

Des personnages exceptionnels ?Unknown3
Et c’est cette notion (consciente ou pas d’ailleurs) d’une liberté, d’une indépendance à construire qui m’a interpellée chez les cinq personnages à la fois si différents et si proches de ce roman. Cinq personnages qui imagent assez bien une génération entière de femmes.

Car chacune cherche à inventer sa propre liberté.

Il y a par exemple Diane, l’héroïne, qui tente, entre autre, de revisiter le mariage et les relations amoureuses, créant son propre modèle d’union(s) qu’elle pense novateur et libre. Mariée très jeune, son couple est pourtant très libertaire tout en étant très secret sur ces relations extra-conjugales. Mais à la mort de son mari, elle découvre une vie parallèle et une fille cachée, déjà ado, qui lui tombe dessus et remet en cause toutes ses belles croyance ? Alors, une telle construction amoureuse basée sur le paradoxe peut-elle survivre au temps ?

Il y a aussi la fantasque Chris, l’artiste-peintre jusqu’au-boutiste qui a tout quitté pour s’épanouir seule dans la nature, vivant ses relations au gré du vent. La petite émigrée ukrainienne est devenue célèbre, mais est-elle vraiment si libre et surtout heureuse ?

femme_nature_petiteIl y a aussi Marie, désormais grand-mère, et qui prend conscience que le temps (et ses espoirs) filent comme le vent. Ou Nour, la riche et belle Marocaine qui s’est affranchie de sa société, s’émancipant des hommes et des rites ancestraux sans toujours y arriver. Et puis, Sofia, mère adoptive d’une petite orpheline qui la pousse à s’interroger sur ses rêves et ses espoirs.

Diane dont la vie s’écroule  se tourne alors vers ses amies, vers ses piliers, ses racines. Et ces retrouvailles en forme de confessions l’a ramène à ses espoirs de jeunesse.

Traductrice, femme d’affaire, professeur d’histoire, artiste-peintre, ces cinq femmes sont assez proches des femmes que l’on peut croiser en famille, dans le métro, au restaurant… Elles n’ont rien d’exceptionnel. Et pourtant, elles revendiquent toutes quelque chose d’exceptionnel en elle.

L'auteure, Claire Delannoy

L’auteure, Claire Delannoy

 

Et c’est cet élément que j’ai aussi particulièrement aimé. Le fait que cet excellent et intrigant titre « Méfiez-vous des femmes exceptionnelles » se comprend différemment à la fin du livre.

Alors un dernier conseil : lisez ce très bon roman de la rentrée et vous comprendrez vraiment pourquoi ces femmes sont exceptionnelles !

 

L’auteure en quelques mots

Claire Delannoy, éditrice, a publié trois romans, La guerre, l’Amérique, – Goncourt du premier roman en 2003 –, La conquête de l’Est (2005), Remember me (2008) et un essai Lettre à un jeune écrivain (2005).

 

Infos pratiques

Unknown3« Méfiez-vous des femmes exceptionnelles »

Claire Delannoy

Paru en août 2015 aux éd. Albin Michel

Dimensions : 20,5 cm x 14 cm

Prix : 18,00 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s