Et si on se libérait de toutes les émotions négatives ?

Unknown2Nous sommes tous, régulièrement, soumis à des émotions négatives qui nous polluent la vie : la peur, la frustration, l’anxiété, la colère, la rage, la rancoeur, la culpabilité, la jalousie, la honte…

Ces émotions font partie de la vie. Alors, très souvent, nous sommes tentés de refouler ces émotions, croyant ainsi les gérer. Erreur… Car il est impossible de refouler de telles émotions si puissantes. Pire, plus elles sont refoulées, plus elles auront tendance à revenir encore plus fortes.

Alors, comment faire ? Et bien la solution pour aller mieux est d’apprendre à vivre avec ses émotions négatives. De comprendre qu’elles font partie de tous les êtres humains. De les comprendre pour mieux les apprivoiser et ainsi les gérer.

Et oui, le bonheur passe par l’acceptation de nos émotions négatives. Et voici comment nous aider à atteindre cette plénitude.Unknown4

 

Identifier ses émotions négatives

Le commencement de l’acceptation des émotions négatives passe par une écoute de soi, pour ainsi repérer et identifier de quelle(s) émotion(s) il s’agit.

Un exemple : vous vivez une séparation amoureuse difficile ? Colère, rage, rancoeur, tristesse, culpabilité se mêlent souvent. Et chercher à les identifier, c’est déjà un premier pas vers l’acceptation de sa fragilité, c’est un premier pas pour décider d’aller mieux, c’est un premier pas pour faire un bilan et ainsi mieux rebondir.

Un autre exemple : vous avec un entretien très important et vous vous sentez en situation de faiblesse. Anxiété et peur se mêlent souvent. Identifier ces émotions permet de faire le point et de positiver tout ce qui peut l’être pour attaquer avec optimisme ce rendez-vous.

Unknown3En effet, chaque émotion a une fonction. Une fonction nécessaire pour nous aider à affronter des moments difficiles. Le stress ou la peur avant un examen sont donc des sentiments nécessaires pour nous préparer psychologiquement à cette « épreuve », pour nous mettre en condition. Cette peur n’est donc pas négative, mais nécessaire. Encore faut-il l’apprivoiser pour ne pas qu’elle déborde et prenne le dessus en nous inhibant totalement.

Les émotions sont le signe de notre fragilité. Les accepter permet donc de mieux nous connaître.images

C’est le cas par exemple avec la jalousie. La personne jalouse est fragile, tellement fragile qu’elle « enferme » psychologiquement l’autre (souvent inconsciemment) pour ne pas le perdre. Pourtant, le jaloux ou la jalouse n’est pas heureux, ressentant souvent de la peur, de la honte, de l’anxiété, de la culpabilité et de la tristesse. Dévalorisant l’autre, la jalousie touche ainsi sa propre estime de soi en se dévalorisant. Le comprendre et l’accepter permet donc d’avancer et de travailler sur soi.

 

Ecouter puis calmer ses émotions négatives

Unknown5Vous l’avez compris, refouler ses émotions négatives sans les écouter ne calme qu’à très court terme. Mais pour avancer dans notre quête personnel du bonheur et de la plénitude, il est préférable d’identifier et d’écouter ses émotions négatives pour mieux les comprendre et se comprendre.

Ensuite, il est essentiel de les gérer pour ne pas se laisser emporter par cette déferlante d’émotions négatives. Comment ?

Par la respiration, pour se calmer tranquillement.images2

L’une des techniques très simples de sophrologie est de se mettre dans sa bulle, en écoutant sa respiration. Puis de chercher à s’apaiser en ralentissant sa respiration.

Comment ? C’est très simple en fait. En inspirant pendant 5 secondes puis en expirant pendant 5 secondes, et recommencer en inspirant pendant 5 secondes, puis expirant pendant 5 secondes… Ainsi de suite pendant deux minutes. Votre respiration va se calmer, votre corps se détendre, vous allez reprendre la main sur vos émotions et pouvoir diminuer votre charge émotionnelle pour commencer à réfléchir plus sereinement.

 

Parler de ses émotions négatives

Unknown6Garder pour soi ses émotions négatives équivaut à les refouler. Il est donc essentiel de mettre des mots sur ses émotions pour ainsi s’en décharger.

A qui en parler ? A une personne de confiance qui saura vous aider, par son écoute, à libérer votre parole : un parent, un ami, un médecin de famille, un sophrologue, un psy, un prêtre, un journal intime, un blog… Tout est possible.

 

Comprendre ce qui se cache derrière ses émotions négatives

Enfin, pour aller mieux, il est indispensable de comprendre ce que cache nos émotions négatives pour avancer.images4

Le stress cache une fragilité. La question est donc de savoir pourquoi ? Ai-je assez travaillé ? Suis-je prêt ? Ai-je assez dormi ?

La rancoeur cache une déception. Pourquoi ? Que s’est-il passé ? Ai-je ma part de tort ? Si oui, comment y remédier ?

La colère cache souvent un manque d’assurance. Comment puis-je y remédier pour ainsi plus me faire respecter ?…

Bien sûr, chaque émotion négative a son histoire propre. Mais ce travail de compréhension permet de nous donner des clefs pour avancer de façon concrète et positive.

 

Pour aller plus loin avec un livre

UnknownL’envie de faire cet article est venue après la lecture du très bon livre paru chez Larousse Poche, « Se libérer des émotions négatives ».

Un livre très clair et très facile à lire pour mieux comprendre et apprivoiser ses émotions négatives.

En effet, dès les premières pages de cet ouvrage pratique, nous comprenons que les émotions (négatives et positives) font partie de la vie, elles sont même la vie, faisant de nous des êtres doués de conscience et de réflexion. Et trop souvent, nous cherchons à dompter nos émotions en les refoulant sans les comprendre, voulant maîtriser ce qui ne se maîtrise pas. Alors que le fil conducteur de ce livre est très différent, nous expliquant (avec force de détails passionnants et révélateurs) qu’il ne faut pas chercher à gérer et maîtriser ses émotions négatives, mais bien plus à les apprivoiser pour s’en libérer et vivre mieux.Unknown78

Et j’ai particulièrement aimé cet ouvrage car il va plus loin, montrant à quel point la société, notre éducation, nos rencontres nous ont appris (et contraint) à mettre un couvercle sur certaines émotions pourtant totalement humaines : la pudeur et la honte par exemple.

Apprivoiser ses émotions, c’est donc aussi un travail très personnel sur son histoire propre, parfois aussi sur l’histoire de sa propre famille.

Ce livre nous permet aussi d’apprendre à ne pas nous laisser envahir par les émotions négatives des autres. Car ce travail est très personnel. Tout en les aidant, par l’écoute. Avec une partie passionnante sur les enfants en les aidant à apprivoiser leurs propres émotions.

J’ai aussi particulièrement aimé le chapitre intéressant sur les émotions négatives au travail, qui ont souvent tendance à nous ensevelir pour mieux rejaillir sur toute notre vie.

Unknown

Enfin, l’auteure, Latifa Gallo, aborde avec tact les cas où il nécessaire d’envisager une aider extérieure, psychothérapie entre autre.

Bref, c’est un très bon livre que je vous recommande, tant il s’adapte à chacun d’entre-nous. Un livre qui fait du bien, vraiment du bien !

 

L’auteure en quelques mots

L'auteure

L’auteure

Latifa Gallo est coach certifiée et sophrologue depuis 20 ans. Experte en intelligence émotionnelle, gestion du stress et estime de soi, elle exerce son activité en cabinet auprès de particuliers. Elle est aussi spécialiste du bien-être au travail.

 

Infos pratiques

« Se libérer des émotions négatives »

Latifa Gallo

imagesParu en mai 2015 aux éd. Larousse Poche

224 pages

Prix : 6,90 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s