Protéger les yeux de vos enfants du soleil avec des lunettes de soleil

images4Porter des lunettes de soleil, ce n’est pas réservé qu’aux grands ! Il est essentiel de préserver le capital santé oculaire des jeunes enfants avec des lunettes adaptées à leur visage et surtout à leur taille.

Explications.

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud et le soleil brille !

Alors bien sûr, vous protégez bébé avec de la crème solaire, une casquette, un parasol… Mais avez-vous pensé à protéger aussi ses yeux ?

La protection des yeux des plus jeunes est souvent négligée par les parents, croyant qu’un chapeau et une ombrelle suffisent. Et pourtant ce geste est primordial pour préserver le capital santé oculaire des plus petits et ce, dès la naissance.
Halte aux idées reçues !images5

  • En ville ou à la montagne, le soleil est moins fort, une casquette ou un chapeau suffit à protéger les yeux de mon bébé ? Faux. Cela ne suffit pas. Les rayons ultra-violets sont très puissants et atteignent les yeux de votre bébé. Porter de bonnes lunettes de soleil protège ses yeux et les préserve à long-terme.
  • A l’ombre ou par temps couvert, mon enfant n’a besoin de lunettes ? Faux. Porter de bonnes lunettes de soleil est primordial l’été (ou l’hiver à la montagne) et ce, même à l’ombre ou par temps couvert.
  • Je peux mettre des lunettes de soleil à mon bébé, même si elles sont un peu trop grandes ou un peu trop petites ? Faux. Il est important que les lunettes soient adaptées à la taille de l’enfant. C’est pourquoi les lunettes évolutives sont une bonne alternative.
  • UnknownJe peux mettre à mon bébé n’importe quelle paire de lunettes solaires ? Faux. Les lunettes qui protègent efficacement portent la mention CE et la catégorie de filtration (de 0 à 4). Il est essentiel aussi que la monture résiste aux chocs et soit légère. Choisir le bien-être et la sécurité, c’est préserver le capital vue de bébé pour la vie.

 

Pourquoi protéger les yeux des tout-petits ?

Les yeux des enfants sont sensibles aux différents types de rayons ultra-violets : les UVA, UVB et UVC. A la naissance leurs yeux sont très fragiles face à la lumière car leurs pupilles sont plus larges et les tissus moins riches en pigments que plus tard. Le cristallin affiche alors une transparence de 95% qui diminuera progressivement pour atteindre 20% à l’âge adulte.

Cette transparence du cristallin n’offre aucune barrière protectrice et laisse passer une grande quantité de rayonnements ultra-violets qui vont atteindre la rétine.Unknown2

Enfin, si cligner des yeux peut être un moyen naturel de protection, ce réflexe de défense n’est pas automatique chez les jeunes enfants. Les plus jeunes sont donc davantage exposés aux ultra-violets avec des conséquences immédiates et à long terme.

 

Quels risques pour mon enfant ?

Unknown3Les UV abiment la rétine et peuvent provoquer des lésions et des séquelles irréversibles de l’œil et donc de la vue. Les enfants risquent de développer des pathologies, des inflammations de la cornée ou de la rétine (irritations oculaires, picotements, conjonctivites ou brûlures de la cornée dans les cas les plus sévères) et plus tard certaines formes de cataracte.

 Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Et pourquoi pas un été coquin ?

images6L’été est la saison coquine par excellence… Les corps se dénudent, les regards s’attardent sur les formes, les peaux se parent de jolies couleurs, bref, la chaleur affole les esprits.

Alors, pour pimenter les vacances et émoustiller l’esprit, voici juste pour vous deux coups de cœur dénichés aux éditions La Musardine, la librairie érotique de Paris.

 

  • « Sexe, le grand Quiz »Unknown2

J’adore cet ouvrage car il se présente comme un cahier de vacances rigolo et coquin pour pimenter les vacances et réviser au bord de la piscine.

Drôle, coquin, ludique et passionnant à la fois, « Sexe, le grand quiz » est formaté pour être lu seul et/ou surtout à plusieurs : en couples, entre amis…

Alors, êtres-vous certain(e)s de tout savoir sur le sexe ? Pas si sûr…

Je vous promets même qu’avec ces 300 questions coquines, vous allez en apprendre pour enrichir votre culture érotique !

Et j’aime particulièrement l’éclectisme de cet ouvrage pimenté compilant, au fil des pages, des questions de culture générale, mais aussi des questions sur les pratiques sexuelles des plus communes aux plus étranges, des extraits des plus grands textes littéraires érotiques, des infos sur les films coquins, des portrait d’écrivains libertins, des infos sur les personnalités les plus sexy de notre temps… Bref, c’est coquin et culturel à souhait !

Alors, on se cultive coquin au bord de la mer ?

images5

Quelques exemples pimentés piochés au fil des pages…
C’est une histoire vraie. Un jour, Baudelaire (le grand poète auteur du célébrissime « Les fleurs du mal ») débarqua en retard dans une des nombreuses soirées un peu bourgeoises qui animaient les nuits parisiennes au XIXe siècle. S’excusant, il expliqua simplement : « J’étais en train de gamahucher ma mère ! » Ce verbe désigne un contact oral avec le sexe féminin. Vrai ou Faux ? Et voilà comment pimenter l’histoire !

images4Autre question que vous pourrez trouver ans cet ouvrage : À quel type d’animal fait référence le nom de la position « la levrette » ? Quel est le personnage de l’Antiquité grecque qui a donné son nom à une position du Kama Sutra ? Quel est, selon l’écrivain Cavanna, l’animal qui a la possibilité de se masturber en « gardant les mains libres » ?

Infos pratiques

 « Sexe, le grand quiz »

Marc Lemonier

Paru en juin 2015 aux éd. La Musardine – 64 pages

Prix : 9,90 €

 

  • « Osez… 20 histoires de sexe en voyage »029785-352x500

Voici le tout nouveau recueil de nouvelles coquines de la série « Osez 20 histoires… » des éditions la Musardine. Et il est comme toujours excellent !

J’aime particulièrement (et comme toujours) l’idée que chaque nouvelle est écrite par un auteur différent, car cela offre une véritable diversité des histoires, des positions, des préliminaires… Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les styles !

Et ce roman de poche (pratique à emporter et dissimuler dans un sac à main ou de plage) est donc le compagnon idéal pour pimenter les vacances, que ce soit pendant le voyage ou au bord de la piscine.

Toujours aussi bien écrit, chaque nouvelle est véritablement construite et ce petit bouquin se lit facilement, comme un roman.

Alors, embarquez au côté des éditions La Musardine pour un tour du monde coquin et pimenté qui vous conduira des plages de Bretagne pas si tranquilles, au désert du Maroc facilitant le dénuement et l’exotisme. En passant par le grand Ouest américain torride propice à toutes les démesures, ou encore les lagons polynésiens vanillés et parfumés. Sans oublier mon coup de coeur, les chambres moites de la Havane où seules bruissent les draps…

images61Petit plus pour terminer : pour ceux et celles qui souhaiteraient lire cet ouvrage « Osez 20 histoires de sexe en voyage » en toute discrétion, il est disponible sur le site de la Musardine en version numérique.

Infos pratiques

« Osez… 20 histoires de sexe en voyage »

Paru en juin 2015 aux éd. La Musardine

256 pages – Dimensions : 11 cm x 17,8 cm

Prix : 8,20 €

En version numérique : 2,49 € sur http://www.lamusardine.com/P29785-osez-20-histoires-de-sexe-en-voyage-collectif.html

Unknown3

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Et si on se préoccupait de notre cholestérol ?

UnknownJe dois vous l’avouer, le cholestérol, je ne m’y étais jamais vraiment intéressée… Les rares prises de sang que j’avais faites ces dix dernières années n’étant pas alarmantes, je pensais que ce n’était pas pour moi…

Mais ça, c’était avant !

Avant d’avoir la proposition de tester pendant la nouveauté de la marque Phytea baptisée très simplement et logiquement « Phytea Cholestérol ». C’est donc avec étonnement que je me suis intéressée à cette idée de re-découvrir les bienfaits du cholestérol en maintenant mon taux et en luttant contre l’oxydation.

Et au bout d’un mois de cure, les résultats sont déjà impressionnants !images

Je me sens vraiment moins fatiguée, j’ai l’impression que mon humeur est beaucoup plus zen, je vois que ma peau est visiblement plus reposée et lumineuse, je sens que mes cheveux sont déjà moins cassants. Bref, je vais mieux et ça se voit !

Et cette cure de compléments alimentaires a eu un deuxième effet, plus psychologique, celui de me redonner envie de faire attention à mon alimentation tout en prenant soin de moi avec des séances de sport beaucoup plus régulières !

Bref, mon taux de cholestérol va mieux, et moi aussi !

Alors voici mon secret !

 

Le cholestérol, qu’est-ce que c’est ?

Unknown3Le cholestérol est une graisse naturelle nécessaire au fonctionnement de l’organisme.

En fait, pour résumer, le cholestérol a deux origines : en très grande majorité endogène, c’est à dire fabriqué par le foie à partir des graisses saturées que nous absorbons.images2

Et en minorité exogène, c’est-à-dire fourni directement par notre alimentation. Et c’est là que les choses se compliquent et que les dérèglements apparaissent. Particulièrement avec nos rythmes de vie désordonnés, la fatigue qui s’accumule, le stress qui nous guette (et nous rattrape), combinés à la sédentarisation, aux repas trop gras et/ou au tabac.

Nos vies déséquilibrées impactent donc fortement les déséquilibres du taux de cholestérol et il est donc essentiel, dès 35/40 ans, de commencer sérieusement à s’en préoccuper. Pour aller mieux dans son corps et, par effet de ricochés, dans sa tête !

 

Phytea Cholestérol, ça marche comment ?

bannerEn fait, Phythea Cholestérol est un complément alimentaire dont le but est d’aider notre organisme à réguler le taux de cholestérol en le maintenant à l’équilibre.

Comment ? En apportant quotidiennement à notre organisme une combinaison d’éléments indispensables pour tendre à l’équilibre.

Lesquels ?

Huile d’olive, connue pour sa concentration élevée en acides gras mono-saturés, elle est aussi très riche en vitamine E, un puissant anti-oxydant.Unknown23

Huile de graines de lin, source d’acide alpha-linolénique (ALA), riche en oméga 3.

Le zinc et l’extrait de pépins de raisin, qui protègent les cellules du stress oxydatif.

 

Infos pratiques
Phytea Cholestérol, boîte de 60 capsules pour un mois.

Unknown2Prendre une gélule le matin et une le soir, avec un grand verre d’eau. Les capsules n’ont pas de goût particulier et s’avalent facilement.

Prix : 17 euros la cure de un mois.

Disponibles en pharmacies et parapharmacies.

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Remontez le temps aux rythme des affaires sensibles !

UnknownQue vous soyez (comme moi, je le confesse) fan de l’émission quotidienne « Affaires sensibles » sur France Inter ou que vous ne la connaissiez pas ou peu, j’ai déniché pour vous un excellent livre pour se cultiver cet été : « Affaires sensibles : 40 ans d’histoires qui ont secoué la France ».

Et tout est dit dans le titre puisque cet ouvrage qui se lit comme un roman compile les meilleurs sujets de l’émission, offrant ainsi une plongée passionnante dans toutes ces affaires qui ont bouleversé, secoué, fait trembler, vaciller parfois, étonné aussi, la Ve République.

 

Pourquoi j’aime ce livre ?

L'affaire du  « Bugaled Breizh » n'est pas terminée

L’affaire du « Bugaled Breizh » n’est pas terminée

J’ai véritablement aimé ce livre car il se découvre en fonction de ses envies : linéairement, du début à la fin. Ou en piochant dans les chapitres, en fonction des affaires qui vous interpellent particulièrement.

J’aime aussi la construction de chaque chapitre qui se découvre comme un « mini-roman », plantant rapidement et habilement le décor avant d’entrer avec détails, force d’archives et clarté dans le sujet.

J’aime particulièrement l’idée que ce livre va encore plus loin que l’émission du même nom (chaque après-midi de 15 à 16 heures sur France Inter) en proposant pour chaque affaire un témoignage inédit apportant un éclairage différent (et toujours passionnant) sur les faits relatés avec la précision journalistique si passionnante. Une manière inédite, actuelle et vivante de revisiter l’histoire, avec le recul nécessaire propice à la réflexion.

 

Personnage atypique et énigmatique, le juge Renaud est le premier magistrat assassiné depuis la période si sombre de  l'Occupation

Personnage atypique et énigmatique, le juge Renaud est le premier magistrat assassiné depuis la période si sombre de l’Occupation

Un avant goût du livre…

C’est donc avec la sensation d’embarquer dans une machine à voyager dans le temps que j’ai savouré ce très bon livre « Affaires sensibles : 40 ans d’histoires qui ont secoué la France », tranquillement installé au bord de la piscine. Et j’ai adoré cette sensation de me cultiver tout en me reposant !

Retrouvant (ou découvrant) avec passion, étonnement et intérêt les plus grandes affaires de ces quarante dernières années en France.

L'affaire OM-VA a fait trembler le monde du ballon rond dans les années 90

L’affaire OM-VA a fait trembler le monde du ballon rond dans les années 90

Du naufrage en Manche du petit chalutier breton le «  Bugaled Breizh » fauché par un sous-marin nucléaire. Un drame qui a coûté la vie à cinq marins le 15 janvier 2004. Une affaire qui, malgré son ultime ( ?) non lieu en mai dernier à Rennes, reste toujours extrêmement trouble.

A l’assassinat jamais résolu du juge Renaud à Lyon le 3 juillet 1975. Une mort qui, quarante ans après, comporte encore de très nombreuses parts d’ombres.

En passant par la folie meurtrière de Jean-Claude Romand. Cet homme tellement complexe qui, pendant 18 ans, s’était inventé une autre vie en s’imaginant grand médecin dans l’humanitaire avant, acculé par ses mensonges, de tuer sa femme et ses enfants en 1993.

L'énorme coup de bluff de Roman Gary

L’énorme coup de bluff de Roman Gary

Ou la complexe et interminable affaire OM-VA qui a secoué le monde du ballon rond pendant de longs mois, entraînant par la même occasion la chute de Bernard Tapie.

Ou encore l’étonnante, l’incroyable même supercherie de l’auteur français Roman Gary qui a obtenu deux fois le prestigieux Prix Goncourt (alors que c’est normalement impossible) : une première fois en 1956 sous son pseudonyme courant de Romain Gary, pour « Les Racines du ciel », puis une seconde fois, sous le nom d’Émile Ajar, en 1975, pour « La Vie devant soi ». Un joli et énorme pied de nez à l’Institution, car ce n’est qu’à sa mort en 1980 que la supercherie a enfin été révélée !

Faits divers, affaires sombres, affaires plus rocambolesques, affaires politiques, c’est notre société vibrante et complexe qui nous saute au visage dans cet excellent livre à découvrir cet été !

 

L’auteur en quelques mots…

L'auteur, Fabrice Drouelle

L’auteur, Fabrice Drouelle

Fabrice Drouelle est journaliste à France Inter.

Rédacteur en chef adjoint et producteur de l’émission «Affaires sensibles», il a, depuis dix ans, présenté successivement les journaux de 8 heures et de 13 heures, la revue de presse, le 13-14 et le 7-9 du week-end.

 

Infos pratiques

« Affaires sensibles : 40 ans d’histoires qui ont secoué la France »Unknown

Fabrice Drouelle

Paru en mai 2015 aux éd. Robert Laffont

264 pages

Dimensions : 15,3 cm x 24 cm

Prix : 12,99 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

« la lettre de Queenie », la très belle surprise de l’été

UnknownVoici le roman idéal pour les vacances !

Un roman de détente qui fait du bien, un roman de détente intelligent, décalé, inattendu et très bien écrit !

Bref, « La lettre de Queenie » est une vraie très belle surprise de l’été !

 

Inattendu, totalement inattendu

Avec « La lettre de Queenie » qui vient de paraître aux éditions XO Editions, c’est certain, vous allez vivre un été différent avec un ouvrage vraiment différent.

Et ce très bon livre de Rachel Joyce cultive sa différence de la première à la dernière page… La preuve, l’histoire commence dans un institut de soins palliatifs, un lieu, convenons-en, plus que déroutant…

images

Mais ne fuyez pas à cause de cette entrée en matière déroutante (surtout en vacances) car vous manqueriez un roman passionnant sur l’amour, les souvenirs, les destins qui se croisent, la vie qui joue des tours, mais aussi la douleur, la peur de la mort, l’acceptation de la fin… Le tout, magnifiquement écrit dans la détente et la finesse par l’auteure, Rachel Joyce.

Et j’ai particulièrement aimé cette histoire ponctué de « et si ? », « et si seulement ? ». Une histoire forte où l’histoire d’amour banale de deux êtres vire à la tragédie parce qu’ils n’ont jamais su se trouver à temps.

 

Une lettre en forme de suiteimages2

« La lettre de Queenie » fait écho (et même suite) à l’excellent autre ouvrage de Rachel Joyce (paru à l’automne 2013), « La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry ».

Mais pas de panique, même si vous n’avez pas lu ce premier roman, il est très facile d’entrer dans « La lettre de Queenie ». La seule chose étant de garder dans un coin de sa tête que Queenie a déjà envoyé une première lettre à Harold, lui annonçant qu’elle était à la fin de sa vie et souhaitait le revoir. Hésitant, Harold, l’être aimé et sublimé par vingt années d’absence, partait à pied à travers la campagne écossaise puis anglaise pour retrouver le chemin de ses souvenirs perdus.

Dans ce deuxième tome qui ne dit pas officiellement son nom, Queenie envoie donc une deuxième lettre d’appel à Harold, lui annonçant qu’elle ne veut pas mourir avant de l’avoir revu.

Unknown2Et tout le suspense de ce deuxième ouvrage est d’espérer que Queenie s’accroche aux derniers souffles de vie qui l’animent pour revoir Harold.

« La lettre de Queenie » répond donc en miroir à « La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry », en nous offrant, cette fois-ci, le regard de Queenie, ses souvenirs de vie, ses peurs, ses joies, ses attentes, ses déceptions amoureuses. Une introspection magnifique et tendre, sans mensonge ni faux-semblant… Un retour en arrière puissant, amplifié par la perspective d’une vie qui s’achève.

Et cette chronique d’une vie ordinaire et tellement forte à la fois est magnifique, bouleversante, tendre et étonnement belle.

 

Un avant goût de l’histoire…Unknown3

Vingt ans… Vingt ans qu’ils se sont séparés… Et il suffit d’une lettre de Queenie à Harold pour qu’il parte à pied la retrouver…

Remontant l’un et l’autre le fil de leur histoire…

Magnifique, tout simplement.

 

L’auteure en quelques mots

L'auteure, Rachel Joyce

L’auteure, Rachel Joyce

Rachel Joyce vit en Angleterre, dans une ferme du Gloucestershire, avec sa famille.

Elle a été pendant plus de vingt ans scénariste pour la radio, le théâtre et la télévision, et comédienne de théâtre, récompensée par de nombreux prix

 

Infos pratiques

« La lettre de Queenie »

Rachel Joyceimages3

Traduction de Béatrice Shalit

Paru en juin 2015 aux éd. XO Editions

347 pages

Dimensions : 15,5 cm x 24 cm

Prix : 19,90 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Et si on se libérait de toutes les émotions négatives ?

Unknown2Nous sommes tous, régulièrement, soumis à des émotions négatives qui nous polluent la vie : la peur, la frustration, l’anxiété, la colère, la rage, la rancoeur, la culpabilité, la jalousie, la honte…

Ces émotions font partie de la vie. Alors, très souvent, nous sommes tentés de refouler ces émotions, croyant ainsi les gérer. Erreur… Car il est impossible de refouler de telles émotions si puissantes. Pire, plus elles sont refoulées, plus elles auront tendance à revenir encore plus fortes.

Alors, comment faire ? Et bien la solution pour aller mieux est d’apprendre à vivre avec ses émotions négatives. De comprendre qu’elles font partie de tous les êtres humains. De les comprendre pour mieux les apprivoiser et ainsi les gérer.

Et oui, le bonheur passe par l’acceptation de nos émotions négatives. Et voici comment nous aider à atteindre cette plénitude.Unknown4

 

Identifier ses émotions négatives

Le commencement de l’acceptation des émotions négatives passe par une écoute de soi, pour ainsi repérer et identifier de quelle(s) émotion(s) il s’agit.

Un exemple : vous vivez une séparation amoureuse difficile ? Colère, rage, rancoeur, tristesse, culpabilité se mêlent souvent. Et chercher à les identifier, c’est déjà un premier pas vers l’acceptation de sa fragilité, c’est un premier pas pour décider d’aller mieux, c’est un premier pas pour faire un bilan et ainsi mieux rebondir.

Un autre exemple : vous avec un entretien très important et vous vous sentez en situation de faiblesse. Anxiété et peur se mêlent souvent. Identifier ces émotions permet de faire le point et de positiver tout ce qui peut l’être pour attaquer avec optimisme ce rendez-vous.

Unknown3En effet, chaque émotion a une fonction. Une fonction nécessaire pour nous aider à affronter des moments difficiles. Le stress ou la peur avant un examen sont donc des sentiments nécessaires pour nous préparer psychologiquement à cette « épreuve », pour nous mettre en condition. Cette peur n’est donc pas négative, mais nécessaire. Encore faut-il l’apprivoiser pour ne pas qu’elle déborde et prenne le dessus en nous inhibant totalement.

Les émotions sont le signe de notre fragilité. Les accepter permet donc de mieux nous connaître.images

C’est le cas par exemple avec la jalousie. La personne jalouse est fragile, tellement fragile qu’elle « enferme » psychologiquement l’autre (souvent inconsciemment) pour ne pas le perdre. Pourtant, le jaloux ou la jalouse n’est pas heureux, ressentant souvent de la peur, de la honte, de l’anxiété, de la culpabilité et de la tristesse. Dévalorisant l’autre, la jalousie touche ainsi sa propre estime de soi en se dévalorisant. Le comprendre et l’accepter permet donc d’avancer et de travailler sur soi.

 

Ecouter puis calmer ses émotions négatives

Unknown5Vous l’avez compris, refouler ses émotions négatives sans les écouter ne calme qu’à très court terme. Mais pour avancer dans notre quête personnel du bonheur et de la plénitude, il est préférable d’identifier et d’écouter ses émotions négatives pour mieux les comprendre et se comprendre.

Ensuite, il est essentiel de les gérer pour ne pas se laisser emporter par cette déferlante d’émotions négatives. Comment ?

Par la respiration, pour se calmer tranquillement.images2

L’une des techniques très simples de sophrologie est de se mettre dans sa bulle, en écoutant sa respiration. Puis de chercher à s’apaiser en ralentissant sa respiration.

Comment ? C’est très simple en fait. En inspirant pendant 5 secondes puis en expirant pendant 5 secondes, et recommencer en inspirant pendant 5 secondes, puis expirant pendant 5 secondes… Ainsi de suite pendant deux minutes. Votre respiration va se calmer, votre corps se détendre, vous allez reprendre la main sur vos émotions et pouvoir diminuer votre charge émotionnelle pour commencer à réfléchir plus sereinement.

 

Parler de ses émotions négatives

Unknown6Garder pour soi ses émotions négatives équivaut à les refouler. Il est donc essentiel de mettre des mots sur ses émotions pour ainsi s’en décharger.

A qui en parler ? A une personne de confiance qui saura vous aider, par son écoute, à libérer votre parole : un parent, un ami, un médecin de famille, un sophrologue, un psy, un prêtre, un journal intime, un blog… Tout est possible.

 

Comprendre ce qui se cache derrière ses émotions négatives

Enfin, pour aller mieux, il est indispensable de comprendre ce que cache nos émotions négatives pour avancer.images4

Le stress cache une fragilité. La question est donc de savoir pourquoi ? Ai-je assez travaillé ? Suis-je prêt ? Ai-je assez dormi ?

La rancoeur cache une déception. Pourquoi ? Que s’est-il passé ? Ai-je ma part de tort ? Si oui, comment y remédier ?

La colère cache souvent un manque d’assurance. Comment puis-je y remédier pour ainsi plus me faire respecter ?…

Bien sûr, chaque émotion négative a son histoire propre. Mais ce travail de compréhension permet de nous donner des clefs pour avancer de façon concrète et positive.

 

Pour aller plus loin avec un livre

UnknownL’envie de faire cet article est venue après la lecture du très bon livre paru chez Larousse Poche, « Se libérer des émotions négatives ».

Un livre très clair et très facile à lire pour mieux comprendre et apprivoiser ses émotions négatives.

En effet, dès les premières pages de cet ouvrage pratique, nous comprenons que les émotions (négatives et positives) font partie de la vie, elles sont même la vie, faisant de nous des êtres doués de conscience et de réflexion. Et trop souvent, nous cherchons à dompter nos émotions en les refoulant sans les comprendre, voulant maîtriser ce qui ne se maîtrise pas. Alors que le fil conducteur de ce livre est très différent, nous expliquant (avec force de détails passionnants et révélateurs) qu’il ne faut pas chercher à gérer et maîtriser ses émotions négatives, mais bien plus à les apprivoiser pour s’en libérer et vivre mieux.Unknown78

Et j’ai particulièrement aimé cet ouvrage car il va plus loin, montrant à quel point la société, notre éducation, nos rencontres nous ont appris (et contraint) à mettre un couvercle sur certaines émotions pourtant totalement humaines : la pudeur et la honte par exemple.

Apprivoiser ses émotions, c’est donc aussi un travail très personnel sur son histoire propre, parfois aussi sur l’histoire de sa propre famille.

Ce livre nous permet aussi d’apprendre à ne pas nous laisser envahir par les émotions négatives des autres. Car ce travail est très personnel. Tout en les aidant, par l’écoute. Avec une partie passionnante sur les enfants en les aidant à apprivoiser leurs propres émotions.

J’ai aussi particulièrement aimé le chapitre intéressant sur les émotions négatives au travail, qui ont souvent tendance à nous ensevelir pour mieux rejaillir sur toute notre vie.

Unknown

Enfin, l’auteure, Latifa Gallo, aborde avec tact les cas où il nécessaire d’envisager une aider extérieure, psychothérapie entre autre.

Bref, c’est un très bon livre que je vous recommande, tant il s’adapte à chacun d’entre-nous. Un livre qui fait du bien, vraiment du bien !

 

L’auteure en quelques mots

L'auteure

L’auteure

Latifa Gallo est coach certifiée et sophrologue depuis 20 ans. Experte en intelligence émotionnelle, gestion du stress et estime de soi, elle exerce son activité en cabinet auprès de particuliers. Elle est aussi spécialiste du bien-être au travail.

 

Infos pratiques

« Se libérer des émotions négatives »

Latifa Gallo

imagesParu en mai 2015 aux éd. Larousse Poche

224 pages

Prix : 6,90 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

« La regrettable importance de la beauté »… Tout est dit, ou presque !

Unknown3Oui, « La regrettable importance de la beauté  » est un beau roman… Pardon, une belle histoire… Non plus, une truculente histoire sur le beau et les belles. C’est surtout un livre drôlissime et incisif à la fois qui pose la question de qu’est-ce que le beau. Mais sans chichi, l’air de rien. Et pourtant, entre le soignes de ce roman bien écrit, frais et distrayant, se cache une réflexion profonde, passionnante et originale sur cet idéal de beauté que nous vans tous en nous et qui guide (ou freine) nos pas.

Oui, « La regrettable importance de la beauté  » porte donc merveilleusement son nom ! Car chacun de nous calquons (volontairement ou non d’ailleurs) nos première impressions sur l’autre en se basant toujours (ou presque) sur son aspect, sur ce que nous estimons chacun comme être beau ou belle, sans aller chercher plus loin.

C’est donc avec fraîcheur, malice et surtout profondeur que l’auteur, Amanda Filipacchi, nous emmène au côté d’une bande de cinq amis, bien sous tous rapports… Bien, si bien… Non. Lorsque l’on gratte un peu, chacun à ses peurs, ses craintes, un regard souvent acéré sur le monde et sur sa propre apparence, même posthume !

« La regrettable importance de la beauté  » est donc un roman truculent, drôle, savoureux, mais aussi clairvoyant, incisif et salvateur. Un roman pour ouvrir les yeux sans se torturer les méninges. Bref, un excellent roman impertinent de vacances !

 

L’histoire en quelques mots…

C'est à New York, la ville où la quête de la beauté fait rage, que se déroule ce roman

C’est à New-York, la ville où la quête de la beauté fait rage, que se déroule ce roman

Dès les premières pages de ce livre « La regrettable importance de la beauté « , l’auteur nous plonge au coeur du sujet, de son beau sujet, en nous emmenant avec Barbara chez un nouveau psy.

Et d’entrée de jeu, la surprise est au rendez-vous puisque Barbara, la sublime Barbara Colby dont la seule vue fait tourner toutes les têtes, souffre en silence, condamnée à se taire, à se cacher et s’enlaidir parce que trop belle. Car pour Barbara, la liberté de mouvements, la liberté d’être, la liberté d’être aimé ou pas, la liberté de ne pas faire souffrir l’autre, la liberté tout simplement passent par sa beauté. Alors que tant de personnes cherchent à toux prix (au propre comme au figuré) à gagner un peu de beauté avec un coup de soleil dans les cheveux, un coup de rabot sur le nez ou un coup de sport pour les fessiers, Barbara ne cherche qu’à s’enlaidir pour enfin exister. C’est le monde à l’envers ! Un monde renversé et renversant qui guide tous les chapitres, nous happant littéralement dans une histoire cocasse à souhait !

Et en pendant des faits et gestes de la belle Barbara, lui répond comme un écho tout aussi désespéré celui de Lily, son amie Lily, musicienne douée mais au physique terriblement ingrat. Une jeune amoureuse paumée dans un corps qu’elle n’aime pas et qui pourtant rêve d’être aimée.

imagesDes amis comme Lily, on en découvre d’autres tous plus truculents et farfelus : la fameuse bande qui se baptise avec dérision (et un poil de sérieux aussi) « Les chevaliers de la création ». Et tous les autres, tous ces personnages qui passent t repassent dans les chapitres, tous plus allumés et fragilisés par la vie.

Au côté de Lily, la musicienne en quête d’amour qui cherche désespérément un regard, un petit regard des autres. Il y a aussi le drôlissime Georgia, un écrivain quelque peu paranoïaque et imprévisible. Ainsi que Pénélope, l’artiste ratée, la femme traumatisée qui ne s’est jamais remise d’un enlèvement (il y a de quoi tout de même). Et Jack, le policier qui lui a sauvé la vie. Le brave flic qui a donné sa vie pour elle, restant handicapé depuis. Il y a encore Peter, amoureux fou de la belle Barbara. Sans oublier le souvenir pesant de Gabriel qui plane sur Barbara. Gabriel l’ami, devenu l’amoureux qui n’a pas supporté de ne pas être aimé en retour pas sa belle et a fini par se suicider, mais lui envoie des lettres étranges d’outre-tombe.

Ajoutez à cette « joyeuse » galerie de portrait un secret, des lettres de morts, un portier fou et insultant, et vous avez un livre joyeux, moderne, irrévérencieux et frais à la fois. Une vraie bonne surprise de l’été ! Délicieux comme un glace savourée au soleil.

 

L’auteure en quelques mots… 

L'auteure

L’auteure

Amanda Filipacchi est née à Paris en 1967 et vit à Manhattan depuis l’âge de dix-sept ans.

Elle est la fille du patron de presse Daniel Filipacchi et du mannequin Sondra Peterson.

 

Infos pratiques

« La regrettable importance de la beauté »

Unknown2De Amanda Filipacchi

Traduit par Marie-Hélène Dumas

Paru en mai 2015 aux éd. XO Editions

313 pages

Dimensions : 15,5 cm x 24 cm

Prix : 19,90 euros.

Unknown

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl