Mon bébé n’aura pas la tête plate

u3Sur le dos, sur le ventre, sur le côté… Chaque décennie a eu sa position pour coucher bébé.

Dans les années 1970, les pédiatres recommandaient d’ailleurs de coucher les bébés uniquement sur le ventre. Et il a fallu près de vingt ans pour se rendre compte que cette position était directement en rapport avec l’augmentation affolante des morts subites chez le nourrisson. L’abandon de cette préconisation a tout de même permis une spectaculaire chute du nombre de décès. Une victoire éclatante pour une médecine qui semblait pourtant avoir oublié qu’elle était à l’origine du drame…

Aujourd’hui, pour éviter ces risques, une nouvelle règle est imposée aux parents : le coucher uniquement sur le dos et ceci dès la naissance.

Pourtant, il est clairement admis que coucher un nourrisson sur le dos est dangereux pour le phénomène dit de tête plate.u2

 

Pour mieux comprendre ce phénomène 

Le phénomène de plagiocéphalie (ou plus simplement de tête plate) est assez simple à comprendre : la tête d’un nourrisson étant malléable, celle-ci peut s’aplatir à force de reposer toujours sur la même partie (l’arrière de la tête).

Comment ? A cause de la pression que la position du coucher sur le dos exerce sur l’arrière-crâne du nouveau-né.

Certes, tous les nourrissons qui dorment sur le dos ne sont fort heureusement pas concernés. Mais, entre 1995 et 2010, le pourcentage d’enfants présentant un aplatissement de l’arrière de la tête est passé de 5 à 30 %.

u4Et les conséquences de ces déformations crâniennes ne sont pas seulement inesthétiques…

Les plagiocéphalies positionnelles sévères pouvant engendrer, à plus ou moins long terme, des problèmes sérieux de vue, de dents, d’oreille (équilibre, otites…), de dos (particulièrement de scoliose), mais aussi, parfois, des troubles de la motricité fine ou de la concentration ayant une répercussion sur les premières années de scolarité.

 

Comment prévenir les plagiocéphalies ?

En réagissant très vite, même à la maternité, dès que les premiers symptômes de « tête plate » apparaissent. Il est en effet fortement conseillé d’intervenir avant les deux premiers mois de bébé.

Sans tomber dans la psychose, il est donc important de consulter son médecin traitant ou son pédiatre pour un simple dépistage ou une inquiétude. Et n’hésitez pas à prendre un second avis médical au besoin.U5

Ensuite, il est conseillé de faire dormir bébé en faisant attention au positionnement de sa tête : non pas l’arrière du crâne posée sur le matelas, mais plutôt la tête tournée sur le côté. L’idée étant de faire dormir l’enfant une fois la tête tournée à droite, puis une autre fois tournée à gauche.

 

Des gestes simples

Pour prévenir ou traiter le phénomène de tête plate, il est donc possible de mettre en place toute une série de gestes simples, particulièrement pendant le sommeil de bébé :

  • Unknownl’aider à tourner sa tête en lui tournant délicatement (une tétée sur deux, ou un jour sur deux, c’est au choix)
  • changer le sens du coucher de bébé, surtout si vous sentez qu’il a une préférence à tourner la tête plutôt d’un côté
  • l’encourager à changer lui même la position de sa tête en bougeant dans son berceau la place du mobile lumineux ou musical
  • ne pas le laisser trop longtemps dans son cosy où la forme de coque limite la position de la tête
  • préférer l’écharpe de portage au porte-bébé
  • éviter le cale-bébé dorsal ou le matelas « cocoonant », qui maintiennent la tête de l’enfant toujours dans la même position
  • mettre régulièrement (sous surveillance) bébé sur le ventre lorsqu’il est réveillé
  • envisager (après avis médical) quelques séances chez le kiné ou l’ostéopathe

U11

Pour aller plus loin avec un livre

« Mon bébé n’aura pas la tête plate », c’est aussi un livre passionnant qui vient de sortir aux éditions Albin Michel.

Et ce livre est un véritable cri de deux médecins contre la plagiocéphalie. L’idée centrale de cet ouvrage très clair et didactique étant de sensibiliser les professionnels de santé (mais aussi les parents) à détecter au plus tôt le phénomène de tête plate et à agir au plus vite pour le traiter.

Le livre

Le livre

Et on comprend rapidement dans ce livre qui porte si bien son nom, « Mon bébé n’aura pas la tête plate », qu’il faudrait d’urgence en France organiser un vrai et méthodique dépistage de la plagiocéphalie. En apprenant, d’abord aux médecins, aux sages-femmes et aux soignants qui gravitent autour de la maternité et la petite enfance, à observer avec soin le crâne de bébé, à suivre avec un grand sérieux son développement pour en détecter et mesurer une éventuelle déformation.

Bref, ce que réclame ces deux médecins, c’est une vraie et urgente politique de prévention efficace contre le phénomène de tête plate dans notre pays, avec un traitement réparateur le plus précoce possible.

Du bon sens médical qui fait encore trop souvent défaut en matière de plagiocéphalie !

 

Les auteurs en quelques mots

u7Bernadette de Gasquet est médecin, spécialiste de la préparation à la naissance et de l’accompagnement post-accouchement. Elle est l’auteure de Bien-être et maternité (Albin Michel, 2009). Fondatrice de l’institut de Gasquet, centre de formation à Paris, elle a formé 80% des maternités en France.

Thierry Marck est pédiatre, ancien externe des Hôpitaux de Paris. Il est l’auteur de Bébé pratique (Auzou 2002 et Marabout 2014) et fondateur du site bébésante.fr. Il est spécialiste de la plagiocéphalie et anime à Paris des ateliers jeunes parents et des formations sur le sujet auprès des professionnels de santé.

 

Infos pratiques

« Mon bébé n’aura pas la tête plate »U8

Sous titre : Prévenir et traiter la plagiocéphalie

Dr Bernadette de Gasquet et Dr Thierry Marck

Paru en mai 20215 aux éd. Albin Michel

220 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 20 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Mon bébé n’aura pas la tête plate

  1. Dans ce livre sur la tête plate, les médecins en question préconisent l’usage du youpala pour éviter que BB ne soit couché sur la tête. C’est une grave erreur car si BB ne se meut pas sur le sol en faisant des mouvements de rouler/bouler, de ramper, de 4 pattes, pour ensuite, se redresser et marcher, il n’aura pas la tête plate mais elle sera vide, car il n’aura pas développé ses connexions neuronales en bougeant tant et plus et ne prenant conscience de l’unité de son corps.
    Il gardera ses réflexes archaïques, et sera instable, pas concentré, incapable de satisfaire par lui même ses besoins puisque même pour se déplacer, il a besoin d’un youpala!
    Quelle erreur de conseiller ce gadget débile! Dangereux et inutile!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s