Le bleu, grande couleur de l’été

Cet été, plein feu sur les couleurs vives et lumineuses !

Il fait beau, il fait chaud, l’ambiance est joyeuse et l’humeur lumineuse. Alors on l’affiche en se parant de couleurs ultra lumineuses et follement joyeuses !

Voici donc, juste pour vous, une série d’articles pour tout savoir sur les couleurs à porter cet été et ainsi illuminer les belles journées ensoleillées !

 

LE BLEU

Le bleu s'impose cet été (de gauche à droite : Elie Saab, J.Mendel, Miu Miu)

Le bleu s’impose cet été (de gauche à droite : Elie Saab, J.Mendel, Miu Miu)

Le bleu est la couleur océanique par excellence. Se la jouant sur tous les tons, sur tous les dégradés, sur toutes les luminosités, le bleu est tantôt bleu lavande, tantôt bleu ciel, ou encore bleu nuit, bleu turquoise, bleu layette, bleu canard…

Et c’est justement, ce dernier, le somptueux bleu canard, qui s’impose cet été !

J’adore le bleu canard, une merveilleuse et magnifique couleur, divine pour sa force, sa sensualité, son intensité, son côté presque énigmatique et son originalité.

Tirant très légèrement sur le vert et sur le turquoise, le bleu canard à la couleur extraordinaire des plumes de paon et des plumes de canard.

Vêtement, sac, chaussures... Le bleu canard se décline à l'infini !

Vêtements, sacs, chaussures… Le bleu canard se décline à l’infini !

 

Comment le porter ?

Cet été, pour toutes les grandes couleurs tendances, nous avons le choix (et c’est une excellente nouvelle) : de jouer la carte de la couleur en intégralité, ou de jouer l’agile et judicieux mariage des couleurs. A chacun son goût, son style, son envie du moment !

Le bleu canard est donc magnifique et terriblement sensuel porté en intégralité pour un été pétillant, lumineux, étonnant et joyeux. Se jouant de la lumière, le bleu canard vous donnera un look enivrant et totalement différent, particulièrement si vous jouez avec les matières.

La Fashion Week s'est mise au bleu canard (Valentino)

La Fashion Week affiche le bleu canard (Valentino)

Le bleu canard est magnifique aussi marié avec une petite ceinture noire pour rehausser une jolie tenue comme une petite robe ou un pantalon. Ou un joli et chaud camel. J’aime aussi son association de toute la gamme chromatique des autres bleus.

En robes, vestes manteaux, petits pulls, sacs, chaussures, le bleu canard se décline à l’infini… A vous de jouez maintenant pour cultiver votre côté légèrement extravagant et unique !

 

Et les autres bleus de l’été ?

Marier différents bleus pour un joli résultat (Benneton)

Mariez différents bleus pour un joli résultat (Benneton)

Même si le bleu canard s’impose cet été, le bleu est toujours très présent sous le soleil des vacances.

On peut donc retrouver le bleu sous différentes formes : en bleu turquoise pour celles qui ont envie de se la jouer bohème chic. En bleu aquamarine pour les romantiques. Ou encore en bleu indigo pour rester tout en chic et en sobriété.

Et bien sûr le bleu layette qui, lui aussi, sera très présent sur les plages cet été. Une jolie façon de jouer la carte de la douceur, du romantisme et de cultiver votre côté fleur bleue.

 

Somptueux lorsqu'il est magnifié par Giogio Armani

Somptueux lorsqu’il est magnifié par Giogio Armani

 

Le bleu layette, qui rappelle tant l'enfance, est l'autre bleu qui s'impose cet été (de g. à dr. : Elie Saab, Paul Smith, Fendi)

Le bleu layette, qui rappelle tant l’enfance, est l’autre bleu qui s’impose cet été (de g. à dr. : Elie Saab, Paul Smith, Fendi)

 

Une magnifique association de Miuccia Prada

Une magnifique association de Miuccia Prada

 

Cultivez votre côté sirène à l'image de Kate Middleton

Cultivez votre côté sirène à l’image de Kate Middleton

 

Bérénice Bejo somptueuse dans cette robe tout en broderie bleu canard (Elie Saab)

Bérénice Bejo somptueuse dans cette robe tout en broderie bleu canard (Elie Saab)

 

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

 

 

 

 

Le lilas, grande couleur de l’été

Cet été, plein feu sur les couleurs vives et lumineuses !

Il fait beau, il fait chaud, l’ambiance est joyeuse et l’humeur lumineuse. Alors on l’affiche en se parant de couleurs ultra lumineuses et follement joyeuses !

Voici donc, juste pour vous, une série d’articles pour tout savoir sur les couleurs à porter cet été et ainsi illuminer les belles journées ensoleillées !

 

LE LILAS

Chic, raffiné, working girl ou bohème, le lilas a tout pour plaire (de gauche à droite : Balenciaga, Sportmax, Lacoste)

Chic, raffiné, working girl ou bohème, le lilas a tout pour plaire (de gauche à droite : Balenciaga, Sportmax, Lacoste)

Longtemps considéré (à tort) comme fade et un peu trop sage, le lilas bouleverse la donne cet été en s’imposant comme l’une des grandes couleurs  tendances !

Et c’est une très bonne nouvelle car le lilas casse les codes du rose un peu trop traditionnel et déjà vu. C’est aussi une couleur sensuelle, très féminine et complètement florale. Le lilas a donc tout pour plaire, permettant de mettre en avant votre côté romantique, fleur bleue ou totalement avant gardiste, en fonction de vos associations et des matières.

Déjà très présent sur les podiums, le lilas cultive cet été son look bohème mais aussi, et c’est une nouveauté, un côté plus working girl décontractée et osant la différence. Et ça, j’achète !

Le lila est mgnifique avec la couleur camel (défilé Burberry Prorsum)

Le lilas est mgnifique avec la couleur camel (défilé Burberry Prorsum)

 

Comment le porter ? 

Avec le lilas, il est possible de tout faire.

Afficher son côté bohème et naturel en jouant sur la palette de lilas. Ou le marier à des teints proches comme le rose léger, le mauve, le violine, le fushia… Bref, tout est permis, tant cette couleur a l’art de se marier avec (presque) tout !

Bien sûr, jouer sur les matières pour illuminer votre choix du lilas.

Un très joli style bohème et romantique tout droit sorti des années 70 (Ba&sh)

Un très joli style bohème et romantique tout droit sorti des années 70 (Ba&sh)

Miser sur la douceur et le romantique en mariant le lilas à des coloris pastel ou des teintes classiques. Le lilas est par exemple magnifique en association avec un lilas plus foncé, un blanc éclatant ou un camel chaud et sensuel.

Casser les codes et faire pétiller votre look en le mariant avec des couleurs pétillantes et franches, voire froides : le bleu, le vert, le violet…

Ou réchauffer le lilas avec de jolies couleurs chaudes comme l’orange, l’abricot, le jaune, le vieux rose…

De jolis mariages pour un look doux et vitaminé à la fois.

 

Réchauffer le lilas avec une couleur très chaude comme ce somptueux orange abricot (Tke Kooples)

Réchauffer le lilas avec une couleur très chaude comme ce somptueux orange abricot (Tke Kooples)

 

Et pourquoi ne pas rehausser le lilas avec un joli myosotis (Georges Chakra)

Et pourquoi ne pas rehausser le lilas avec un joli myosotis (Georges Chakra)

 

Un magnifique monokini au crochet de la marque italienne  Etsy

Un magnifique monokini au crochet de la marque italienne Etsy

 

Libre à vous de vous inspirer de la nature...

Libre à vous de vous inspirer des associations de couleurs proposées par la nature…

 

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Le blanc, grande couleur de l’été

Cet été, plein feu sur les couleurs vives et lumineuses !

Il fait beau, il fait chaud, l’ambiance est joyeuse et l’humeur lumineuse. Alors on l’affiche en se parant de couleurs ultra lumineuses et follement joyeuses !

Voici donc, juste pour vous, une série d’articles pour tout savoir sur les couleurs à porter cet été et ainsi illuminer les belles journées ensoleillées !

 

LE BLANC

Qu’il soit romantique chez Chloé, sportswear avec Jacquemus ou sophistiqué à la Michael Kors, le blanc est magnifique (de gauche à droite : Jacquemus, Michael Kors, Chloé)

Romantique, sportswear ou sophistiqué, le blanc est toujours magnifique (de gauche à droite : Jacquemus, Michael Kors, Chloé)

J’adore le blanc car c’est une couleur intemporelle qui est à la mode chaque saison. C’est vrai, bien sûr, mais c’est vrai aussi que le blanc est plus que jamais présent cet été !

Lumineux, éclatant, lumineux, le blanc est la couleur de la pureté. Une couleur qui a surtout l’art de vous rendre chic dans n’importe quelle tenue. Et c’est très pratique pour une soirée habillée qui se décide à l’improviste !

Mais cet été, la grande nouveauté, c’est que le blanc se porte de la tête au pied, en version intégrale, s’affranchissant des autres couleurs pour devenir unique, indispensable et frais à souhait. Une façon idéale de vous donner bonne mine en mettant en valeur le teint hâlé par le soleil !

Chic et minimaliste, Kristen Stewart est juste parfaite dans cette jolie petite robe Chanel

Chic et minimaliste, Kristen Stewart est juste parfaite dans cette jolie petite robe Chanel

Personnellement, c’est romantique et raffinée que j’adore le blanc avec de jolies dentelles pour jouer avec des rayons du soleil.

Tantôt romantique, tantôt glam, tantôt chic, tantôt baroudeuse, le blanc intégral va faire fureur pour illuminer encore un peu plus la belle saison 2015 !

 

Comment porter le blanc ?

Pas question de jouer sur les nuances de blanc puisque le blanc est unique…

Robe blanche Louis Vuitton romantique à souhait

Robe blanche Louis Vuitton romantique à souhait

L’idée est donc de jouer avec les matières, les formes, les accessoires pour donner du mouvement au blanc. Et soyez blanche immaculée jusqu’au bout des pieds avec de jolis petites chaussures blanches elles aussi.

Autre possibilité : la jouer chic et classe avec une petite robe blanche intemporelle mais so cultissime !

Petit coup de coeur enfin, mêler le blanc avec un gris très discret, juste pour la petite différence qui fait… toute la différence justement.

 

La fashion week à Paris a mis en avant cette déferlante éclatante de blanc

La fashion week à Paris a mis en avant cette déferlante éclatante de blanc

 

Jeu de matières pour donner du mouvement au blanc

Jeu de matières pour donner un joli mouvement 

 

Ultra chic avec H&M

Ultra chic avec H&M

 

Rien à redire... Alessandra Ambrosio est magnifique !

Rien à redire… Alessandra Ambrosio est magnifique !

 

En version pantalon, so chic aussi !

En version pantalon, so chic aussi !

 

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Le jaune, grande couleur de l’été

Cet été, plein feu sur les couleurs vives et lumineuses !

Il fait beau, il fait chaud, l’ambiance est joyeuse et l’humeur lumineuse. Alors on l’affiche en se parant de couleurs ultra lumineuses et follement joyeuses !

Voici donc, juste pour vous, une série d’articles pour tout savoir sur les couleurs à porter cet été et ainsi illuminer les belles journées ensoleillées !

 

LE JAUNE

Romantique, chic ou très féminine, le jaune ose tout !  (de gauche à droite : Céline, Chloé, Tod’s)

Romantique, chic ou très féminine, le jaune ose tout !
(de gauche à droite : Céline, Chloé, Tod’s)

Le jaune, c’est la couleur emblématique du soleil par excellence !

Et cet été, le jaune va se le jouer multiple en terrasse, au bord de la piscine, sur les plages, en centre ville ou en soirée.

Tantôt tendre et doux lorsqu’il tire sur le jaune pâle. Tantôt joyeux et pétillant lorsqu’il est plutôt jaune citron. Glam et chaud lorsqu’il devient ocre. Ou très naturel lorsqu’il est jaune sable. Mais aussi légèrement pimenté lorsqu’il est jaune safran. Le jaune est extraordinaire et vraiment multiple !

C’est donc la couleur idéale qui va avec tous les teints, à chacun simplement de trouver son jaune !

 

Léa Seydoux magnifique et glamour à souhait en jaune orangé

Léa Seydoux magnifique et glamour à souhait en jaune orangé

Comment le porter ?

L’idéal est de ne porter que du jaune (en jouant sur l’unicité ou la multiplicité des jaunes) ou de le marier avec du marron, du blanc, du noir ou du crème. C’est l’avantage de cette couleur jaune, elle est tellement lumineuse et joyeuse qu’elle peut tout se permettre !

Alors plus une minute à perdre, on ose la luminosité et on se met au jaune ! Oui, on ose, vous allez être sous le charme.

D’ailleurs, le jaune a déjà envahit les podiums pendant la Fashion Week à Paris. Alors, plus une minute à perdre !

Le jaune peut aussi se la jouer chic et fou à la fois !

Le jaune peut aussi se la jouer chic et fou à la fois !

 

Tout en transparence et en fluidité

Tout en transparence et en fluidité

 

Un côté bohème merveilleusement chic

Un côté bohème merveilleusement chic

 

Un look tout droit sorti des années 70 et pourtant follement tendance !

Un look tout droit sorti des années 70 et pourtant follement tendance !

 

Les créateurs affichent le jaune,  à l'image de Burberry, Pucci, Jacquemus, Gucci (de gauche à droite)

Les créateurs affichent le jaune, à l’image de Burberry, Pucci, Jacquemus, Gucci (de g. à dr.)

 

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Un baume réparateur peaux très sèches à gagner !

UnknownEt hop !! Déjà un nouveau CONCOURS avec EVE MAG !!!
Alors pour gagner ce Baume réparateur peaux très sèches à base de Karité de la marque YVES ROCHER, rien de plus facile :

allez sur la page Facebook de EVE MAG avec le lien

https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Puis :
– Mettez un commentaire sous le post annonçant ce concours
– Un PARTAGE en mode « PUBLIC » de ce concours
– Et UN J’AIME pour vous ABONNER à Eve Magazine


C’est tout !!!!1655869_997535170265032_8088954827056083149_n
Si c’est pas cool tout ça !!!
Tirage au sort le 2 juillet vers 18 h !!!
Bonne chance à toutes et tous !!!

Joséphine, follement belle, follement extraordinaire

Joséphine de Beauharnais et Napoléon Bonaparte

Joséphine de Beauharnais et Napoléon Bonaparte

Souvent la réalité dépasse la fiction… Et c’est bien le cas avec la vie romanesque à souhait de Joséphine, l’Impératrice de France, dont le destin fut si lié à celui de Napoléon Bonaparte.

Et c’est ce personnage incroyable que nous permet de (re)découvrir la dernière biographie sur cette femme à la vie totalement hors du commun : « Joséphine, désir et ambition »). Un livre qui se lit comme un roman exalté et passionné.

Car Joséphine, la belle Joséphine, la grande Joséphine, mérite tous les superlatifs. Extravagante, magnifique, ambitieuse, Joséphine était surtout follement tout. Follement amoureuse de Bonaparte, follement amoureuse de son ascension et de son ambition, follement séductrice, follement infidèle, follement dépensière, follement extravagante, follement passionnée de fleurs, particulièrement les roses, follement éprise de la vie et de ses cadeaux. Follement tout simplement.

De son vrai nom Marie-Josèphe-Rose de Tascher de la Pagerie, Joséphine mérite donc vraiment tous les superlatifs, elle qui naquit en Martinique, avant de devenir courtisane à Paris puis la femme la plus puissante de France. Complétant totalement Napoléon, elle lui apporta son art de la diplomatie, sa connaissance de l’étiquette et ses extravagances qui font d’un règne un règne extraordinaire.

Joséphine, de six l'aînée Napoléon, l'avait totalement séduit

Joséphine, de six ans l’aînée de Napoléon, l’avait totalement séduit

Et puis Joséphine cultivait aussi son mythe. Celui d’une femme extraordinaire, se targuant de posséder une garde robe aussi somptueuse que ses œuvres d’art étaient nombreuses, et des diamants en telle quantité que la boîte à bijoux de Marie-Antoinette avait pâle figure face à la sienne.

 

Un avant-goût du livre…

Tout commence au soir du 1er décembre 1804, la veille du sacre de Napoléon.

A quelques heures de son couronnement, Joséphine est fébrile. Elle sait que sa vie peut totalement basculer dans quelques heures en la cathédrale de Notre-Dame lorsque, devant le Pape, Napoléon posera l’onéreux diadème sur sa tête, faisant d’elle aux yeux du monde, la femme la plus importante de l’Empire.

Et c’est une Joséphine somptueuse qui s’avance devant l’Hôtel. Parée d’une longue robe de satin blanc brodée de fils d’or et coiffée d’un somptueux diadème orné de perles et de mille diamants, elle est l’élégance et la majesté incarnées lorsqu’elle devient Impératrice.

Joséphine lors de son couronnement

Joséphine lors de son couronnement

Et pourtant, rien ne prédestinait cette gamine née en Martinique à vivre un destin aussi incroyable.

Mariée à Joseph de Tascher de la Pagerie, elle met au monde en juin 1763 une petite fille. Et sa vie semble figée si loin de la métropole et des fastes parisiens. Mais c’est sans compter sur la force de vie (de survie même) incroyable de celle qui devint Joséphine, la grande Joséphine, l’intemporelle Joséphine.

« Joséphine, désir et ambition », une biographie romanesque à souhait et pourtant très fidèle à la réalité, qui dévoile une Joséphine envoûtante, étonnante, avant-gardiste, exaltée, exaltante, ambitieuse, mais aussi attachante, fébrile et follement amoureuse.

A découvrir !

 

L’auteur en quelques mots…

L'auteure, Kate Williams

L’auteure, Kate Williams

Diplômée de Queen Mary et d’Oxford, Kate Williams est titulaire d’un doctorat en histoire. Fascinée par le XVIIIe siècle, elle a publié en Angleterre et aux États-Unis des biographies d’Emma Hamilton, dont l’adaptation cinématographique est en production, et de la reine Victoria avant d’écrire Joséphine. Elle enseigne à la Royal Holloway University of London et fait de nombreuses apparitions télévisuelles, notamment sur la BBC, en tant que spécialiste de l’histoire royale.

 

Infos pratiques

Unknown« Joséphine, désir et ambition »

De Kate Williams

Traduit en français par Michel Faure

Parue en mai 2015 aux éd. Robert Laffont

432 pages

Dimensions : 24,2 cm x 15,7 cm

Prix : 23 ,00 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

« Les pourquoi de l’histoire 2 », pour un été curieux et passionnant

UnknownJe dois vous le concéder d’emblée, je suis une grande fan des émissions « Secrets d’histoire » présentées par l’indéboulonnable Stéphane Bern. Alors bien sûr, dans ces conditions, j’avais déjà adoré le premier tome « Les pourquoi de l’histoire » qui offrait un vrai prolongement intéressant des émissions historiques. Et c’est donc avec délectation que j’ai abordé « Les pourquoi de l’histoire 2 » qui, une fois de plus, évoque l’histoire, la grande Histoire du monde et de l’Humanité, par tous ces petits détails croustillants et pourtant si essentiels.

Car oui, les grands événements historiques sont parfois le fruit de petits éléments, de petites anecdotes, souvent incroyables, qui ont bouleversé le sens du monde.

Saviez-vous par exemple que Christophe Colomb sauva son équipage de la famine grâce à une éclipse totale de lune (le 29 février 1504) qu’il fit passer pour une manifestation de colère de Dieu auprès des indigènes jamaïcains ?

Christophe Colomb se "servit" d'une éclipse pour assoir son "aura" auprès des tribus jamaïcaines

Christophe Colomb se « servit » d’une éclipse pour assoir son « influence » auprès des tribus jamaïcaines

Ou que Charles Quint, se sachant malade et en fin de vie, assista quelques semaines avant sa mort à ses propres funérailles pour prier pour lui de son vivant… Etrange, mais révélateur d’un personnage clairvoyant et visionnaire.

Ou encore qu’Abraham Lincoln portait la barbe pour cacher son extrême maigreur, pour vieillir positivement son visage, mais aussi parce qu’une fillette lui avait promis de faire voter ses frères pour lui s’il conservait son aspect barbu. Lincoln ne quittera d’ailleurs pas sa barbe jusqu’à son assassinat le 14 avril 1865.

Louis XV n'a pas été embaumé après sa mort comme le voulait pourtant la tradition royale

Louis XV n’a pas été embaumé après sa mort comme le voulait pourtant la tradition royale

Ou qu’avant d’être notre emblème au moment de la Révolution française, le coq fut d’abord utilisé par les ennemis du royaume de France pour caricaturer son peuple.

Ou encore que le roi Louis XV n’a pas été embaumé, comme le voulait pourtant la coutume, car il souffrait de la petite vérole, très contagieuse à l’époque.

Ou même que c’est pour sceller la réconciliation entre les deux pays (et mettre un terme définitif aux soubresauts de l’après Guerre de Cent Ans) qu’Henri VII épousa Elisabeth d’York (fille d’Edouard IV). Pour l’occasion, une rose Tudor (rouge à coeur blanc) fut créée, elle deviendra l’emblème de l’Angleterre et sera adoptée en 1871 par la nouvelle Fédération anglaise de rugby.

 

J’adore les « pourquoi » !

Quelques semaines avant sa mort, Charles Quint assiste à ses propres funérailles

Quelques semaines avant sa mort, Charles Quint assiste à ses propres funérailles

Depuis que je suis enfant, je me pose toujours une foultitude de questions commençant par « pourquoi… ? »

Alors bien sûr, j’aime ce concept de livre « Les pourquoi de l’histoire 2 » parce qu’il répond simplement, clairement et avec beaucoup de précisions, à de nombreuses questions autour de l’histoire. Des questions souvent très simples mais auxquelles nous n’avons pas forcément la réponse, ou la bonne réponse.

En effet, pourquoi la fleur de lys est le symbole de la monarchie française ?

Pourquoi l’abeille est le symbole choisi par Napoléon pour l’Empire ?

Pourquoi les gardes de la reine d’Angleterre portent un bonnet étonnant en poils d’ours ?

Pourquoi la devise des souverains britanniques est-elle en français ?

Pourquoi dit-on travailler pour des prunes ? Ou travailler pour le roi de Prusse ?

Pourquoi les prêtres catholiques ont, pendant plus de mille ans, pu se marier ?

Lors de son sacre, le manteau de Napoléon était brodé d'abeilles en or

Lors de son sacre, le manteau de Napoléon était brodé d’abeilles en or

Et à toutes ces questions (120 « pourquoi » exactement dans ce tome 2), il y a toujours une raison historique que nous narre avec son brio habituel Stéphane Bern.

Bref, j’aime le concept de ce livre où chaque chapitre est une nouvelle question à laquelle l’auteur répond toujours de façon courte et concise, sur quelques pages, allant à l’essentiel et permettant donc d’entrer très facilement dans ces tous petits moments d’Histoire.

« Les pourquoi de l’histoire 2 », c’est donc un livre qui se picore au gré de ses envies. Qui se commence par la fin, le début ou le milieu, en fonction de ses propres « pourquoi ». Un livre qui se prend, se pose, se reprend, se repose sans soucis. Un livre idéal donc pour se cultiver en vacances entre deux siestes ou deux baignades !

 

L’auteur en quelques mots…

Stéphane Bern, l'auteur

Stéphane Bern, l’auteur

Le classement Top Médias Ifop réalisé pour le JDD a sacré Stéphane Bern animateur préféré des Français.

Emissions de télévisions, radios, presse, livres, tout ce que touche Stéphane Bern se transforme en or. Et c’est avec sa joie de vivre intacte qu’il continue de nous faire partager avec brio sa passion pour l’histoire.

 

Infos pratiques

« Les pourquoi de l’histoire 2 »

Stéphane BernUnknown3

Paru en juin 2015 aux éd. Albin Michel

304 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 19,00 euros

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl