Etonnant Alexandro Jodorowsky

Alexandro Jodorowski

Alexandro Jodorowski

Comédien, scénariste, metteur en scène, réalisateur, auteur de bande dessinée, l’auteur chilien Alexandro Jodorowsky est un personnage fantasque, étonnant et qui, à 86 ans, aime toujours étonner.

Oui Monsieur Jodorowsky, vous être un personnage immense, presque un héros de cinéma tant votre soif de vivre et de vous nourrir de vos expériences est toujours immense.

Tant votre envie de parcourir le monde à la recherche, l’insatiable recherche, de nouvelles émotions est immense.

Tant votre infatigable créativité littéraire est immense.

Tant votre regard si particulier sur le monde est empreint de tendresse, de poésie et de ce petit supplément d’âme qui fait toute la différence.

C’est donc avec délectation que je me suis jetée (en avant première en plus !) sur l’ouvrage « Théâtre sans fin » qui sort début juin chez Albin Michel. Car, comme son nom le laisse deviner, « Théâtre sans fin » compile (ô la merveilleuse idée !) le théâtre complet d’Alexandro Jodorowsky. Sept pièces dont École de ventriloques, Trois vieilles, Un rêve sans fin, Le Gorille, Hypermarché, Zarathoustra

Et ce fut véritablement un délice de se replonger ainsi dans l’œuvre prolifique et si particulière de Jodorowsky. Une délicieuse madeleine de Proust qui, à chaque pièce, m’a rappelée avec émotion de petits moments de bonheur. Bref ce fut savoureux et délectable à souhait !

 

Le théâtre à la sauce Alexandro

A 86 ans, l'auteur chilien semble toujours autant assoiffé de rencontres et de partages

A 86 ans, l’auteur chilien semble toujours autant assoiffé de rencontres et de partages

Depuis toujours, le théâtre est pour Alejandro Jodorowsky une véritable école de la vie, une école pour comprendre la vie, à commencer par sa propre vie familiale tortueuse.

Longtemps acteur avant d’être réalisateur, il cultive en effet un théâtre d’avant-garde, novateur, passionnant, inspirant et inspiré, à l’image de la somptueuse pièce Le Gorille, monologue tiré de Communication à une académie de Kafka.

Pour celui qui a fondé avec Arrabal l’idée du « théâtre panique », il est essentiel de parvenir à représenter un théâtre apte à créer un affrontement avec soi-même.

« Au moment d’écrire, je me suis toujours posé la question suivante (ndlr : explique-t-il) qu’ai-je à dire, comme dernières paroles ? Les réponses qui me sont venues ont toutes à voir avec cet éternel recommencement… Le théâtre authentique aborde en effet nos grandes interrogations et les conduit vers une catharsis positive. Ce théâtre veut résoudre le dilemme originel de l’être humain, son incertitude, sa faiblesse et ses terreurs fondamentales afin que, portés à la conscience, ils deviennent certitude, assurance, force et compassion ». Tout est dit !

 

Unknown3Infos pratiques

« Théâtre sans fin »

Alexandro Jodorowski

Sorti en juin 2015 chez Albin Michel

384 pages

Prix : 27 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien :  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s