« Les tremblements essentiels », une histoire de femmes

Unknown1« Les tremblements essentiels » est un livre à plusieurs voix, un livre différent, un livre qui ne laisse pas indifférent. Un ouvrage en fait qui n’a pu être écrit que par une chanteuse, une voix, une vraie voix, sensuelle et chaude à la fois, celle de Viktor Lazlo.

Alors je dois l’avouer, avant d’entamer les premières pages de « Les tremblements essentiels », j’avais en tête l’air (enivrant, bouleversant et tant écouté) de « Canoé Rose » (1985). Mais rapidement, cette petite musique dans ma tête -qui tourne qui tourne et jamais ça s’arrête comme dirait le grand Michel… Jonasz- s’est envolée pour me laisser planer au côté d’Alma Sol, une beauté caraïbe devenue une star de la chanson, l’héroïne ce magnifique roman.

Et bien sûr, qui mieux que la belle, la divine voix de Viktor Lazlo pouvait parler au mieux de cette femme sensuelle et vulnérable, star de la chanson, qui a mystérieusement disparue… Cette Alma Sol dont l’ombre plane sur ce très bon livre.

 

Pourquoi j’aime ce livre ?

L'auteure, Viktor Lazlo

L’auteure, Viktor Lazlo

Et ce que j’ai adoré dans ce très étonnant « Les tremblements essentiels », c’est le choix de Viktor Lazlo d’avoir décrit son personnage principal, Alma, a plusieurs voix.

Trois exactement. Trois voix qui l’ont aimé, chacun à leur façon.

Il y a la voix d’Aurèle Gaudolfo, son ami d’enfance, qui l’aime depuis toujours et jamais ne l’oubliera.

Il y a aussi la voix de Diane de Mortagne, la chasseresse, l’aventurière sans scrupule.

Enfin, il y a la voix de Damien de Mortagne, le richissime Damien, mari de Diane et héritier d’un empire colonial.

Et puis il y a ce final en apothéose : cette quatrième voix. Celle d’Alma elle-même qui revient sur sa vie, ses peurs, ses doutes et les raisons de sa fuite inexpliquée, même pour elle.

Viktor Lazlo a longtemps revisité le répertoire de Billie Holiday pour une tournée envoûtante

Viktor Lazlo a longtemps revisité le répertoire de Billie Holiday pour une tournée envoûtante

Et je dois avouer, j’ai véritablement aimé ce quatuor à quatre voix pour parler d’un personnage, Alma Sol, chanteuse luxembourgeoise d’origine espagnole et caribéenne, et représentante de la France au grand concours Eurovision de 1977. Chanteuse en quête d’identité, de repères, de racines.

Chanteuse qui a disparu alors que tout le monde semble l’avoir oublié… Tous ? Non, pas Aurèle, pas Diane, ni Aurélien…

J’ai aimé la façon habile dont Viktor Lazlo explore, fouille même au cœur de ses personnages, les écorchant avec la sensibilité d’une femme, d’une artiste, une vraie.

Avec son écriture si particulière, si touchante, si fraîche et décomplexée, l’auteure m’a touchée, m’emportant

L'auteure

L’auteure

dans un livre différent. Viktor la chanteuse m’a fait aimer Viktor l’écrivain. Et pour cela, je vous recommande ce beau, ce très beau « Les tremblements essentiels ».

L’auteure en quelques mots

Chanteuse, comédienne, Viktor Lazlo est aussi romancière, une très bonne romancière.

La Femme qui pleure, son premier roman publié en 2010, a reçu le Prix Charles Brisset. En 2012, elle a publié également aux éditions Albin Michel My name is Billie Holiday.

Les tremblements essentiels est son troisième roman.

 

Infos pratiques

Unknown7« Les tremblements essentiels »

Viktor Lazlo

Paru en février 2015 aux éd. Albin Michel

249 pages

Dimensions : 20,5 cm x 14 cm

Prix : 18 euros.

 

Viktor Lazlo rend hommage à trois grandes voix de femmesUnknown

Après avoir chanté et revisité avec la pudeur et l’émotion qu’on lui connaît le répertoire de Billie Holiday, Viktor Lazlo se prépare à monter sur scène au Théâtre Hébertot à Paris pour chanter les femmes, les grandes voix de femmes. Trois voix en une même pour deux concerts revisitant les plus beaux textes d’Ella Fitzgerald, de Sarah Vaughan et de Billie Holiday.

En toute intimité, avec une piano, une guitare et le public, Viktor Lazlo reprend en toute simplicité la musique et les mots de ces trois grandes voix de la chanson pour deux magnifiques concerts à venir, deux pépites à savourer.

« Trois femmes » par Viktor Lazlo au Théâtre Hébertot Paris lundi 9 mars et vendredi 29 mai 2015 à 20h30.

UnknownPrix : de 22 à 37 €

Piano : Michel Bisceglia

Guitare : Olivier Louvel

Son : Sébastien Chevalier-Duflot

Plus d’infos sur : www.theatrehebertot.com

 

En attendant le concert…

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s