« Lola cherche le lapin de Pâques », coloré et joyeux !

9782324009389En panne d’idées cadeaux pour Pâques ?

Et bien voici la solution pour faire plaisir à un lutin de un an sans tomber dans le chocolat à outrance : un joli livre tout mimi et adapté aux petites mains de bébé !

« Lola cherche le lapin de Pâques », c’est en effet un très joli livre très résistant sur le thème de Pâques. Et j’ai adoré !

 

L’histoire en quelques mots

Lola est une petite demoiselle à plumes. Et comme tous les petits animaux, elle attend avec impatience Pâques.Unknown3

C’est donc avec courage et joie qu’elle part à la recherche du fameux lapin de Pâques. Et sa balade va la conduire à rencontrer de nombreux personnages attachants à souhait : une abeille, un mouton…

Bien sûr, tout est bien qui fini bien dans ce joli livre très coloré puisque la petite et tenace Lola trouve enfin le lapin tant recherché !

 

Pourquoi j’aime ce livre ?

Unknown2Ce joli petit livre « Lola cherche le lapin de Pâques » a été parfaitement pensé pour faire entrer dans la joie de la lecture les tous petits à partir de un an.

Les pages sont toutes cartonnées et aux bouts arrondis pour ne pas blesser bébé.

Le livre comporte des languettes (en carton) que l’enfant tirera au fur et à mesure des rencontres de Lola. Rires de bébé garantis !

Les personnages sont attachants et très doux comme les aiment les petits.

Quant aux textes, ils sont courts et rythmés pour garder en éveil bébé.

Le tout, magnifié par de jolis illustrations colorées et joyeuses.

A découvrir !

 

Infos pratiques

« Lola cherche le lapin de Pâques »9782324009389

Jannie Ho

A partir de 1 an

Paru en mars 2015 aux éd. Gründ

10 pages cartonnées

Dimensions : 18,8 cm x 18,8 cm

Prix : 5,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Maigrir intelligent… C’est possible !

UnknownNous avons tous essayé un jour un régime soi-disant miracle marchant parfois mais conduisant généralement aussi à des fringales terribles, des déséquilibres flagrants pour le corps et une reprise du poids de départ. Bref, la cata !

Si comme moi vous en avez assez de jouer au yo-yo avec votre poids. Si comme moi aussi vous êtes fatigués de ces régimes qui nous affament, alors ce très bon livre « Maigrir intelligent » est fait pour vous.

Surtout lorsque l’on découvre son sous titre révélateur : « Et si tout venait de l’intestin, notre deuxième cerveau ? »

 

Pourquoi j’aime ce livre ?Unknown3

Fruit du travail de deux médecins spécialistes de la nutrition, ce livre met à mal de nombreuses idées reçues : à commencer par le fait que maigrir ne se joue pas seulement dans la tête ! Et non ! C’est plus du côté de l’intestin qu’il faut y regarder de plus près…

En effet (pour faire simple), il est maintenant prouvé que la composition de notre flore intestinale (microbiote) décide de la rentabilité énergétique de notre assiette. En clair, l’intestin peut devenir, malgré toute notre bonne volonté et tous les régimes multiples, le grand frein à l’amaigrissement.

images3Comment ? En contrôlant (sans qu’on le sente ou ne le décide) l’assimilation des nutriments et des micronutriments, nous incitant à craquer, perturbant notre insuline et nuisant grandement à la perte de poids.

Avec un discours clair et simple (et aussi des informations scientifiques essentielles pour bien comprendre le rôle de l’intestin), les deux médecins proposent une nouvelle façon révolutionnaire de concevoir et réussir son régime.

En partant en plus du postulat essentiel qu’un régime n’est pas universel, mais doit être au contraire personnalisé. Le livre contenant pour cela des questionnaires pour définir votre « profil fonctionnel ».

Et le livre contient aussi des solutions très faciles à vivre pour enfin perdre du poids pour de bon (et surtout comprendre le mécanisme de la perte de poids). Mais aussi des propositions d’exercices physiques faciles à faire, grands choix de recettes et de menus « light express » et délicieux, explications scientifiques passionnantes et claires !Unknown5

Bref, il y a tout dans ce très bon livre pour se lancer facilement dans l’aventure de la perte de poids !

 

Les plus de ce livre

J’ai particulièrement aimé tous les petits trucs pratiques trouvés dans « Maigrir intelligent ».

Par exemple : comment faire lorsqu’on est invité (ou qu’on invite) à un repas de fête ?

Pourquoi et comment manger lentement ?

Quel mode de cuisson adopter pour optimiser son régime alimentaire ?…

 

Dr Laurence Benedetti

Dr Laurence Benedetti

Les auteurs en quelques mots

Laurence Benedetti est spécialisée en nutrition, micro-nutrition et tabacologie. Elle travaille à Morsang-sur-Orge en région parisienne.

Didier Chos est président de l’IEDM (Institut européen de diététique et de micronutrition). Il est l’un des fondateurs de la nutrition médicalisée (micronutrition). Co-auteur de « En bonne santé grâce à la micronutrition ». Il vit à Paris (15e arrondissement). Ensemble, ils ont écrit « Maigrir avec la micronutrition » (2010, First).

Dr Didier Chos

Dr Didier Chos

 

Infos pratiques

« Maigrir intelligent »

Sous titre : « Et si tout venait de l’intestin, notre deuxième cerveau ? »

Dr Laurence Benedetti et Dr Didier Chos

Unknown2Paru en février 2015 aux éd. Albin Michel

352 pages

Dimensions : 24 cm x 15,5 cm

Prix : 17,50 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

« Quand j’étais vivant », un livre totalement différent

Unknown« Quand j’étais vivant » est un livre qui ne ressemble à aucun autre !

Tant par son histoire, que par son écriture, son intrigue ou même le jeu de miroirs qui s’opère entre les quatre personnages principaux.

Les premières pages du livre sont à elles seules étonnantes (et annonciatrices d’un bon roman). C’est en effet dans le noir complet que l’on rencontre pour la première fois Juma, Harrisson, N’Dilo et Pearl. Ils sont morts et en ont conscience. Tournent alors devant leurs yeux des bouts de leur vie, un peu comme des extraits de films projetés sur un écran.

Et c’est à leur côté, en revivant avec eux quelques brides de leur vie qui tombent presque au hasard et sans chronologie apparente qu’on les découvre mieux, apprenant à les aimer et les comprendre, et ressentant leurs peurs, mais aussi leurs joies, leurs émotions, leurs victoires, leurs erreurs, leur bonheur et leur malheur. Des moments de vie qu’ils commentent décomplexée par la légèreté de la mort.

Le traffic de l'ivoire massacrant tant d'éléphants est au coeur de ce très bon roman

Le trafic de l’ivoire massacrant tant d’éléphants est au coeur de ce très bon roman

Le tout, magnifiquement écrit par l’auteur, Estelle Nollet, à l’écriture bien trempée et ciselée.

 

Un peu plus sur l’histoire ?

Juma, Harrisson, N’Dilo et Pearl se « retrouvent » donc ensemble après la mort dans un lieu qui n’existe pas, une antichambre du néant en quelque sorte. Et ils s’aperçoivent (le savaient-ils de leur vivant ? On le saura au fil des pages…) qu’ils ont tous vécu au moment au même endroit : des années 50 à la fin du XXe siècle sur la même réserve africaine.

Pourtant, leurs existences ont été bien différentes.

Les éléphants sont doués d'émotions comme le montre totalement l'auteure

Les éléphants sont doués d’émotions comme le montre totalement l’auteure

Juma, l’enfant Albinos tellement persécuté pour sa différence, a été recueilli par Harrison.

Harrison, l’homme blanc qui a vécu en Angleterre, a hérité de la réserve africaine de son père.

N’Dilo, l’homme noir, est l’ami d’enfance d’Harrison. Mais la vie ne lui a pas offert la même chance que son ami. Et il finit par devenir le bras droit d’un chef de guerre et contrebandier sanguinaire.

Et puis il y a Pearl, un étonnant personnage puisque c’est une éléphante (douée de la parole), qui est devenue proche d’Harrison depuis qu’il a sauvé un de ses petits.

Bien sûr, l’existence de ces quatre personnages si différents va se mêler et s’entremêler au fil des pages (et des bribes de vie qui défilent devant leurs yeux) pour nous offrir le portrait somptueux d’une Afrique sauvage, magnifique et effrayante.

A découvrir !

 

L’auteur en quelques mots

L'auteure, Estelle Nollet

L’auteure, Estelle Nollet

Née en Centrafrique, Estelle Nollet a travaillé dans la publicité en France, en Australie et en Nouvelle-Zélande, pratiqué la plongée sousmarine au Mexique, arpenté l’Afrique de l’Ouest et Madagascar avant de retourner en Nouvelle-Zélande. A 36 ans, elle est de retour à Paris. Entretemps elle a publié On ne boit pas les rats-kangourous (2009) et Le bon, la brute, etc (2011), très remarqués par la critique et les prix littéraires.

 

Infos pratiques

Unknown3« Quand j’étais vivant »

Estelle Nollet

Paru en janvier 2015 aux éd. Albin Michel

273 pages

Dimensions : 20,5 cm x 14 cm

Prix : 19 €

Unknown

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

« Dans la colère du fleuve », un livre âpre et puissant à la fois

UnknownQuel voyage dans le temps ! Quel livre étonnant et différent !

C’est même presque hébétée et sonnée que j’ai terminé la lecture de ce très bon roman, « Dans la colère du fleuve », tant son écriture est à la fois puissante, ciselée et âpre.

Plongeant dans le terroir américain, le vrai (pas celui des films en carton plâtre), l’ouvrage nous emporte en effet au temps de la dramatique Prohibition offrant un superbe portrait de l’Amérique des années 20.

Transportée par une magnifique histoire très bien ficelée où se mêle amour, crime, trahison, espoir et quotidien de ces gens « simples » qui ont fait l’Amérique, ce livre est bon et sombre à la fois, triste et joyeux, clair obscur. Et j’ai véritablement adoré !

 

L’histoire en quelques mots…

Français et Américains fêtent la fin de la Prohibition aux Etats Unis

Français et Américains fêtent la fin de la Prohibition aux Etats Unis

Mississipi, 1927. La terre est détrempée par des pluies diluviennes qui menacent dangereusement les digues.

Ham et Ted, deux agents fédéraux, errent dans cette terre rurale de l’Amérique pour tenter d’éclaircir les raisons de la disparition de deux de leurs collègues partis sur la trace des contrebandiers d’alcool. Et c’est la difficile existence de ces gens simples qui va leur sauter à la figure : de ce nourrisson orphelin qu’ils essaient de sauver, à cette mère en déshérence qui cache pourtant bien ses activités de bootlegger (terme américain qui signifie « l’homme qui cache une bouteille dans sa botte »), en passant par cette menace d’attentat sur les digues pour sauver la Nouvelle-Orléans. L’histoire s’affole et les vrais caractères se révèlent…

Véritable portrait d’une époque dramatique, « Dans la colère du fleuve », c’est surtout l’histoire magnifique et romanesque de personnages ordinaires dans une époque extraordinaire. Et le résultat est un excellent roman !

 

Les auteurs en quelques mots…

Ann Fennelly

Beth Ann Fennelly

Tom Franklin s’est affirmé en quelques livres comme l’une des grandes voix de la littérature américaine.

Beth Ann Fennelly, sa femme, est une poétesse américaine à qui l’on doit plusieurs recueils ainsi que des essais en prose.

 

Infos pratiques

 

« Dans la colère du fleuve »

Tom Franklin

Tom Franklin

De Tom Franklin et Beth Ann Fennelly

Traduit par Michel Lederer

Paru en mars 2015 aux éd. Albin Michel

Collection « Les grandes Traductions »

380 pages

Dimensions : 20,5 cm x 14,5 cm

Prix : 22,90 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Pour quitter la terre ferme, s’étonner et s’émerveiller

UnknownCet « Inventaire illustré des oiseaux » est une vraie très belle surprise de ce printemps !

C’est surtout un livre magnifique à offrir dès 5 ans, mais aussi à 10 ans, 15 ans, 20 ans…… et plus si affinités, tant il est magnifique.

Et moi qui ne suis pas forcément une spécialiste ni une passionnée des oiseaux, je me suis faite surprendre par ce magnifique ouvrage (divinement illustré), truffé d’anecdotes et d’informations très accessibles sur des oiseaux plus ou moins connus, de la mésange, à la chouette, en passant l’albatros, l’hirondelle, l’autruche ou le geais.

Le guêpier d'Europe (en bas à g.) est aussi agile et acrobate dans les airs qu'il est gauche au sol

Le guêpier d’Europe (en bas à g.) est aussi agile et acrobate dans les airs qu’il est gauche au sol

Et j’ai découvert une foultitude de choses sur nos amis à plumes…

Saviez-vous par exemple que la mouette rieuse (qui doit son nom à son cri proche du ricanement) n’est pas un oiseau marin mais un oiseau nichant sur la terre ferme ?

Ou que grand duc d’Europe est le plus grand rapace nocturne dont le cri s’entend jusqu’à 5 km ?

Que les œufs du rougequeue européen sont d’un blanc immaculé alors que les œufs de son collègue asiatique sont bleus ?

Le pinson des arbres (à d.) est l'un des rares oiseaux à chanter dès le mois de février, mais son chant est incomplet, comme s'il s'entraînait avant le printemps

Le pinson des arbres (à d.) est l’un des rares oiseaux à chanter dès le mois de février, mais son chant est incomplet, comme s’il s’entraînait avant le printemps

Que le cerveau du pic noir est attaché à son crâne par des muscles amortisseurs pour le protéger lorsqu’il tambourine frénétiquement avec son bec le tronc des arbres ?

Ou encore que le cri de l’hirondelle change selon son humeur ?

Voilà autant d’éléments passionnants que j’ai pu découvrir dans ce très beau livre très instructif !

Un ouvrage que j’ai fait découvrir mes lutins (envoûtés eux-aussi) et qui nous a tous donné envie de lever les yeux vers le ciel pour (re)découvrir le monde magnifique, coloré et merveilleux des oiseaux.

 

Quelques mots sur l’auteure et l’illustratrice…

Pour migrer, la cigogne se déplace grâce au soleil mais aussi avec des éléments géographiques qu'elle mémorise comme les fleuves, les reliefs...

Pour migrer, la cigogne se déplace grâce au soleil mais aussi avec des éléments géographiques qu’elle mémorise comme les fleuves, les reliefs…

Virginie Aladjidi est à la fois conceptrice de livres jeunesse et coordinatrice éditoriale. Elle a publié de nombreux livres, notamment chez Bayard Jeunesse et Thierry Magnier. Chez Albin Michel Jeunesse, elle a publié la série Ouistiti et Cie (4 titres).

Après l’obtention d’un bac d’arts appliqués, Emmanuelle Tchoukriel se lance dans des études de communication visuelle avant d’entrer à l’école Estienne à Paris et de se former à l’illustration médicale et scientifique.

 

Infos pratiques

« Inventaire illustré des oiseaux »

À partir de 5 ans

UnknownVirginie Aladjidi, l’auteure, et Emmanuelle Tchoukriel, l’illustratrice

Paru en mars 2015 aux éd. Albin Michel

72 pages

Dimensions : 22 cm x 30,7 cm

Prix : 15 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Sauver la planète : le message d’un chef indien d’Amazonie

UnknownAujourd’hui, nous savons tous ce que veut dire déforestation, ce qui se cache derrière ce mot… Sans même être allé dans ces grandes régions boisées d’Amazonie, nous sommes tous capables d’imaginer ce qui se cache derrière le terme déforestation.

Pourtant, il est beaucoup plus difficile de savoir comment et pourquoi ce phénomène est né à une si grande échelle ? Et surtout pourquoi il s’accélère toujours plus, d’années en années.

La déforestation (ou diminution des surfaces forestières de la planète) est aujourd’hui un problème criant en terme d’écologie, d’équilibre naturel, de respect des écosystèmes, de respect de toutes formes de vie, animale, végétale mais aussi humaine.

Alors, lorsque l’ont sait qu’en Amazonie actuellement l’équivalent de la surface d’un stade de football disparaît toutes les deux secondes, lorsque l’on sait aussi que, selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), environ 13 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année dans le monde, la lecture du livre « Sauver la planète : le message d’un chef indien d’Amazonie » revêt un caractère d’urgence… Pour ne pas dire que nous ne savions pas.

 

« Le Brésil a une force qu’il a longtemps ignorée. C’est le savoir indigène »

Almir

Almir

Almir Narayamoga Suruí est un homme hors du commun. Un homme qui force le respect. Vraiment.

Né au fin fond de l’Amazonie en 1974 (5 ans seulement après la visite du premier homme blanc sur son territoire, celui des Suruí), Almir est le premier de son clan à avoir fait des études à l’université. Mais, alors que tant de jeunes indigènes allant à l’école sont ensuite, tels des papillons de nuit, attirés par les lumières et les leurres de la ville, il a lui décidé de retourner avec les siens, dans la forêt, pour les défendre face à ce mal qui les ronge, inexorablement : la déforestation massive.

Menacé de mort par les déforesteurs qui détruisent sa terre, son habitat et sa culture, Almir ne faiblit jamais, sillonnant le monde pour défendre son peuple si en adéquation avec la nature nourricière.

Toutes les deux secondes, c'est une surface forestière grande comme un stade de foot qui disparaît dans le monde

Toutes les deux secondes, c’est une surface forestière grande comme un stade de foot qui disparaît dans le monde

Et les chiffres sont aussi éloquents qu’effrayants : l’Amazonie reste à ce jour le plus grand réservoir de biodiversité au monde avec 390 milliards d’arbres et 16 000 espèces animales différentes. C’est le poumon de la Terre et les conséquences de la déforestation massive et exponentielle ont donc un impact direct pour l’environnement de la planète, et plus immédiatement pour les 400 000 Indiens du Brésil qui luttent pour la survie de leurs traditions et de leurs lieux d’habitation.

Récompensé à Genève par le Prix des Droits de l’Homme et classé parmi les cent personnalités les plus importantes du Brésil, son combat contre la déforestation a fait de lui l’ennemi de nombreux exploitants forestiers, qui en 2007 ont placé un premier contrat de 100 000 $ sur sa tête.

Et ce livre, ce magnifique livre « Sauver la planète : le message d’un chef indien d’Amazonie » porte le message, le cri même, magnifique et terrible à la fois d’Almir, ce chef d’Amazonie qui souhaite sauver l’Amazonie mais aussi notre planète entière.

 

Un livre a plusieurs mains

Corine Sombrun

Corine Sombrun

Corine Sombrun se fait la plume d’Almir Narayamoga Suruí, afin de raconter l’histoire d’un peuple et le destin d’un homme devenu représentant de la cause des Indiens Suruí et de la sauvegarde des ressources naturelles de la planète.

Le livre, lettre ouverte d’Almir Suruí à ses enfants, au cas où il serait assassiné, alterne donc entre son parcours personnel, son combat contre la catastrophe écologique qui menace l’humanité et l’histoire et les traditions de son peuple, les Paiter-Surui, surnommés “Les indiens Hi-tech” par la presse internationale.

Un livre magnifique et essentiel pour prendre conscience, auprès de ceux qui le vivent au quotidien, du massacre que représente la déforestation massive et injustifiée, uniquement pour faire de l’argent, toujours plus d’argent.

 

Infos pratiques

Unknown2« Sauver la planète : le message d’un chef indien d’Amazonie »

Le message d’Almir Suruí relayé apr Corine Sombrun

Paru en mars 2015 aux éd. Albin Michel

183 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 18 €

 

Salon du livre de Parisimages

Cette année, c’est le Brésil qui est le pays invité au Salon du livre 2015 de Paris.

A ce titre, d’Almir Suruí sera présent du 18 au 23 mars à Paris.

Il participera à la rencontre « Plaidoyer pour notre terre » le dimanche 22 mars à 14h30 à l’Espace Savoir et connaissance du Salon du livre.

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

 

Les enfants hypersensibles, les aider en respectant leur particularité

UnknownLes enfants sont des bombes émotionnelles, toujours très expressifs, passant du rire aux larmes en quelques secondes, et osant montrer leurs émotions où qu’ils soient…

Mais lorsque ce trop plein émotionnel devient débordant, comment réagir ?

Lorsque les colères, les tristesses ou les joies prennent des proportions démesurées, est-ce normal d’ailleurs ?

C’est à toutes ces questions légitimes que la psychologue-clinicienne et psychothérapeute Emmanuelle Rigon répond dans ce très bon et passionnant livre « Les enfants hypersensibles ».

Un ouvrage que j’ai dévoré et apprécié, étant personnellement confronté au sujet d’un bambin toujours à fleur de peau, aux colères dévastatrices et aux tristesses inconsolables.

 

Alors comment savoir si un enfant est hypersensible ?

Elle a tout le temps les larmes aux yeux…Unknown2

Il se vexe pour un rien…

Elle a souvent mal au ventre…

Il ne veut plus aller à l’école…

La vie est pour elle un drame permanent… Autant de situations déstabilisantes que nombre de parents vivent au quotidien, désemparés.

Colère, tristesse, joie prennent parfois chez certains enfants des proportions démesurées, l’affectif tenant une place énorme dans sa vie. Alors, que faire ? Comment réagir ?

imagesEn fait, l’hypersensibilité est une particularité. C’est une sensibilité supérieure à la moyenne.

Nous avons tous en effet, en nous, des capteurs internes et externes, mais chez les hypersensibles (enfants comme adultes), ces capteurs captent beaucoup plus d’informations que chez la plupart des gens, c’est à dire qu’ils sont capables de sentir d’avantage, de ressentir d’avantage et leurs corps réagit d’avantage.

Les hypersensibles sont donc des hyper-émotionnels, ayant une très grande sensibilité et surtout une très grande sensibilité au stress.

L’hypersensibilité est en fait à la fois un cadeau et un poison. C’est en effet un cadeau quand la personne sait, à conscience et a réalisé qu’il ou qu’elle est hypersensible. Car c’est une vraie finesse, une intelligence non conformiste, une grande intuition, une grande créativité, la capacité d’avoir beaucoup d’empathie, une sensation ouverte sur le monde. Cependant, dans le monde actuel, notre société nous demande beaucoup plus de fonctionner dans la rationalisation, le pragmatiste, la séparation des choses, la mesure des expressions, la compétition avec l’autre (surtout en milieu professionnel). Ce qui complique donc sérieusement la vie des hypersensibles qui n’arrivent pas à correspondre à cette image que leur demande de renvoyer la société. D’où une sensation d’être en décalage avec le monde et un stress accru.images3

L’idée de ce très bon livre, « Les enfants hypersensibles », étant donc d’aider les parents à « travailler » avec l’enfant et lui faire comprendre et accepter cette particularité de l’hypersensibilité. Particularité extraordinaire si elle est acceptée comme une chance, comme un plus, comme faisant partie de la personnalité.

 

Aider les enfants à développer leurs talents

 

images2L’hypersensibilité peut donc être une chance, si l’enfant n’est pas contraint par son éducation à lutter contre lui-même. Mais au contraire, si son entourage l’aide à développer ce qu’il est vraiment, à développer ses talents.

Et c’est pourquoi j’ai adoré ce livre, car il donne de nombreux exemples et de nombreuses pistes pour accompagner au mieux un enfant hypersensible avec des solutions adaptées.

Pour ce faire, Emmanuelle Rigon, psychologue-clinicienne, explique donc avec finesse, tact et clarté à quoi tient cette hypersensibilité, cette hyperémotivité, en mettant à mal les idées reçues (il n’y a pas plus de filles que de garçons hypersensibles, et on ne le reste pas forcément toute la vie). Elle aide à repérer les composantes de cette hypersensibilité : l’anxiété, l’angoisse de la performance, et sa traduction par des somatisations (le fameux mal au ventre), la timidité, l’inhibition, ou au contraire l’impulsivité et la difficulté à mettre en parole, par exemple.images4

En s’appuyant sur de nombreux exemples, l’auteur indique aux parents désemparés comment soutenir et aider le petit hypersensible et à s’appuyer sur les atouts qui vont avec cette caractéristique. Avec leur vécu intense, ces enfants ont notamment un imaginaire et une créativité très riches dont il faut les aider à tirer parti. Car si l’hypersensibilité ne facilite pas la vie, elle est aussi un atout.

Elle est le signe d’une très grande intelligence émotionnelle.

Car si l’hypersensibilité ne facilite pas la vie, elle peut être un véritable atout !

 

L’auteur en quelques mots…

Emmanuelle Rigon, psychologue-clinicienne, psychothérapeute (à Saint-Maur), elle a déjà publié dans la collection « Questions de parents » : Papa, Maman, j’y arriverai jamais.

 

imagesInfos pratiques

« Les enfants hypersensibles »

Sous-titre : « Ultra-émotifs, hyper-susceptibles, toujours à fleur de peau »

Emmanuelle Rigon

Paru en mars 2015 aux éd. Albin Michel (collection Questions de parents)

204 pages

Prix : 12,90 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl