« Le Démon avance toujours en ligne droite », fascinant !

9782226312495m« Les démons : au bord de la route, je les ai vus à l’œuvre, griffes et cornes luisantes, crocs terribles, écailles, soies et cuirs obscurs, je n’ai pu éviter de les voir comme j’ai aussi vu les lambeaux de ceux qu’ils saisissent, les vestiges lamentables de leurs proies, les visages creusés jusqu’à l’os: des trognes de gars miteux, égarés, hébétés, ahuris d’être dévorés vifs, les membres chiffonnés, les ventres ouverts sur des tunnels de viscères ». Ainsi commence ce roman, ce magnifique roman qui m’a cueillie à froid et m’a laissée, au bout de 320 pages divinement bien écrites, comme esseulée au bord du rivage.

Car ce livre est étrange, étrangement hypnotique, et tellement fort qu’il est quasi impossible de le refermer quelques minutes.

« Le Démon avance toujours en ligne droite », c’est en effet une plongée au cœur des démons familiaux, de ces fils d’Ariane qui se transmettent de génération en génération, orientant (prédestinant presque) les vies à venir.

Mais avec la plume acérée et affûtée, de l’auteur, Eric Pessan, cette expédition psychologique en devient poétique Les mots, les phrases, les images résonnant entre eux comme le cœur de l’humanité qui bat la chamade.

Et le résultat est tout aussi somptueux qu’il en est glaçant.

 

Pourquoi j’aime ce livre ?

C'est à Lisbonne que David, le narrateur, part sur les traces brûlantes de son père

C’est à Lisbonne que David, le narrateur, part sur les traces brûlantes de son père

Pour tout vous dire, j’avais adoré « La Muette » (le précédent roman d’Eric Pessan), c’est donc avec plaisir (et une certaine peur aussi d’être déçue) que j’ai entamé la délicieuse lecture de « Le Démon avance toujours en ligne droite » (intriguée aussi par ce titre à la fois sombre et étonnant).

Et aucune déception à l’horizon ! Au contraire, j’ai arpenté avec délice au côté du narrateur les rues de Bordeaux et de Lisbonne. J’ai senti les odeurs, ressentis au creux des reins ses émotions, vibrer au son de la musique qu’il passait en radio.

Bref, j’ai sombré avec David, le narrateur. Emportée par sa lutte, sa quête du destin qui se transmet, consciemment ou non, en héritage.

 

Un avant goût de l’histoire…

UnknownN’ayant connu ni son grand-père ni son père, David, le narrateur, doit partir pour Lisbonne, la ville où son père s’est enfui lorsqu’il était enfant. Ce père qu’il déteste jusqu’à l’écoeurement.

En fuite depuis toujours face à cet héritage paternel, il décide d’exorciser le passé pour mieux se retrouver. Il marche donc sur les traces de ce père, cet alcoolique, ce moins-que-rien qui a fini clochard. Cet homme dont il partage le même sang et qui pourtant est le reflet maléfique d’une vie qu’il ne veut pas reproduire.

Mais y a-t-il une fatalité dans la déchéance ?

Un livre merveilleusement bien écrit, dérangeant, surprenant, fort, intense même et fascinant à la fois.

A découvrir absolument !

 

L’auteur en quelques mots…

L'auteur, Eric Pessan

L’auteur, Eric Pessan

Roman, essai, livre de jeunesse, théâtre, poésie… Eric Pessan s’est essayé avec bonheur à de nombreux genres littéraires.

Il anime régulièrement des ateliers d’écriture, participe à des créations théâtrales et collabore à plusieurs revues littéraires.

Après Incident de personne (2010) et Muette (2013) Le démon avance toujours en ligne droite explore la quête erratique, entre réel et fantastique, d’un homme piégé par son héritage.

 

Infos pratiques

Unknown« Le démon avance toujours en ligne droite »

Eric Pessan

Paru en janvier 2015 aux éd. Albin Michel

320 pages

Dimensions : 20,5 cm x 14 cm

Prix : 20 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s