De jolis sacs à dos pour la rentrée !

J’adore ce modèle Doradical de la gamme MILLY car il est modulable en fonction de nos humeurs : parfois sac à dos, parfois sac à main !
Prix : 60 €

À la rentrée, on mise sur le sac à dos pour transporter facilement toutes ses petites affaires. Que l’on soit collégien, lycéen, étudiant, ou même dans la vie active, le sac à dos est en effet un élément indispensable, un élément mode et tendance de cette rentrée 2017.

Alliant praticité et style, les sacs à dos Dakine sont bourrés de fonctionnalités et de rangements pour l’ordinateur, la tablette, les accessoires, les vêtements de sport, les cahiers, les livres…

Comme tous les produits Dakine, ces sacs ont aussi été mis à rude épreuve des meilleurs athlètes, dans les sports les plus extrêmes comme le surf, le skate… Ils bénéficient des matériaux les plus résistants et garantis à vie. Pratiques, fonctionnels, résistants et très sympas, les sacs Dakine sont ceux qu’il vous faut !

Alors voici, juste pour vous, nos coups de coeurs pour les femmes, les hommes et les enfants !

Dans la gamme 365 PACK, voici le très joli modèle Floral, un sac à dos féminin à souhait !
Prix : 50 €

Ce modèle Kiki est très sympa ! Et vous le trouverez dans la gamme 365 PACK.
Prix : 50 €

Ce modèle Firesideli de la gamme TRECKII est parfait pour de belles balades avec ses 26 litres de contenance.
Prix : 70 €

Dans la gamme 365 PACK, voici le très joli modèle Midnightwailuapalm, étonnant et paradisiaque.
Prix : 50 €

Ultra pratique, ultra confortable, ultra résistant et ultra grand, ce modèle Darknavy de la gamme TRECKII est juste sublime !
Prix : 70 €

Un magnifique grand sac de 21 litres de contenance. J’adore ce modèle Willamette de la gamme 365 PACK.
Prix : 50 €

Un look très chic pour ce modèle Bonnie de la gamme RYDER. Le plus : 24 litres de contenance !
Prix : 60 €

Le sac à dos façon besace fait son grand retour à l’image de ce modèle Inkcat de la gamme CINCHPACK d’une contenance de 17 litres.
Prix : 22 €

Infos pratiques

Plus d’infos et de modèles sur https://www.dakine.com/fr-eu/

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

J’ai testé la marque MOUSTIDOSE et je suis ravie !

Les moustiques m’adorent… Ils raffolent de ma peau et prennent un savoureux plaisir à me dévorer… Alors pour moi, le retour des beaux jours rime généralement avec boutons disgracieux et très urticants partout sur le corps ! Un bonheur… Mais ça, c’était avant !

Avant que je ne découvre et surtout teste les produits de la marque Moustidose des Laboratoires Gilbert. Et je suis vraiment enchantée. Car enfin, j’ai passé des vacances tranquilles sur le front des piqûres de moustiques, de taons et compagnie.

Alors voici, juste pour vous, mes coups de coeur de la marque Moustidose pour lutter efficacement et naturellement contre les moustiques !

  • Les compresses calmantes Moustidose

Compresses calmantes Moustidose

Parfois, la piqûre est là… Le moustique, le taon, l’araignée ou l’ortie a frappé. Et c’est alors le moment de dégainer une compresse calmante Moustidose qui, véritablement, porte très bien son nom. Calmante et apaisante grâce à son effet « froid » sur la peau, cette compresse permet d’oublier la sensation désagréable de démangeaisons et d’apaiser rapidement la douleur d’une piqûre.

Ne contenant ni parfum, ni colorant, ni alcool, ces compresses sont formulées pour respecter l’épiderme si délicat des bébés, des jeunes enfants et des peaux sensibles. Je les ai d’ailleurs testé sans problème sur mon lutin de 2 ans.

Faciles à transporter, même dans un petit sac à dos ou dans une trousse de toilette, ces compresses (qui se présentent un peu comme de petites lingettes) sont très simples d’utilisation puisqu’il suffit d’ouvrir le papier protecteur et de les appliquer sur la zone de la piqûre, puis d’attendre que la sensation de démangeaison cesse, généralement en moins de cinq minutes.

J’aime aussi le parfum doux et frais de ces compresses qui a tendance aussi à apaiser l’esprit, particulièrement des plus petits, avant même d’être posé.

Compresses calmantes Moustidose, boîte de 8 compresses, à l’extrait de Menthol et au Thymol apaisant. Pour toute la famille, même les bébés de plus de 36 mois.

  • Lait répulsif 12 heures de haute protection Moustidose

Lait répulsif 12 heures de haute protection Moustidose

Voilà le produit idéal pour les parents d’enfants et surtout de jeunes enfants car ce lait répulsif est un des rares pouvant être appliqué sur la peau fragile d’un bébé dès six mois.

Il est aussi pensé pour les petits avec un lait très doux, qui pénètre assez facilement et ne laisse pas une désagréable sensation de gras sur le corps. J’aime aussi son odeur très discrète et surtout délicate, parfaitement adaptée aux petits. Donc, soyez rassuré, vous ne serez pas agressé par un parfum entêtant de géranium ou de citronnelle. C’est au contraire un parfum avec une note florale mais légère, très légère.

Seul point à noter : le goût de ce lait étant assez déconcertant, je n’en mets que très peu sur les doigts de mes lutins et je fais bien pénétrer le lait avant de les couvrir de bisous.

Par contre, ce lait répulsif étant vraiment efficace 12 heures durant, j’en tartine mes enfants le matin après le bain et le soir avant le coucher. Appréciant aussi le côté très hydratant de ce lait. Ainsi, la journée au soleil comme la nuit sont garanties sans piqûre de moustique !

Enfin, j’apprécie vraiment ce lait car il peut être utilisé avec de la crème solaire. Personnellement, je mets de la crème solaire à mes lutins une petite trentaine de minutes après le lait répulsif et je n’ai jamais eu aucun soucis !

Lait répulsif 12 heures de haute protection Moustidose, facile à appliquer avec son flacon spray de 250 ml, contient de l’Icaridine pour les peaux sensibles. Pour toute la famille, même les bébés dès 6 mois, ce lait est idéal pour protéger contre les piqûres de moustiques pouvant transmettre le zika, le chikungunya, le paludisme, la fièvre jaune ou la dengue. Il est également efficace sur les tiques pouvant provoquer la maladie de lyme.

  • Soin calmant effet froid Moustidose

    Soin calmant effet froid Moustidose

Ce soin calmant est une autre variante de la gamme « effet froid » chez Moustidose. Et personnellement, j’adore ce soin car il est véritablement apaisant. En cas de piqûre de moustique, de taon, d’araignée ou d’ortie, je l’utilise en complément des compresses calmantes : d’abord les compresses pour un effet immédiat puis ce soin à plus long terme. Et, vraiment, la sensation de picotements et de tiraillements de la peau diminue fortement.

Très efficace, ce soin est aussi particulièrement intéressant car il peut être appliqué sur toutes les peaux, même celles des nouveaux-nés. Je l’ai pour ma part utilisé sur la peau de l’un de mes jeunes neveux qui souffre pourtant d’eczéma, et tout s’est merveilleusement bien passé : les démangeaisons ont disparu, la rougeur de la piqûre a grandement été atténuée et aucune réaction n’a été observée.

J’aime aussi la texture agréable de ce soin, légèrement parfumée, et qui pénètre très rapidement dans la peau, sans coller ni graisser la zone de la piqûre.

Soin calmant effet froid, à l’extrait de Boswellia Serrata très apaisant, tube de 40 ml. Pour toute la famille, même les nourrissons. Ne contient ni parfum, ni colorant, ni alcool.

  • Roll-on calmant effet froid Moustidose

Roll-on calmant effet froid Moustidose

J’adore ce roll-on car il est ultra pratique ! Fonctionnant sur le même principe que le soin calmant effet froid à l’extrait de Boswellia Serrata apaisant, ce produit est mini et se glisse donc facilement dans une poche ou un petit sac. Il est alors très facile de l’avoir toujours sur soi et de le sortir à tous moments. Pas besoin d’attendre le retour à la maison, dès que la piqûre est là, je dégaine mon roll-on !

Et personnellement, c’est l’application au roll-on que j’affectionne particulièrement car la bille procure un massage sur la zone piquée qui apaise encore plus vite et plus efficacement.

Idéal pour toute la famille et même les nourrissons, ce roll-on est certainement le produit de la gamme Moustidose qui apporte la plus grande sensation de froid.

Roll-on calmant effet froid Moustidose, 15 ml, à l’extrait de Boswellia Serrata très apaisant, tube de 40 ml. Pour toute la famille, même les nourrissons. Ne contient ni parfum, ni colorant.

  • Spray répulsif  Zones infestées 8 heures d’efficacité Moustidose

    Spray répulsif  Zones infestées 8 heures d’efficacité Moustidose

Voilà le spray idéal si vous partez dans une zone infestée par les moustiques !

Personnellement, je l’ai testé pendant deux semaines dans la merveilleuse lagune de Venise en Italie, et j’en suis ravie. Car les moustiques aiment autant que moi ce joli coin d’Italie !

L’idéal est donc de pulvériser la lotion sur toutes les parties de peau sans vêtement, et ce, même le visage (en gardant les yeux et la bouche fermés et en se protégeant avec la main). Pour plus d’efficacité, et si vous êtes dans une zone vraiment infestée, je vous conseille, matin et soir, de vous pulvériser l’ensemble du corps (car certains moustiques sont des malins et viennent se glisser sous les vêtements). Puis, dans la journée, de renouveler l’opération sur les parties « nues », toutes les 4 à 8 heures, en fonction de la sudation. L’application est d’ailleurs très facile grâce au système pratique de spray.

Il est vrai que ce spray dégage une odeur citronnée assez étonnante et un peu forte au moment de l’application (due à la présence de la molécule d’origine naturelle Citridiol), fort heureusement, elle s’estompe au bout de quelques minutes. Par contre, le soin pénètre très rapidement et ne laisse pas de sensation collante sur la peau.

Ce spray répulsif peut aussi être utilisé avec de la crème solaire. Pour ma part, j’attends une bonne dizaine de minutes après l’application du soin Moustdidose pour me mettre des produits solaires sur la peau.

SPRAY répulsif  Zones infestées 8 heures d’efficacité Moustidose, spray de 125 ml. Pour toute la famille, même les bébés de plus de 30 mois. Ce Spray Répulsif permet de vous protéger immédiatement et efficacement des moustiques pouvant transmettre le chikungunya, le zika, le paludisme, la fièvre jaune ou la dengue.

Moustidose en quelques mots…

Les moustiques, en plus des piqûres douloureuses qu’ils infligent, constituent un vecteur de transmission de maladies infectieuses à l’être humain.
Présents dans quasiment toutes les régions du globe, ils peuvent entraîner des maladies graves comme le paludisme, le chikungunya, la dengue, la fièvre jaune, le virus zika…

Pour répondre au besoin des familles de se protéger efficacement contre les moustiques partout dans le monde, MOUSTIDOSE concentre ses efforts depuis près de 30 ans en Recherche & Développement formulant des produits répulsifs alliant efficacité et haute tolérance cutanée pour le respect des peaux les plus jeunes et les plus sensibles.

La marque Moustidose est produite par les Laboratoires Gilbert.

L’Histoire des Laboratoires Gilbert débute en 1904, quand Alexandre Gilbert pharmacien d’officine à Paris développe une formule innovante à base d’actifs naturels l’emplâtre à découper Feuille de Saule pour traiter les cors et les durillons dont le secret de fabrication demeure encore aujourd’hui préservé.

Ainsi, depuis plus de 110 ans les Laboratoires Gilbert développent et proposent des solutions naturelles d’automédication pour toute la famille, respectueuses de la physiologie de l’être humain, via : des produits efficaces et naturels, pour répondre à des attentes de santé préventive et de bien-être, des traitements innovants et performants tant dans leur rapidité d’action que dans leur simplicité d’utilisation, sans risque, sans altération du capital santé et sans effet secondaire.

Les Laboratoires Gilbert font systématiquement le choix de privilégier les compositions les plus naturelles possibles dans tous leurs produits, des formulations avec la meilleure association d’actifs, choisis pour leur pureté, leur qualité et leur bio-similitude, pour un maximum d’efficacité et de tolérance.

Afin de respecter l’environnement dans lequel ils puisent l’inspiration et la matière première pour développer leurs produits, les Laboratoires Gilbert s’engagent à adopter une attitude éco-responsable dans le mode de collecte et de transformation des actifs naturels utilisés.

Infos pratiques

Plus d’infos sur les Laboratoires Gilbert via http://www.labogilbert.fr

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Agenda Minecraft, pour une rentrée la tête au carré !

Agenda Minecraft 2017-2018

J’ai sous mon toit un jeune fan absolu de Minecraft qui passent des heures à créer des mondes sur son ordi (des univers il est vrai souvent époustouflants), et à regarder des vidéos sur d’autres créations Minecraft… Bref, de quoi se mettre la tête au carré avec tous ces petits blocs !

Alors bien sûr, lorsque mon rejeton de 12 ans a découvert qu’il existait un agenda Minecraft 2017-2018, il n’a pas hésité une seule seconde, le choisissant pour cette année scolaire qui démarre dans quelques jours.

Et c’est vrai que cet agenda a tout pour plaire aux fans, puisqu’il joint l’utile (les devoirs du soir) à l’agréable (beaucoup de trucs et d’astuces pour faire évoluer et automatiser ses univers Minecraft).

Un emploi du temps clair

Mon petit collégien a surtout adoré retrouver tout l’univers de Minecraft à chaque page : que ce soit au niveau des couleurs, des logos, de la police, des petits dessins, des blocs, de la présentation des images très réalistes par rapport à l’univers Minecraft et surtout de toutes les pages conseils avec beaucoup d’informations sur les façons d’évoluer dans le jeu, mais aussi de se défendre, de se moderniser, d’aller plus vite…

Un poil incompréhensible pour moi, mon initié de fils s’est lui tout de suite plongé dans la lecture de son agenda Minecraft qui lui sert actuellement de livre de chevet ! Et ça, c’est rassurant à quelques jours de la rentrée scolaire !

Beaucoup de points positifs qui vont plaire aux parents et aux petits fans de Minecraft 

Bien sûr, en tant que maman, j’apprécie le fait que mon fils aime déjà son agenda, mais c’est surtout j’apprécie encore plus son côté fonctionnel et bien pensé qui m’a séduite.

Envie de nombreux trucs et d’astuces pour évoluer dans l’univers Minecraft ?

J’aime aussi ses pages en papier épais qui ne se déchireront pas à la moindre manipulation.

J’aime particulièrement ses premières pages très pratiques qui offrent toute la place nécessaire aux jeunes pour indiquer ses coordonnées, le nom de ses profs, son emploi du temps par semestre… Des premières pages qui offrent aussi une foule de renseignements : les événements à ne pas manquer, les dates des vacances à venir en fonction des zones (c’est important), un calendrier de l’année scolaire qui débute…

J’aime vraiment la disposition de chaque page de l’agenda à proprement parler qui fonctionne en un jour sur une pleine page. Chaque page étant en plus présentée avec les heures de cours pour une organisation plus facile des devoirs.

Chaque mois a sa thématique de couleur

J’aime surtout les nombreux petits plus (bien pensés) de cet agenda : les dates écrites en gros, le nom des saints associés à chaque dates (pour n’oublier la fête de personne), les nombreuses pages prévues pour des « notes » où le jeune pourra dessiner, écrire quelques mots « pense bêtes »… Bref, noter tout ce qu’il ne doit pas oublier !

Des pages claires, colorées, à l’image du jeu

J’aime les dernières pages très pratiques et très utiles avec, par exemple, les (fameux et terribles) verbes irréguliers anglais (ça peut servir et sauver des soirées de devoirs….). Mais aussi les verbes irréguliers en allemand (toujours utiles), et, dans le même style, un rappel assez conséquent de la conjugaison en espagnol (qui peut, là-aussi, sauver des vies….).

Enfin, j’adore les dernières pages de répertoire où votre ado pourra noter les coordonnées de ses amis.

Quant à mon fils, ils adorent surtout toutes les infos pratiques et les jeux qui égayent son agenda et feront de son année scolaire une année pas tout à fait comme les autres !

Infos pratiques 

Agenda Minecraft 2017-2018

De Stéphane Pilet

Paru chez 404 Editions le 22 juin 2017

400 pages

Prix : 7,95 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Des pages de jeux appréciées par mon jeune fan !

BACK TO SCHOOL, les pieds des enfants restent chauds et secs dans les bottes Rouchette !

Et pourquoi des bottes pour enfants ne pourraient pas être joyeuses ? C’est le pari de la marque française Rouchette !

C’est bientôt la rentrée des classes… Et qui dit rentrée, dit aussi retour de la grisaille, de la pluie, des flaques d’eau et de la boue.

Mais pour faire pétiller ce mois de septembre qui se profile et surtout permettre aux enfants de sauter dans les flaques d’eau sans se mouiller les pieds, voici notre sélection de bottes Rouchette, de jolies bottes rigolotes et parfaitement adaptées au confort des petits !

La marque de chaussures Rouchette, société française basée au cœur des Mauges, est en effet connue et reconnue comme la spécialiste de la mode imperméable. Bottes, bottillons, sabots, depuis deux générations, la marque Rouchette nous confectionne de quoi être chaussé sans être mouillé. Et moi, j’en suis fan !

Les z’animaux s’invitent sur les pieds des petits comme ici avec la pie

Alors voici, juste pour vous, les nouvelles bottes enfants Rouchette pour une rentrée sans pieds mouillés !

Du jardin à la récré…

Dans la gamme « jardin », la marque Rouchette propose de jolis modèles colorés et joyeux tournant autour des z’aminaux !

Coccinnelle, pie, hérisson et abeille, c’est tout un charmant bestiaire qui chausse les pieds des petits et leur donne le sourire, surtout lorsqu’il pleut !

Ces bottes z’animaux de la collection « les Z’AMIS » sont toutes en caoutchouc R’GUM RECREATION, avec une douce et chaude doublure en jersey. Pour sauter et marcher toute la journée, elles sont aussi pourvues d’une semelle intérieure en mousse coton CONFORT IN.

Pointure : du 22 au 31 . Prix public généralement constaté : 17,90 €

De la plage à la récrée…

Pour rester dans une ambiance estivale, la marque Rouchette lance aussi une jolie gamme plus « MARITIME ».

De jolies bottes aux couleurs bleu marine et blanc comme les marins d’eau douce.

La gamme maritime pour la botte en caoutchouc est un modèle intemporel que Rouchette se devait de développer pour les grands et les petits. Bleu marine avec un filet et une semelle blanche sont les codes de reconnaissance du monde marin : elles séduiront les inconditionnels des ports et des marinas.

La conception et le design de la botte étant au point, Rouchette a aussi créé une avec une nouvelle matière trempée dans le néoprène, afin de lui assurer une résistance à toute épreuve par vent & marée !

Ces bottes de la collection « MARITIME » sont toutes en caoutchouc R’GUM EFFICIENT, avec une douce et chaude doublure en jersey. Pour sauter et marcher toute la journée, elles sont pourvues d’une semelle intérieure sur mousse doublée coton CONFORT IN.

Pointure :  du 21 au 46 . Prix public généralement constaté pour les enfants du 21 au 35 : 24,90 €. Et pour les parents, du 36 au 41 pour les femmes : 39,90 €, et du 40 au 46 pour les hommes : 44,90 €

Sans l’oublier la gamme « CLEAN KIDS NAVY » qui reste toujours propre !

Grâce à la semelle en forme de vague, les semelles de ces bottes restent toujours propres : un petit frottement l’une contre l’autre et le tour est joué ! Les mamans en rêvaient, Rouchette l’a fait !

J’adore cette gamme de bottes « CLEAN KIDS NAVY » car elles sont colorées et joyeuses (ce qui plait aux enfants), mais surtout ultra pratiques et fonctionnelles (ce qui réjouit les parents). Car tout, mais vraiment tout a été pensé avec ces bottes Rouchette !

Vive la semelle en caoutchouc Clean autonettoyante et antidérapante !

A commencer par la bi pointure pour durer dans le temps. C’est pratique et très économique.

Mais aussi le haut de la botte bordée pour éviter les pieds mouillés.

Sans oublier la doublure en néoprène pour une isolation adaptée des petits pieds qui adorent courir dans l’eau et la boue.

Et la semelle intérieure sur mousse qui est amovible et thermoformée pour une sensation de confort du pied décuplée.

Enfin, et c’est là LE plus, la semelle en caoutchouc Clean autonettoyante et antidérapante !

Prix public généralement constaté : 35 euros

Le hérisson tout mignon

Infos pratiques

Tous les modèles de la marque Rouchette  sont disponibles dans toutes les jardineries, Lisas et magasins de bricolage.

Et sur leur site web via http://www.rouchette.com

Crédit photos Rouchette

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

Alexandre de Paris, le coiffeur des stars, lance de nouvelles formations

Alexandre de Paris, c’est LE coiffeur des stars. Alors se former dans son sillage est un privilège !

C’est pourquoi Eve Mag s’empresse de vous informer que l’Académie de coiffure Alexandre de Paris lance huit nouvelles formations !

L’Académie de coiffure en quelques mots… 

En créant l’Académie Alexandre de Paris, Michel Dervyn a voulu perpétuer la tradition des savoir-faire de Monsieur Alexandre. Depuis 2002, les techniques propres du Maestro Alexandre sont enseignées à l’Académie Alexandre de Paris. Elle offre un environnement unique fait d’excellence : un univers riche d’expériences où chacun est confronté à la fois à la magie de la création mais aussi aux exigences des savoir-faire spécifiques d’une Grande Maison où les formateurs passionnés par leur métier font la différence.

L’équipe de l’Académie de coiffure

L’Académie est la seule en France à être spécialisée en formations d’attaches, chignons et brushings et à proposer aux stagiaires des modèles.

De plus, l’Académie offre un parcours très complet et progressif de techniques d’attaches et de chignons – parcours qui offre la formation la plus complète en matière de Haute Coiffure.

Les formateurs sont des membres de l’équipe artistique Alexandre de Paris sollicitée pour des défilés Haute Couture, des shows de prestige à travers le monde et les plus grands shootings des maisons de luxe les plus prestigieuses.

Toutes les formations à venir…

  • L’EXCELLENCE DU COIFFAGE

Objectif : L’art du brushing, redécouvrir comment maîtriser la matière, de sa préparation pour réaliser une attache au brushing glamour impeccable. Une formation pour fidéliser vos clientes grâce aux techniques de coiffage de la Maison Alexandre de Paris. Quand : 4 Septembre, 30 Octobre et 30 Novembre 2017

  • STEP BY STEP

Objectif : Le fondement du parcours attaches et chignons ; maitriser les étapes nécessaires de construction d’un chignon à l’aide de méthodes éprouvées. Ce stage, accessible à tous, est recommandé avant une session Basic Chic. Quand : du 11 au 14 septembre, du 23 au 26 Octobre et du 4 au 7 décembre 2017

  • BASIC CHIC

Objectif: Etude des chignons iconiques et emblématiques du Maître Alexandre, leur architecture, la maîtrise des méthodes de construction et de l’équilibre des formes et des perspectives. Un stage incontournable pour peaufiner les fondations propres au savoir-faire de la Maison Alexandre de Paris. Quand : du 19 et 20 Septembre, du 6 et 7 Novembre et du 11 et 12 Décembre 2017

  • ÉTUDE DE MARIÉES

Objectif : Parfaire le service « Coiffure de Mariée » et devenir un Hair Wedding planner. Deux objectifs principaux : définir le meilleur service à proposer et développer ses connaissances techniques et sa créativité. Quand  : 25 et 26 Septembre, et 20 et 21 Novembre 2017

  • CRANS EXTRÊMES

Objectif : Réaliser les plus belles chevelures crantées par des techniques infaillibles d’élaboration. Tous les secrets des crans au fer à boucler et sur cheveux humides plaqués aux doigts. Quand : 6, 7 et 8 Septembre, et 13, 14 et 15 Novembre 2017

  • MARIÉES 

Objectif: Découvrir, oser et maîtriser la « grande coiffure de mariée ». Etudier la technicité qu’implique l’apport de postiches et de crépons pour des volumes XL. Quand : 2 et 3 Octobre 2017

  • LE SECRET DES MATIÈRES

Objectif : Développer son sens artistique par des exercices de style. Parfaire la maîtrise de la transformation des matières pour réaliser des coiffures hors normes. Quand : 9 et 10 Octobre 2017

  • ART ET CRÉATIVITÉ

Objectif : L’aboutissement du parcours attaches et chignons. Sublimer votre savoir-faire Alexandre de Paris et développer votre créativité à travers des méthodes uniques et inédites. Quand : 16 et 17 Octobre 2017

Qui était Alexandre de Paris ?

Le couturier Karl Lagerfeld (à g.) et le coiffeur Alexandre de Paris (à d.) donnent une dernière touche à un modèle en janvier 1983 lors de la première présentation de la collection printemps-été de Chanel.

Dans les années 1960, Alexandre de Paris coiffe toutes les têtes couronnées. Il est de tous les mariages et fêtes du gotha. La Duchesse de Windsor, la Princesse Diane de France, la Princesse Grace de Monaco comptent parmi ses plus fidèles clientes. Et sa vie se remplit de rêves, comme lors de ce dîner d’Etat à Versailles, en 1961, ou lui vient cette délicieuse idée : saupoudrer le chignon de Jackie Kennedy d’une pluie de diamants.

Depuis 1946, date à laquelle il avait inventé le chignon artistique et fait une entrée remarquée dans le monde de la mode, Alexandre de Paris ne cessera jamais de collaborer avec les plus grands couturiers : Coco Chanel, Yves Saint Laurent, Hubert de Givenchy, Christian Dior, Karl Lagerfeld, Madame Grès, Jean-Paul Gaultier… Et ses coiffures et créations d’enchanter les défilés et de symboliser l’élégance française.

Quelques somptueux accessoires

En 1971, Alexandre de Paris s’inspire de la célèbre place des Joailliers Parisiens et imagine son premier accessoire de luxe pour cheveux : le Peigne Vendôme. Ses créations, véritable travail d’orfèvre, célèbrent l’excellence du  » fait main  » français et l’artisanat d’art. L’élégance française représentée par un symbole : le Sphinx. Un animal mythique pour un maître-coiffeur de légende que lui dessine son ami Jean Cocteau et qui accompagne aujourd’hui encore toutes les créations Alexandre de Paris.

Fidèles à un savoir-faire artisanal, les créations Alexandre de Paris rendent hommage et subliment l’élégance à la française : ce sens du détail, cette petite note sophistiquée qui vient rehausser une tenue en sublimant une coiffure… La Maison célèbre la femme moderne et le romantisme contemporain ;

Alexandre de Paris est décédé en 2008, mais a laissé derrière lui un véritable héritage dans le monde de la coiffure

Belle de jour, reine d’une nuit, parisienne, bohème, sophistiquée, décontractée… Quelle que soit l’humeur du moment, les accessoires Alexandre de Paris magnifient les chevelures et s’accordent à tous les looks.

Infos pratiques

Inscriptions et renseignements pour ces formations sur www.alexandredeparis-coiffure.com/academie

Et sur Facebook : Académie Alexandre de Paris

Crédits photos Alexandre de Paris

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

C’est parti pour une année en compagnie de Franky et ses amis !

Agenda Franky 2017-2018

Je vous dois une confession : je ne suis pas une fan inconditionnelle de Franky, la série qui cartonne chez les 9/13 ans, c’est pourquoi j’ai confié la réalisation de cette critique à Camille, 11 ans, une vraie fan, mais alors vraie de vraie.

 

Alors, l’agenda Franky 2017-2018 ? 

Et bien, pour cette future collégienne qui étrennera dans quelques jours (avec un peu d’appréhension bien légitime) les bancs du collège, « avoir cet agenda Franky pour la rentrée, c’est un vrai soulagement ».

Pourquoi ? « Parce que Franky est elle aussi une collégienne alors cet agenda est forcément fait un peu pour moi ».

Pause… Petite séance de rattrapage pour ceux dont les enfants ne sont pas encore tombés dans la marmite de potion magique Franky… Si Franky ressemble à une ado de son âge, elle est bien loin d’être comme les autres. En réalité, c’est un robot construit dans le cadre d’un projet top secret. Alors bien sur, tout se complique pour elle quand elle doit se faire passer pour une humaine et aller au collège.

Une ambiance très robotique

Bref, vous le comprenez déjà, la jeune Camille adore cet agenda pour une foule de raisons. La plus importante étant « qu’il lui fait penser à une série quelle adore ». Mais surtout parce que « cet agenda est différent de tous les autres avec des animaux ou des paysages ». Alors, notre future collégienne en est persuadée (et cela la rassure même) « avec cet agenda dans son sac à dos tout neuf », elle « espère se démarquer et se faire remarquer aussi un peu ». Et ça, c’est un point très important lorsque l’on débarque dans un nouvel univers si différent qu’est le collège.

Camille a aussi adoré le « côté robotique » de cet agenda Franky 2017-1018. Et c’est vrai que de la police aux couleurs en passant par les nombreux petits dessins que l’on retrouve à chaque page, cet agenda rappelle beaucoup l’univers de la série où la jeune Franky n’est pas une collégienne comme les autres. Mais bien un robot (style humanoïde), fruit d’un projet top secret et qui va pourtant devoir se fondre dans la masse des collégiens et collégiennes. Jouant donc à fond la carte robotique, cet agenda ne peut que plaire aux fans de la série. Et ce, dès la couverture, plébiscitée d’ailleurs par notre jeune critique.

Et puis, ce sont tous les petits plus de cet agenda qui ont beaucoup plus à Camille. A commencer par les nombreux petits quizz sur la série que l’on trouve un peu partout dans l’agenda et qui, il est vrai, égayent particulièrement les pages de devoirs du soir à venir. Et puis, Camille a beaucoup apprécié « de ne pas retrouver que Franky dans son agenda, mais aussi d’avoir tous les personnages de la série ».

Elle a aussi adoré le ruban bleu en tissu façon marque page qui, selon elle, « sera beaucoup plus joli que des bouts de pages à arracher ». Car Camille me l’a confié, cet agenda, « son premier de collège », elle compte bien « le garder toute la vie comme souvenir », alors « il faut qu’il reste joli toute l’année ».

Dernier point, la couverture de cet agenda Franky ? « Elle est tout simplement génialllllllll ! »

 

Une jolie façon de marquer les pages

Et du côté des grands ? 

Bien sûr, en tant que maman, ce sont d’autres points qui m’ont plu dans ce nouvel agenda Franky 2017-2018.

J’aime tout d’abord la couverture en carton renforcé de cet agenda, qui assurera sa bonne tenue de septembre à juin et ce, même jeté au fond du sac à dos ou coincé entre deux livres dans le sac à dos.

J’aime aussi ses pages en papier épais qui ne se déchireront pas à la moindre manipulation.

J’aime particulièrement ses premières pages très pratiques qui offrent toute la place nécessaire aux jeunes pour indiquer ses coordonnées, le nom de ses profs, son emploi du temps par semestre… Des premières pages qui offrent aussi une foule de renseignements : les événements à ne pas manquer, les dates des vacances à venir en fonction des zones (c’est important), un calendrier de l’année scolaire qui débute…

J’aime vraiment la disposition de chaque page de l’agenda à proprement parler qui fonctionne en un jour sur une pleine page. Chaque page étant en plus présentée avec les heures de cours pour une organisation plus facile des devoirs.

J’aime surtout les nombreux petits plus (bien pensés) de cet agenda : les dates écrites en gros, le nom des saints associés à chaque dates (pour n’oublier la fête de personne), les nombreuses pages prévues pour des « notes » où le jeune pourra dessiner, écrire quelques mots « pense bêtes »… Bref, noter tout ce qu’il ne doit pas oublier !

De nombreux jeux

J’aime les dernières pages très pratiques et très utiles avec, par exemple, les (fameux et terribles) verbes irréguliers anglais (ça peut servir et sauver des soirées de devoirs….). Mais aussi les verbes irréguliers en allemand (toujours utiles), et, dans le même style, un rappel assez conséquent de la conjugaison en espagnol (qui peut, là-aussi, sauver des vies….).

Enfin, j’adore les dernières pages de répertoire où votre ado pourra noter les coordonnées de ses amis.

Bref, j’adore le concept des agendas de la maison d’édition Les livres du Dragon d’Or !

 

Infos pratiques 

Agenda Franky 2017-2018

Paru chez Les Livres du Dragon d’Or le 22 juin 2017

400 pages

Prix : 7,95 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl

 

Le burn out, le comprendre pour essayer de le prévenir

Le burn-out est sans conteste la maladie professionnelle de notre siècle.

Pourtant, alors que les témoignages se multiplient, le corps médical et surtout le monde du travail ont encore des difficultés à le comprendre, l’accepter, le soigner, le prévenir et le gérer.

Alors, parce que personne, non vraiment personne, n’est à l’abris de faire face un jour à cet épuisement professionnel, voici un dossier spécial burn-out pour le comprendre, le détecter, le prévenir et surtout s’en sortir.

 

« J’ai explosé en plein vol »

Pauline n’a pas été facile à convaincre… Pourtant c’est une de mes meilleures amies, mais reparler ainsi de ce qu’elle a vécu il y a deux ans « la perturbe encore, elle ressent encore une certaine forme de honte ». Il y a toujours, sous-jacente, cette nuisible et perfide sensation de « ne pas être comprise, une fois de plus », une fois de trop. Cette peur que « les gens pensent qu’elle en fait trop » parce qu’elle voulait juste « faire une pause ».

Après bien des hésitations, c’est autour d’un café et de mes macarons maison que nous nous retrouvons pour parler d’elle et de cette « période incroyable » dans sa vie.

Car oui, franchement, en apparence, Pauline n’avait pas le profil du femme en proie au burn-out… En apparence, elle avait même tout pour être heureuse. Un mari sympa, une belle maison, deux enfants mignons, un job intéressant… Bref, en apparence tout allait bien. « Et c’est là l’un des problèmes essentiels du burn-out, c’est que justement, on se persuade jusqu’au bout du bout que tout va bien, que ce n’est qu’un coup de fatigue, que ça va passer », commence Pauline. « Et puis, lorsque tu as tout pour être heureuse, tu ne t’autorises pas le droit de craquer ».

Alors mon amie a tenu bon, contre vents et marées, en silence, des mois et des mois durant, « acceptant toujours plus de boulot » mais « quand on est cadre, on est habitué à être surchargé de travail sans rien dire », gérant le stress « à sa façon avec café/clops toute la journée et des nuits de plus en plus hachées », sautant de plus en plus souvent le repas du midi… Bref, un cycle infernal de travail qui s’accélère toujours et encore.

En silence donc, toujours en silence, cachant son état de fatigue à tous, même à ses proches, « même à mon mari ». Et puis « un jour, un matin, sans prévenir, sans que la journée de la veille est été pire que les autres, j’ai explosé en plein vol, sans comprendre ce qui m’arrivait ». S’écroulant dans sa voiture, Pauline me confie « s’être mise pleurer sans raison réelle » sur la route pour aller au travail.

« Et plus je roulais, plus je pleurais… Ce jour-là, je ne sais pas ce qui s’est passé. Tout tournait dans ma tête. Je ne voyais plus rien, j’avais du mal à respirer alors je me suis garée et j’ai continué à pleurer pendant longtemps ». Elle ne me le dit pas, mais je le sais par son mari, Pauline en a vomi, ce jour-là, sur le trottoir avant que ses jambes ne se dérobent sous elle. « J’ai fini aux urgences à l’hôpital et je ne comprenais pas ce qui se passait. Et c’est là que ma descente aux enfers a commencé ».

Pauline ne me l’évoque que légèrement, mais je sais alors sa souffrance, sa phase dépressive sévère, son manque d’envie de vivre, ses pensées de plus en plus sombres, morbides même, terriblement morbides. Je les ai comprise a-posteriori et elles me glacent encore.

Aujourd’hui, Pauline va mieux, mais le sait, elle est encore « fragile ». Elle a surtout conscience que « le burn-out, ça peut arriver à tout le monde, vraiment tout le monde ».

 

L’insidieux burn-out…

Le terme de burn-out a été employé pour la première fois en 1974 par le psychiatre américain Herbert Freudenberger dans un article, Staff burnout. Il l’a défini alors comme une « brûlure interne ». Et en effet, le burn-out n’est pas un état à un moment donné avec des effets cliniques reconnaissables, mais bien plus un processus, un long processus insidieux qui touche les hommes comme les femmes, de tous les âges, ruraux comme citadins, et de toutes les catégories professionnelles.

Et le plus insidieux, c’est que le burn-out touche aussi des personnes qui aiment leur travail, qui s’y investissent. A l’image de Pauline qui « adorait et adore encore son travail dans la pub ». Et c’est peut-être l’une des raisons qui explique la difficulté à déceler le burn-out, le fait que c’est avec plaisir, au départ, que l’on accepte toujours plus de travail, de rendez-vous, de challenges…

Il est donc, dans ce cas-là, encore plus difficile de déceler l’usure, la fatigue, la perte d’envie.

 

Alors, comment identifier ce moment où tout dérape ?

Et bien ce n’est pas facile car les premiers signes sont assez proches des signes de stress dits « normaux » : fatigue (qui devient grande fatigue), troubles du sommeil de plus en plus fréquents et surtout importants, irritabilité, agressivité, ruminations et idées de plus en plus morbides qui tournent en boucle, perte de concentration, perte d’appétit… Le tout s’installant lentement, progressivement.

Et comme très souvent, le corps peut aussi montrer des signes de fatigue et d’usure plus « cliniques » : difficultés à respirer, maux de tête de plus en plus fréquents et persistants, douleurs d’estomac, nausées…

« Le signe qui aurait du m’alerter » explique avec le recul Pauline, c’est le fait que, « même en vacances, mon stress ne diminuait pas ou très peu, je ne me détendais presque pas, je continuais à penser boulot, à rêver boulot. La fatigue restait sous-jacente et, au moment de reprendre le travail, je replongeais tout de suite, sans avoir la sensation de m’être véritablement reposée ».

 

« Guide du burn-out : Comment l’éviter, comment en sortir »

L’envie de travailler sur ce sujet m’est venue après la lecture du très bon livre paru au printemps aux éditions Albin Michel : le « Guide du burn-out : Comment l’éviter, comment en sortir ».

« Guide du burn-out : Comment l’éviter, comment en sortir »

Pourquoi ? Parce que l’histoire de mon amie Pauline m’avait particulièrement touchée, me renvoyant aussi à mes propres peurs et mon propre stress. Parce que surtout, je n’avais pas décelé chez mon amie autre chose qu’une fatigue passagère liée au stress. Et la sensation de l’avoir presque abandonnée lorsqu’elle en avait le plus besoin m’a perturbée. Bref, je voulais comprendre, pour moi, pour elle.

C’est donc avec une certaine émotion que j’ai lu ce « Guide du burn-out : Comment l’éviter, comment en sortir » et j’ai vraiment adoré ! Car ce n’est pas un livre moralisateur, ce n’est pas non plus un livre qui vous promet des solutions miracles, ce n’est surtout pas un livre compliqué vous assommant de théories incompréhensibles. Non, au contraire, c’est un livre clair, facile à lire, facile à comprendre et qui « sent » le vécu !

Avec beaucoup de tact et de pudeur, ce livre donne la parole à de nombreux témoins, tous différents, qui ont vécu le burn-out. Et aborde aussi des solutions pour le déceler, le comprendre et s’en sortir. C’est donc un livre essentiel pour tous : ceux qui ont vécu le burn-out, ceux qui le vivent, et leur entourage souvent perdu voire ignorant.

Bref, c’est un livre pratique, un livre qui fait du bien, un livre chargé d’espoir !

Infos pratiques

« Guide du burn-out : Comment l’éviter, comment en sortir »

Anne Everard

Paru en mars 2017 aux éd. Albin Michel (coll. Pratiques)

220 pages

Dimensions : 22,5 cm x 14,5 cm

Prix : 15 €

Retrouvez toutes les infos evemag sur facebook via le lien  https://www.facebook.com/evemaglemagdesfilles?ref=hl